• Home
  • Actualite
  • Culture
  • Le Festival International des Textiles Extra ordinaires fête ses dix ans

Le Festival International des Textiles Extra ordinaires fête ses dix ans

By Herve Dewintre

15 août 2022

Culture

Jupe des artistes aquarellistes Namatjira de la communauté d’Hermannsburg, James Horan for AGB Events.

En 2022, le Festival International des Textiles Extraordinaires fête sa première décennie d’existence avec deux expositions ambitieuses - réalisées en partenariat avec la biennale textile de Guimarães - qui se dérouleront du 17 septembre au 26 mars à Clermont-Ferrand.

Une semaine d’inauguration festive (du 20 au 25 septembre) prolongée de deux expositions débutant le 17 septembre pour se terminer le 26 mars 2023 : le FITE – Festival International des Textiles Extraordinaires – célèbre avec énergie son 10e anniversaire à Clermont-Ferrand, au cœur du Massif Central. Projet collectif impliquant la société civile, les écoles, les entreprises et le monde culturel, le FITE multiplie les singularités. D’après ses co-organisateurs (l’association HS_Projets créée en 2008 par des spécialistes et des passionnés du textile ; le Musée Bargoin, la nouvelle Métropole Clermont Auvergne et la ville de Clermont-Ferrand), il est le premier et d’ailleurs l’unique festival international textile au monde à défendre les droits humains et à faire systématiquement l’aller-retour entre la France et un autre continent.

Ses objectifs sont multiples : faire reconnaître et partager les questions sociétales et politiques du monde par le biais du médium textile en priorité, générer des échanges entre les créateurs et le public, susciter des propositions d’expressions culturelles auprès du plus grand nombre dans l’espace public. Autre objectif, implicite celui-ci : mettre Clermont-Ferrand sous le regard de la scène textile internationale. Placée sous le patronage de Rossy de Palma, cette nouvelle édition, intitulée Imagine ! s’articulera autour de deux expositions en miroir, réalisées en partenariat avec Contextile – biennale textile de Guimarães - dans le cadre de la Saison croisée France-Portugal 2022.

Bâtiment néoclassique inauguré en 1903 au cœur de la ville, le musée Bargoin propose des collections particulièrement riches et originales. Son Département archéologie présente l’histoire des sociétés humaines en Basse- Auvergne, du paléolithique à la période gallo-romaine grâce à un cheminement à la fois chronologique et thématique. Son département Textile acquiert depuis 1993 un patrimoine textile extra-européen dans le but de le sauvegarder physiquement face à la globalisation tout en permettant au public le plus large d’avoir accès à la richesse de ses significations. C’est ici que se tiendra du 17 septembre prochain jusqu’au 26 mars 2023 l’exposition Imagine ! qui présentera un choix original de plus de 50 œuvres textile et multimédia extraordinaires, sous le commissariat de Christine Bouilloc et de Charlotte Croissant.

Un commissariat partagé avec Severija Inčirauskaitė-Kriaunevičienė, artiste et responsable du département textile de l’Académie des Arts de Vilnius, ainsi qu’avec le musée national de Lituanie et le soutien de l’Institut culturel lituanien. En effet, les œuvres de 15 artistes de Lituanie et des pays baltes seront également présentées.

Ces échanges annoncent la prochaine itinérance du festival en Lituanie à l’été 2023. L’exposition mettra en lumière les productions émanant de figures emblématiques de la scène artistique textile : on pense à la Néerlandaise Guda Koster ou à la Portugaise Joana Vasconcelos notamment. Parmi les pièces présentées figurent l’œuvre inédite Mujah, produite pour le FITE par l’artiste marocaine Amina Agueznay et pour laquelle ont travaillé des femmes marocaines qui ont enroulé des fils de laines sur un support de tiges métalliques.

Autre œuvre maitresse : le rapt d’Europe d’après Titien par l’artiste béninois Roméo Mivekannin qui construit un discours postcolonial à partir de chef-d’œuvre de la peinture occidentale sur laquelle il vient plaquer discrètement son autoportrait. Le travail d’Eglė Ridikaitė reproduit des motifs textiles notamment ceux présents sur le sol (tapis, sols carrelés) pour les placer à la verticale face aux spectateurs. La lituanienne capte ainsi la mémoire de lieux rattachés au quartier juif de Vilnius aujourd’hui disparus

Création contemporaine française et portugaise au Musée d’Art Roger-Quilliot

À l’exposition Imagine ! au musée Bargouin répond, en miroir et aux mêmes dates, l’exposition From Skin to Skin au Musée d’Art Roger-Quilliot, musée des beaux-arts de Clermont-Ferrand installé dans un ancient couvent d’ursulines. Il présente sur six niveaux des collections de peintures, sculptures, arts décoratifs, de l’époque médiévale jusqu’au XXe siècle dont des chefs-d'œuvre de Chassériau, Doré, Bartholdi ou Fragonard. Sous le commissariat de Claudia Melo et de Pauline Goutain, l’exposition dévoile 25 œuvres textiles réalisées par la jeune création française et portugaise. On admirera notamment L’ile du Dome, œuvre inédite de Hugo Brazão réalisée dans le cadre de la résidence de l’artiste au sein de l’entreprise d’Ennery Confection située au Puy-en-Velay. L’œuvre propose une cartographie du Massif central après que les eaux aient englouties plaines et vallées.

EXPOSITION