La prochaine édition des rencontres Anti-Fashion va mettre en avant la mixité sociale

Née à Colmar, Samia Ziadi utilise la mode comme un vecteur porteur de messages. Repérée par Jean-Charles de Castelbajac, présélectionnée au festival de Hyères en 2016 et soutenue par Anti_Fashion Project, elle pose aux travers de ses créations textiles des questions sur l’identité et l’appartenance, met en scene une jeunesse peu ou mal représentée. Un univers pluridisciplinaire, conjuguant l’art, la photographie, le graphisme, la video et bien sur la mode.

La prochaine édition des rencontres Anti-Fashion va mettre en avant la mixité sociale

Cet univers sera mis en lumière lors de la 3eme édition des rencontres Anti-Fashion qui se tiendront à Marseille à la CCIMP du 1erau 3 juin prochain. Il sera mis en lumière plus précisément au travers d’une création manifeste, baptisée « République » et soutenue par Erilia qui appartient au Groupe Habitat en Région et au groupe BPCE. Un acteur majeur de l’habitat social.

La prochaine édition des rencontres Anti-Fashion va mettre en avant la mixité sociale

Une robe monumentale de 4 étages

Cette création engagée de la jeune artiste française d’origine algérienne qui a grandi à Marseille prendra la forme d’une « déambulation citoyenne » qui investira le quartier de La Viste : situé sur un éperon rocheux surplombant, à l’Est, le vallon des Aygalades et à l’Ouest le centre commercial Grand Littoral et la rade de Marseille, l’ensemble La Viste, labellisé Patrimoine du XXe siècle, a été construit au début des années 1960 et conçu par l’architecte Georges Candilis.

La prochaine édition des rencontres Anti-Fashion va mettre en avant la mixité sociale

Cette déambulation aboutira à une « robe républicaine » spectaculaire : érigée au sommet d’un batiment Erilia, cette robe sera dotée d’une manche monumentale d’une hauteur de 4 étages. Elle a été réalisée entièrement à la main à partir de t-shirts noués, offerts par les habitants de Marseille, le centre de collecte de textile, le Relais et par des artistes de renommée internationale. Cette performance visuelle et sonore, « symbole d’espoir, d’ouverture et d’une autre République possible » sera accompagnée d’une orchestration revisitée de la Marseillaise et de poèmes urbains ponctés par l’intervention de Nawel Ben Kraïem. Une manifestation dans la droite ligne des rencontres Anti-Fashion dont l’objectif est de mettre en avant toutes les initiatives participant au renouveau de la mode et à l’émergence d’une « économie plus responsable et raisonnée ».

Credit photo : Samia Ziadi, dr