Exposition : Triennale européenne du Bijou contemporain

Le métissage actuel entre les disciplines et la création contemporaine, au sens large, n’épargne plus le bijou. Depuis quelques années, l’écart entre l’accessoire et l’objet d’art s’élargit peu à peu. Les Ateliers de Paris, un des acteurs référents du bijou contemporain en Ile de France, poursuivront cette aventure relevant du domaine de la création à l’automne 2018. Ainsi, du 4 octobre au 10 novembre 2018, la galerie des Ateliers de Paris accueillera les modèles d’une quarantaine d’artistes du bijou contemporain européen.

Exposition : Triennale européenne du Bijou contemporain

Art vivant véritable, le bijou contemporain se fait performance, transdisciplinaires, les artistes jouent sa carte. Ce dernier incarne un médiateur entre le soi et les autres et s'ouvre à des collaborations avec d’autres domaines, dépassant ainsi les barrières esthétiques, techniques et logiques pour penser notre existence à travers nos corps.

Cette année, la France et la Suède ont de nouveau manifesté leur passion du bijou contemporain et ont ouvert leur porte à la Triennale. A l'occasion de chacune de ses éditions, deux pays européens sont invités à se joindre à l’exposition inaugurale de la Triennale en Belgique. Trois commissaires ont été chargées de sélectionner des œuvres représentatives de la création de leur pays respectif : Françoise Vanderauwera, commissaire pour la Belgique ; Brune Boyer, bijoutier-plasticienne, pour la France ; Sofia Björkman, propriétaire et commissaire de la Galerie Platina à Stockholm, pour la Suède.

Exposition : Triennale européenne du Bijou contemporain

Un événement à dimension internationale

La commissaire française de l'exposition, Brune Boyer, dit dans le dossier de presse : Établir des critères pour catégoriser le bijou contemporain est une tâche à laquelle nous rechignons ; malgré cela, la décision d’extraire de l’ensemble des candidatures les travaux qui expriment des questionnements sur le bijou qui vont au-delà de la matérialité de l’objet s’est imposée naturellement. Notre choix s’est porté à l’unanimité vers des bijoux pour lesquels, comme, les artistes ont formé matière et oeuvre dans un seul processus.

Il est utile de noter que si les artistes font presque tous systématiquement référence aux matériaux ou à la technique employée, c’est pour mieux nous faire comprendre que le bijou, objet matériel, est surtout un médiateur entre l’intime et le monde extérieur. L’emploi de telle matière ou de telle technique est souvent une métaphore pour souligner un rapport particulier au monde, qu’il soit sensuel, fictionnel, affectif, critique, etc…

Exposition : Triennale européenne du Bijou contemporain

La commissaire Belge de l'exposition, Françoise Vanderauwera, déclare dans le communiqué que les œuvres intermédia de la sélection belge témoignent d'un élargissement esthétique. Relationnelles ou relevant d'origines de pensée multiples, elles renferment toutes une résonance, un attachement et une interrogation qui permettent d’avoir un esprit critique, pas seulement pour mieux "habiter le monde" mais pour mieux entrevoir le champ des savoirs et l’expérimenter autrement. Elles nous ramènent à la force de l’usage de l’œuvre, soit la possibilité pour le porteur ou le spectateur d’apprivoiser une présence paradoxale qui bouleverse nos habitudes et nos sens.

La commissaire Suédoise de l'exposition, Sofia Björkman, explique dans le communiqué qu'elle a analysé ce qu'on réalisés les artistes vivant en Suède ces trois dernières années. Selon elle, les matériaux et les techniques forment un mélange qui ont pour résultat une expression unique. Elle ajoute que la variation et les changements rapides peuvent être perçus comme quelque chose de contemporain typique, autant que l’approche souple et polyvalente des artistes, afin d’établir le contact avec un public très diversifié.

Soutenue par le WCC-BF, la Triennale Européenne du Bijou Contemporain a débuté son parcours en octobre 2017 en Belgique (à Mons), puis a été présentée en Suède début 2018.

Informations Pratiques :

Triennale européenne du Bijou contemporain : du 4 octobre au 10 novembre 2018 à la Galerie des Ateliers de Paris Créations d’une quarantaine d’artistes du bijou contemporain européen

Tarifs : 20 euro. / 10 euro. (chômeurs et étudiants) ; inscription en ligne, place limitée à 10 personnes maximum.

Atelier Écrire le bijou bavarder avec les précieux, ciseler les mots, "bijouter" des histoires Date et horaires : Jeudi 11 octobre 2018, 19h30-22h

Photo 1 : Galatée Pestre, Bijou perdu (bracelet de perles), 2016 © Matthieu Gauchet

Photo 2 : Nathalie Perret, Avenue des Tuyas 82° division/n°192-890 (Pierre)"?, 2015 © Matthieu Gauchet // Laurence Verdier, Die Sehnsucht, 2016 © Matthieu Gauchet

Photo 3 : Jorge Manilla Navarrete, Oscure Sacrifices I, 2016 © Hanne Nieberding // Mia Fkih Mabrouk, Brothers, 2016 © Mia Fkih Mabrouk

Photo 4 : Céline Sylvestre, Série Silhouette, 2015 © Matthieu Gauchet

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS