Stone Island retrace son histoire dans une monographie

L’histoire de Stone Island, marque de prêt-à-porter homme fondée en 1982 par Massimo Osti, a beaucoup à dire de l’innovation textile. De la matière « Tela Stella », un tissu en coton enduit de résines spéciales pigmentées et contrastantes, aux doudounes actuelles en tissu Gore-tex, la marque est connue pour ces pièces robustes et performantes. Un travail qui méritait bien un ouvrage. Stone Island sort une monographie aux éditions Rizzoli New York, écrite par Carlo Rivett, directeur de la création et président de la marque, le journaliste Eugene Rabkin, les écrivains Paul Gorman et Jian Deleon et Angelo Flaccavento, écrivain et dessinateur.

« Ni mode, ni luxe, ni streetwear, Stone Island a combiné les éléments des trois en un mélange unique qui a trouvé une résonance auprès des paninari milanais, des irréductibles du football britannique et des fans de hip hop », déclare la marque dans un communiqué. Le livre parle de cette approche globale en racontant son histoire, citant au détour des pages les plus célèbres fans de la marque comme les frères Oasis Liam et Noel Gallagher, les rappeurs Drake et Travis Scott, et le gourou du football Pep Guardiola.

Stone Island est aujourd’hui présente dans le monde entier et possède 26 monomarques entre Los Angeles et Paris. La marque figure à la 12e place du classement 2020 de Lyst Index, listant les griffes de mode les plus populaires au monde, entre Burberry et Bottega Veneta.

Crédit : Stone Island printed heat reactive SS19, photo par NICK GRIFFITHS / &SON

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS