(publicité)
(publicité)

Le groupe familial Arnault détient 94,22 pour cent du capital de la holding Christian Dior SE, qui contrôle le numéro un mondial du luxe LVMH, au terme de l'offre publique d'achat ouverte début juin, a indiqué mardi l'Autorité des marchés financiers (AMF).

La famille Arnault a accru sa participation de 74,08 pour cent à 94,22 pourcent via sa propre holding, Semyrhamis, qui possède aussi 96,52 pour cent des droits de vote de Christian Dior SE, précise l'AMF dans un communiqué. "Le taux d'acceptation de l'offre est un véritable succès", a commenté le groupe familial Arnault.

Quelque 36,3 millions de titres ont été apportés, soit 79 pour cent des 46,3 millions initialement visés. L'opération a été financée à la fois en numéraire, à hauteur de 6,25 milliards d'euros, et en actions du groupe de luxe Hermès, dont près de 7 millions de titres ont été échangés par la famille Arnault, selon un décompte effectué par l'AFP.

Les propriétaires de Christian Dior SE avaient fait savoir dès le départ qu'ils ne demanderaient pas son retrait de la cote parisienne en cas de succès de l'OPA. Cette OPA fait partie d'une vaste opération visant à simplifier la structure de LVMH et à renforcer l'emprise de la famille de Bernard Arnault sur le groupe.

Jusqu'à présent, Christian Dior SE détenait 100 pourcent de Christian Dior Couture, d'une part, et 41 pour cent de LVMH, d'autre part. Mais la holding a cédé lundi Christian Dior Couture à LVMH, conformément au projet annoncé en avril. L'opération permet d'unifier la marque Christian Dior au sein de LVMH, qui en détenait déjà les activités parfum.

La maison Christian Dior est présente dans la maroquinerie, la haute-couture, le prêt-à-porter femme et homme, la joaillerie et les souliers. Ses produits sont distribués quasi exclusivement dans un réseau mondial de 198 boutiques. Le groupe familial Arnault détient par ailleurs directement 5,8 pour cent de LVMH, devenu au printemps la première capitalisation boursière de la Bourse de Paris. (AFP)