(publicité)
La semaine de la haute couture s'achève sur la poésie sombre de Hyun Mi Nielsen

Loin des robes de contes de fées de Dior, de l'esprit art déco de Chanel et des déesses grecques de Valentino, la jeune griffe Hyun Mi Nielsen a clôturé jeudi la semaine de la haute couture avec des silhouettes sombres, mi-gothiques mi-motardes.

La griffe, qui faisait ses débuts sur les podiums parisiens, a été lancée en juillet par la Danoise Christine Hyun Mi Nielsen. A 40 ans, la créatrice affiche un CV prestigieux: après avoir étudié la mode au Royal College of Art à Londres, elle a travaillé chez Burberry, Alexander McQueen, Givenchy puis Balenciaga. La féminité d'une robe blanche en organza et tulle, tout en sinuosités, contraste avec des Rangers et des cheveux coupés ras. Une longue robe noire jouant les transparences, à l'allure victorienne et punk, évoque le style Alexander McQueen.

D'autres silhouettes sont motardes, en pantalon de cuir ou robe de cuir ajourée qui épouse la silhouette. Mains, bouche, visage sont parfois colorés, comme avec du henné. Dans cette collection "inspirée par David Lynch, où les cauchemars deviennent poésie", le vestiaire mêle dureté et fragilité. "Il y a un peu plus d'un an j'ai été licenciée, je travaillais comme directrice de studio. C'était vraiment douloureux. En faisant cette collection, j'ai voulu me retrouver, surmonter le chagrin", raconte à l'AFP la créatrice née en Corée et qui a grandi au Danemark.

La semaine de la haute couture s'achève sur la poésie sombre de Hyun Mi Nielsen

Parmi les trois autres griffes qui présentaient leur collection jeudi, toutes nouvelles dans le programme parisien de haute couture, Xuan, fondée en 2004 par la créatrice néerlando-vietnamienne Xuan-Thu Nguyen, privilégie les robes à volants aux tons pastels. Les mannequins aux cheveux teints se tiennent immobiles dans des vitrines de verre, devant une paroi couverte de fleurs. D'autres ont des chapeaux hauts de forme, qui leur confèrent une allure théâtrale.

Au total, six griffes de diverses origines avaient été admises dans le programme des défilés de haute couture printemps-été 2017 qui se sont achevés jeudi. Une trentaine de shows se sont succédé lors de ce rendez-vous, qui est une spécificité parisienne, contrairement aux Fashion weeks de prêt-à-porter qui se tiennent, outre à Paris, à New York, Londres et Milan.

Le label "haute couture", appellation juridiquement protégée, consacre des savoir-faire traditionnels, un travail à la main et sur mesure. Un club restreint de 15 maisons peut se prévaloir de l'appellation (notamment Chanel, Christian Dior, Givenchy, Jean Paul Gaultier, Maison Margiela...). Le programme des défilés s'ouvre aussi régulièrement à des "membres invités" qui ne remplissent pas nécessairement ces critères. (AFP)

Photo Credit: Alain Jocard /AFP

En image : les meilleures campagnes Printemps-Eté 2017

Bien que le printemps ne soit pas encore là, nous pouvons déjà rêver de jours plus chauds et nous avons hâte de porter moins d’épaisseurs et plus de couleurs vives. Mais rien ne capture mieux l'essence des saisons ou ne pousse les consommateurs à acheter, qu’une campagne bien pensée et exécutée. FashionUnited a étudié pour vous les campagnes Printemps-Eté de 2017, de quelques-unes des plus grandes maisons de mode du monde. Vous avez donc quelque chose à vous mettre sous la dent, durant ces froides et sombres journées d'hiver.

Dior

La campagne Dior Printemps-Eté 2017 est dans la lignée du projet d'art dédié au féminisme, de la nouvelle directrice de la création de la maison de mode française Maria Grazia Chiuri, La campagne, intitulée Les femmes derrière l'objectif, présente une série de photographies mettant en vedette des femmes photographiées par d'autres femmes. Chiuri a sélectionné Ruth Bell, le même modèle qui a ouvert son défilé pour Dior en septembre, et sa sœur jumelle May, pour être les visages principaux de l'élégante campagne en noir et blanc, lancée par Brigitte Lacombe.

En image : les meilleures campagnes Printemps-Eté 2017 Photo: Dior SS17, Facebook

Prada 365

Plutôt que de construire son SS17 autour d'un seul thème ou une seule idée, la maison de mode italienne Prada a décidé de créer sa campagne autour de cinq différents récits visuels. La campagne rassemble encore la photographie et les films d'une manière unique et donne vie à l'histoire de la collection. Les cinq thèmes qui servent de base à la campagne sont Pathways, Frontiers, Stations, Exits et Terrains. Chaque thème a été tourné à différents endroits, comme un bureau formel ou la ville, par Willy Vanderperre.

En image : les meilleures campagnes Printemps-Eté 2017 Photo: Prada SS17

Moncler

La marque de vêtements Moncler s'est associée à l'artiste et photographe chinois Liu Bolin, plus connu pour sa série de photos « Hiding in the City », pour jouer dans la campagne SS17. Tout comme dans la série de portraits, Liu Bolin se camoufle dans un certain nombre d'endroits pour Moncler, comme une librairie et une forêt, et est capturé par la photographe emblématique Annie Leibovitz.

A video posted by Moncler (@moncler) on

A photo posted by Moncler (@moncler) on

Balenciaga

Le directeur de la création, Demna Gvasalia, a fait appel à la photographe britannique Harley Weir pour capturer sa collection SS17 pour Balenciaga, qui s'est concentrée sur un matériau en particulier : le spandex. La collection elle-même est dite une « exploration de la relation intime entre la couture et le fétichisme », selon le communiqué du défilé de la maison de mode, et la campagne, qui met en vedette les modèles Alek Wek, Eliza Douglas et Shujing Zhu, est un reflet clair de la vision de Demna Gvasalia.

En image : les meilleures campagnes Printemps-Eté 2017 Photo : Balenciaga SS17

Miu Miu

La collection Printemps-Eté 2016 de Miu Miu, intitulée « Suddenly Next Summer » rend hommage aux images emblématiques des vacances d'été, présentées dans des films tels que « Il Sorprasso » et « Beach Blanket Bingo ». Mettant en vedette un certain nombre de jeunes modèles de haut niveau, dont Elle Fanning, la campagne, tournée par Alasdair McLellan vise à capturer l’esprit estival .

En image : les meilleures campagnes Printemps-Eté 2017 Photo : Miu Miu SS17

Moschino

Le directeur créatif de Moschino, Jeremy Scott, a invité les sœurs Gigi et Bella Hadid à participer à la campagne SS17 de la maison de mode italienne. Les modèles présentent une série de robes, tout en « luttant » contre les paparazzi, dans la campagne tournée par le célèbre Steven Meisel.

En image : les meilleures campagnes Printemps-Eté 2017 Photo : Moschino SS17

Saint Laurent

Anthony Vaccarello, directeur créatif de Saint Laurent, a décidé de poursuivre sa refonte sexuelle de l'image de la maison de mode française, en créant une série d'images provocantes, pour la SS17. Des modèles tels que Binx Walton, Lexi Boling et Yasmin Wijnaldum posent pour Collier Schorr, dans des robes à bretelles, des robes longues ou rien d’autre qu'une boucle d'oreille, pour la campagne.

#freja X @ysl Spring17 Part2 #ysl04 @collierschorrstudio #SaintLaurent #AnthonyVaccarello

A photo posted by Anthony Vaccarello (@anthonyvaccarello) on

Isabel Marant

Le duo hollandais de photographie, Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin, ont immortalisé la modèle allemande Anna Ewers, qui posait à la fois farouchement et enjouée dans les bureaux, ou la cuisine, pour la campagne SS17 de Isabel Marant.

En image : les meilleures campagnes Printemps-Eté 2017 Photo: Isabel Marant SS17, website

Dior Homme

Le directeur artistique de Dior Homme, Kris Van Assche a sélectionné la nouvelle du monde de la musique et de la mode, pour figurer dans la campagne SS17 de la maison de mode française. Boy George, A$AP Rocky et Rami Malek sont quelques-uns des visages très différents de la campagne tirée par Willy Vanderperre.

En image : les meilleures campagnes Printemps-Eté 2017 Photo: Dior Homme SS17

Alexander Wang

Le créateur américain a shooté la moitié du duo sud-africain Die Antwoord - Ninja - dans le cadre de sa campagne SS17, avec les modèles Binx Walton, Lexi Boling, Anna Ewers et Adwoa Aboah. Tourné par l'équipe de photo Inez & Vinoodh, la campagne dépeint le rappeur qui se moque de la photographie analogique, après son arrivée dans un club pour une soirée.

Arrivals. @adwoaaboah, @stellaluciadeopito and @issalien photographed by @inezandvinoodh. #WANGSS17 #WANGOUT #WANGSQUAD

A photo posted by ALEXANDER WANG (@alexanderwangny) on

Morning after. Photo by @inezandvinoodh. #WANGSS17 #WANGOUT #WANGSQUAD

A photo posted by ALEXANDER WANG (@alexanderwangny) on

Lanvin

La directrice de la création de Lanvin, Bouchra Jarrar, a choisi la supermodel Stella Tennant comme tête d’affiche de sa première campagne publicitaire, pour la maison de mode. Bouchra Jarrar a souligné que Stella Tennant était un choix naturel pour Lanvin, photographiée par Paolo Roversi. « Son aura, sa beauté et la force tranquille qu'elle transmet la rendent parfaite pour ma vision de la nouvelle femme Lanvin », a déclaré Jarrar à WWD.

Balmain

Les modèles Natasha Poly, Doutzen Kroes et Isabeli Fontana ont été prises en photo par Steven Meisel, dans le désert, en représentant le glamour de Balmain pour la campagne SS17.

Chanel

Chanel voulait mettre en évidence les nombreux visages différents, dans sa campagne SS17. Le directeur artistique Karl Lagerfeld a créé une série de looks, allant du Dark Punk techno, au monde des rétro-animés, à un gothique punk lolita et une Gabrielle Coco Chanel réinventée avec Carine Roitfeld, avant de filmer sa muse Arizona Muse.

En image : les meilleures campagnes Printemps-Eté 2017Chanel SS17

Jimmy Choo

La directrice de la création de Jimmy Choo Sandra Choi a choisi de présenter à la fois la marque de la femme et la collection hommes, dans une seule campagne, pour la première fois. « Je voulais que la nouvelle campagne dépeigne la femme Jimmy Choo et l'homme, dans le même environnement. La beauté unique de la nature a été une source d'inspiration majeure, pour la collection Printemps-Été, et la façon dont nous devons faire une pause dans nos vies surchargées, pour s'arrêter un moment et s'enthousiasmer des merveilles avec lesquelles nous coexistons », a déclaré Sandra Choi dans un communiqué. Tournée par Daniel Jackson, la campagne met en vedette Kiki Willems et Lou Gaillot.

En image : les meilleures campagnes Printemps-Eté 2017Jimmy Choo SS17

Louis Vuitton

Les ambassadrices de la marque Michelle Williams, Jennifer Connelly et Sasha Lane posent à Paris pour le photographe américain Bruce Weber pour Louis Vuitton SS17.

En image : les meilleures campagnes Printemps-Eté 2017 Photo: Louis Vuitton

Dolce & Gabbana

Des jeunes célébrités, dont les actrices Zendaya, les modèles Thylane Blondeau, Rafferty Law, Presley Gerber et la star de YouTube Cameron Dallas, ont illuminé la campagne Dolce & Gabbana SS17. Tournée dans un Capri coloré, en Italie, la campagne visait à capter l'attention de la jeune génération.

En image : les meilleures campagnes Printemps-Eté 2017 Photo : Dolce & Gabbana SS17
Galia Lahav: "Nous devons continuer de faire briller la Haute-Couture"

INTERVIEW Le défilé de Galia Lahav a clôturé hier soir la Semaine de la Haute Couture à Paris. La créatrice russe installée en Israël, qui participait en tant que membre invité par la Chambre Syndicale de la Haute Couture, a choisi pour la saison Printemps/Eté 2017 un style qui rappelle les époques victorienne et Belle-Epoque, empreint de transparences et de féminité. La maison de luxe, aujourd’hui présente en Europe, en Australie et aux Etats-Unis, compte plus de 40 magasins à travers le monde et confectionne ses robes à la main dans son atelier à Tel Aviv utilisant les plus belles techniques de couture. Nous avons rencontré Galia Lahav pour une interview.

Avez-vous des points de vente en France ?

Pas encore, mais nous travaillons dessus et nous nous attendons à avoir des collaborations très prochainement.

Laquelle de ces lignes vendez-vous le plus, Bridal ou Evening Couture?

Nous vendons surtout Bridal, mais ça va changer, une fois que nous allons commençons à distribuer nos tenue de soirée « Evening Couture » à l'étranger, comme nous l'avons fait avec notre ligne nuptiale.

Quel est aujourd’hui votre meilleur marché ?

Nous avons un large public aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Asie et en Australie. Nous ne mesurons pas tous les marchés avec les mêmes paramètres et pour nous, il n’y a pas de meilleur marché, ils sont tous bons.

Qui a dessiné la collection présentée hier, Sharon Sever ou vous même?

Sharon Sever, notre créateur et moi-même. Nous avons imaginé et créé cette collection ensemble, comme nous l'avons fait ces dernières années.

A photo posted by Galia Lahav (@galialahav) on

Quel thème avez-vous choisi?

La collection Couture que nous venons de présenter à Paris a été inspirée par l'époque victorienne en Angleterre et son époque correspondante en France - La Belle Epoque. Nous avons utilisé beaucoup de motifs victoriens traditionnels avec des figures modernes et des robes transparentes, inspirées de la «robe de thé». Je pense que nous avons réussi à présenter une collection haut de gamme, qui est à la fois traditionnelle et moderne.

Que cherchez-vous en défilant à Paris?

Nous aimons venir et revenir! Le but est de connaître davantage le marché français et nous faire connaître.

Que pensez-vous de l’écologie et de l’utilisation de matières naturelles?

Tous les éléments naturels et organiques sont bons pour l’Univers! Nous les utilisons dans nos modèles.

Selon vous, quelle est la capitale de la mode aujourd’hui?

Je pense que nous nous accrochons encore aux idéaux des "capitales", et pour moi, Paris et New York sont toujours en tête. Cependant, je pense que l'outil le plus important aujourd'hui pour mesurer une avancée dans la mode est le monde virtuel, et là «la capitale de la mode» n’existe plus - ce sont les marques elles-mêmes qui deviennent ces capitales! Il existe d’ailleurs une lutte étonnante pour la survie car vous devez vous efforcer pour que la collection suivante soit différente, voire toujours mieux, et vous réinventer tout le temps.

Trois mots qui définissent le style de Galia Lahav

Original. Innovant. Sexy.

Que pensez-vous des créateurs libanais tels que Elie Saab, Zuhair Murad ou Georges Hobeika?

J'apprécie le travail d'Elie Saab depuis longtemps, ainsi que celui de Zuhair Murad. Les deux sont talentueux, créatifs, avec beaucoup de goût et de compréhension des caractéristiques féminines. Ils ont fait des shows incroyables ! George Hobeika et moi avons été invités par la Chambre Syndicale de la Haute-Couture pour faire nos débuts cette semaine a Paris !

A photo posted by Galia Lahav (@galialahav) on

Qui porte Galia Lahav?

Jennifer Lopez, Michelle Rodriguez, Serena Williams, Ashley Graham, Giuliana Rancic, Pixie Lott, Bebe Rexha, Nicole Scherzinger et d’autres particuliers encore…

Les israéliennes sont-elles de bonnes consommatrices de robes de mariées?

Oui, tout à fait. Elles ont beaucoup de gout d’ailleurs!

Par pays, qui achète le plus de robes de mariées de Galia Lahav?

Nous vendons à un large public à l'étranger et nous créons des robes sur mesure adaptées aux futures mariées. Dans ce cas, nous ne tenons pas compte des nationalités.

D’après-vous, que nous réserve la Haute-Couture dans le futur?

L'avenir commence maintenant, aujourd'hui. Chaque défilé que nous organisons était autrefois un rêve futuriste. Nous devrions continuer à créer avec des normes de travail traditionnelles élevées, une véritable connaissance des tissus et rester passionnés pour la confection, considérant chaque pièce comme une œuvre d'art, avec des techniques innovantes et de nouvelles approches. Nous devons continuer de faire briller l'industrie de la haute couture.

