A ne pas manquer : la petite culotte s'expose à Troyes

Petit Bateau, marque française de vêtements et de sous-vêtements pour enfants a été officiellement fondée en 1920. Pourtant la fameuse petite culotte a fêté son centenaire cette année. Mauvais calcul dans les dates? Non, la raison est la suivante: les origines de la maison remonte en réalité à Troyes où en 1893, Pierre Valton ouvrit sur 3700mé d’atelier, l’usine de bonneterie Valton-Quinquarlet & fils. Une usine spécialisée dans les sous-vêtements qui sont à l’époque des caleçons longs (enveloppant toute la jambe) et des maillots de corps.

A ne pas manquer : la petite culotte s'expose à Troyes

L’usine n’est pas implantée à Troyes par hasard. L’Aube, au XIXème siècle, était en effet la capitale incontestée de la maille. Ce n’est qu’en 1918 qu’Etienne, fils de Pierre Valton, inventa une culotte sans jambes. Ce n’est pas la seule innovation proposée puisque la maille en coton écru blanc remplaça de ce jour la laine rugueuse. Enfin, dernière innovation de taille, les boutons furent mis au placard au profit d’ une ceinture élastique qui enserrait la taille et les cuisses. Etienne Valton, père de treize enfants, utilisa alors un terme évocateur pour designer son invention: la “petite culotte”. Petit Bateau naquit deux ans plus tard. Le créateur s’était tout simplement inspiré d’une comptine pour enfant- « Maman, les p’tits bateaux » - pour nommer et déposer sa marque.

A ne pas manquer : la petite culotte s'expose à Troyes

Aujourd’hui, le rayonnement de Petit Bateau est international. Certes la marque a failli connaitre dans les années 80 un dépôt de bilan. Mais d’une part, le rachat en 1988, du label par le Groupe Yves Rocher, et d’autre part, la proéminence du mouvement minimalisme dans la mode ont largement permis à la marque de se remettre à flots. Présente en Europe, au Japon, en Chine, au Moyen Orient, en Russie et aux Etats-Unis, ses produits sont distribués dans près de 400 boutiques Petit Bateau, 4 300 magasins partenaires et également sur son site e-commerce lancé en 2006. L’ensemble des collections est imaginé par les équipes du style situées à Paris. A Troyes, dans l’usine historique Saint-Joseph, les modélistes leur donnent vie, puis vient la production d’échantillons réalisée par une équipe dédiée.

Savoir-faire régional

La mode est non seulement au made in mais aussi au terroir, au régionalisme, à la mode qui vient de quelque part. Petit Bateau aurait donc bien eu tord de ne pas profiter de son savoir-faire centenaire - un savoir-faire d’autant plus précieux qu’il a été sagement conservé, pour une large part, dans sa région d’origine – et de communiquer sur son histoire. La maison a donc décidé de soutenir comme partenaire privilégié, une rétrospective exceptionnelle sur la Petite Culotte. Une rétrospective proposée par le musée de la Bonneterie de la ville de Troyes du 30 juin au 30 décembre 2018.

L’exposition retrace l’histoire de la famille Vallon, dévoile les coulisses de la fabrication que ce soit en terme de matières, de machines, détaille l’étonnante complexité des opérations que cache l’apparente simplicité d’une petite culotte : choix du fil (une culotte c’est 2,4 km de fil) et de ses traitements, le tricotage, la teinture, la confection, la contrôle qualité. L’exposition offre enfin un éclairage historique sur la libération du corps auquel finalement, Petit Bateau aura contribué, sans raffut mais avec efficience, plus qu’aucune autre marque. Une plongée passionnante dans l’imaginaire collectif de la France du XXème siècle.

Crédit photo: Petit bateau, dr

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS