• Home
  • Actualite
  • Culture
  • Cinémathèque de Paris: l'histoire du cinéma vue par Jean Paul Gaultier

Cinémathèque de Paris: l'histoire du cinéma vue par Jean Paul Gaultier

Culture

Crédit: Pietro Jeng, Pexels
By AFP

5 juil. 2021

Paris - L’histoire du cinéma vue par Jean Paul Gaultier sera présentée dans une exposition à la Cinémathèque à Paris cet automne: le couturier y fera “défiler” des costumes de films qui ont marqué la mode.

La Cinémathèque accueillera l’exposition “CinéMode par Jean Paul” du 6 octobre au 16 janvier 2022, une présentation qui permettra de mettre en lumière les costumes qu’elle possède “sans les aligner comme des petits soldats”, a déclaré lundi à l’AFP Frédéric Bonnaud, directeur général de l’établissement.

Grand cinéphile et créateur de costumes pour des films de Pedro Almodovar ou pour “Le cinquième élément” de Luc Besson, le couturier choisi comme commissaire de l’exposition racontera “une histoire du cinéma”, de Marlene Dietrich à James Bond, en passant par Superman.

“Jean Paul a découpé son exposition et l’histoire du cinéma selon ses propres obsessions et son propre vestiaire”, où surgissent trois thèmes principaux: le mélange des genres, le côté futuriste et les rebelles, précise Frédéric Bonnaud.

Il y aura des costumes de Jean Paul Gaultier et d’autres créateurs, qu’il a sélectionnés, pour raconter son histoire du cinéma.

Une centaine de pièces seront “remises dans leur contexte avec des extraits des films, une photo ou une affiche. Le costume ne va pas se promener tout seul”, ajoute le responsable de la Cinémathèque.

Selon lui, “l’expo est conçue avec toute la beauté et la luxuriance d’un défilé” dont la mode a été privée pendant plus d’un an en raison de la crise sanitaire, qui a obligé les créateurs à présenter leurs collections de façon virtuelle … dans des films.

Des maisons ont fait appel à des cinéastes reconnus. Ainsi, l’Italien Matteo Garrone, réalisateur de “Dogman” et “Gomorra”, récompensés à Cannes, a réalisé deux films pour présenter les collections haute couture de Dior. (AFP)