Photos : Galia Lahav, Instagram

Mansur Gavriel lance une collection de prêt-à-porter

Mansur Gavriel se lance dans le prêt-à-porter. La marque américaine, connue pour ses célèbres sacs à main, a annoncé aujourd'hui le lancement de sa toute première collection de prêt-à-porter pour l'automne et l'hiver 2017.

De plus, la marque a annoncé qu’elle changera son modèle pour le See-now-buy-now et attendra septembre pour présenter ses vêtements vendus immédiatement. Elle ne fera donc pas de présentation traditionnelle en février, lors de la New York Fashion week.

Rachel Mansur et Floriana Gavriel, qui ont d'abord lancé leur ligne de sacs à main en 2012, puis de chaussures en 2015, ont déclaré dans un communiqué commun : « Nous voulons créer une gamme complète, pour nos consommateurs, et sommes ravies de développer notre offre de produits pour inclure le prêt-à-porter. Notre décision de passer à un calendrier axé sur le consommateur est également excitante. Nous sommes impatientes d'offrir à nos clients une telle immédiateté ».

Mansur Gavriel ouvrira un pop-up sur 134 Wooster Street à New York pendant quatre semaines, à partir du 15 février. Les clients seront en mesure d’acheter la collection SS17 dans une « boutique de bonbons pleinement immersive ».

Photo : Mansur Gavriel Instagram

Sézane poursuit son développement

Lancement d’une ligne de denims, collaborations avec Caravane ou encore Sarah Lavoine… Sézane agrandit toujours plus son univers lifestyle portée par une réussite unique mêlant digitale et expérience physique.

À contre-courant des modèles existants, Sézane poursuit son chemin avec succès. La griffe, lancée par Morgane Sézalory en 2013, enchaîne les collections et collaborations enrichissant chaque saison un peu plus son univers.

Sézane poursuit son développement

Les fesses de Camille Rowe

Après l’homme, lancé en décembre 2016, qui se veut pour l’instant une ligne ponctuelle (la prochaine collection sera lancée en mars prochain), Sézane s’attaque en ce début d’année un autre segment très porteur : le denim. Au programme, 7 coupes emblématiques (Slim, Slim 7/8, Flare, Boyfriend, Mom jean, Brut sexy et New parisien) avec une égérie française et sexy : Camille Rowe. Uniquement disponible sur le web, les modèles sont pour la plupart presque déjà épuisés (à partir de 95 d'euros). Chez Sézane, pas de soldes, on préfère les quantités limitées pour créer la demande. En parallèle, les Parisiennes peuvent venir découvrir les modèles dans une boutique éphémère du 25 janvier eu 18 février (12 rue d’Uzès, Paris 2e). Objectif, essayer sur place et commander directement.

Sézane poursuit son développement

Des associations bien pensées

L’autre grande force de la marque, c’est son univers lifestyle mêlant mode et déco depuis la naissance de l’Appartement Sézane. Aujourd’hui, elle renouvelle l’exercice avec Caravane. Entre les deux griffes et leur créatrice, Véronique Piedeleu (propriétaire de la maison Caravane) et Morgane Sezalory, l’entente est parfaite. Toutes deux férues de voyages, de textiles, de matières et de couleurs, mais aussi d’artisanat, Véronique Piedeleu a donné carte blanche à Sézane pour revisiter les pièces phares de la maison. Au programme, miroir version oversize, tapis aux coloris et formats inédits, duos de coussins aux dimensions inattendues, bougies, couvre-pieds douillets et carnets de voyages brodés en papier recyclé. Les différents imprimés (fleuris, unis ou à motifs géométriques) ayant étaient pensés pour se mélanger. Enfin, pour sa première collaboration, Caravane ose même quelques pièces de prêt-à-porter avec des chemises en voile de coton et soie, des cabas et pochette et un teddy brodé. Attention, édition limitée, à découvrir sur le e-shop de Sézane à partir du 22 février.

319K followers

De quoi affoler les réseaux sociaux, fans de la griffe. Les clientes en redemandent et les marques viennent chercher cette fraîcheur. Dernière en date, la designer et décoratrice d'intérieur Sarah Lavoine a imaginé avec Sézane, sa collection idéale de chaussures. Babies à talons, bottines ou encore boots. La collaboration tombe à point nommé pour l’inauguration du nouveau concept-store de cette dernière installé Place des Victoires à Paris (400 mètres carrés). Sézane crée le buzz et la rareté. Bien joué !

Photos: Sézane Denim, Carave x Sézane

Haute couture: Jean Paul Gaultier champêtre, Valentino mythologique

Des belles des champs hautes en couleurs pour Jean Paul Gaultier, des déesses grecques chez Valentino, l'hommage d'Elie Saab à l'héritage culturel et artistique de l'Egypte: quelques points forts des collections de haute couture présentées mercredi à Paris.

Gaultier en campagne

Devant son public d'inconditionnelles, dont Catherine Deneuve, Jean Paul Gaultier a fait défiler des belles des champs pop. Elles ont les cheveux tressés et parsemés d'épis de blé. Pas du style baba cool, elles se promènent sur des sandales à plateformes aux couleurs vives, et du fard à yeux vert, jaune ou rouge.

Haute couture: Jean Paul Gaultier champêtre, Valentino mythologique

Elles portent des fichus soyeux avec d'élégants tailleurs pantalons. L'inspiration hispanique est présente dans cette collection, avec un boléro à paillettes noir porté sur une brassière à coquelicots et un chapeau rouge. L'univers de la movida n'est pas très loin, avec une jupe de flamenco accompagnée d'un blouson de motard.

D'autres silhouettes évoquent plutôt les îles, avec des imprimés de fleurs façon paréo. Marguerites, coquelicots et tournesols parsèment cette collection printemps-été: sous forme de bijoux, d'imprimés, de broderies. La célèbre marinière se métamorphose en une blouse à dentelles et épaules dénudées, accompagnée d'une jupe crayon à la taille haute ceinturée. Le corset se porte au-dessus d'un débardeur en dentelle, avec un pantalon fluide, ou se transforme en robe sirène rose poudré.

La mariée, pieds nus, virevolte tel un papillon blanc dans une robe dont les manches en dentelles s'ouvrent comme des ailes. Un jeune homme, torse nu dans sa salopette en jean, l'emmène dans sa brouette remplie d'épis de blé.

Valentino hiératique

Pour sa première collection de haute couture chez Valentino sans Maria Grazia Chiuri, désormais chez Dior, Pierpaolo Piccioli a conçu des silhouettes hiératiques, auxquelles il a donné des noms de dieux et déesses de la mythologie grecque.

Haute couture: Jean Paul Gaultier champêtre, Valentino mythologique

Chaussées de sandales plates, ces héroïnes défilent dans des robes, longues et plissées. Ecru, vert d'eau, rose poudré dominent la palette de cette collection d'une grande pureté.

Elie Saab: l'âge d'or de l'Egypte

Elie Saab a rendu hommage à l'"héritage culturel et artistique inestimable" de l'Egypte. Les robes de princesses orientales, tout en transparences et brillances, côtoient des ensembles faits de pantalons et de traînes. Le créateur a notamment été inspiré par l'âge d'or de la musique et du cinéma égyptien et arabe des années 1940-60. Les femmes ont les yeux surlignés de khôl et un bandeau dans les cheveux. L'allure allie sophistication et force.

Haute couture: Jean Paul Gaultier champêtre, Valentino mythologique

Kuki de Salvertes, une vie dans la mode

Il a travaillé pour Moschino, Vivienne Westwood, aidé Raf Simons à se lancer: l'attaché de presse Kuki de Salvertes, 53 ans, une figure de la mode parisienne, expose photos et vidéos qui ont marqué sa carrière à la Joyce Gallery à Paris jusqu'au 31 janvier.

Ce dénicheur de talents est à la tête de l'agence Totem Fashion, en charge de créateurs comme le Belge Walter van Beirendonck, l'Indien Manish Arora, ou encore les jeunes griffes Richard Quinn et Avoc. Formé à l'école parisienne Esmod, Kuki de Salvertes a d'abord enchaîné les stages, chez Jean Paul Gaultier, Azzedine Alaïa, avant qu'une influente attachée de presse de l'époque, Nicole Ciano, le prenne sous son aile. Il fait la connaissance du créateur Franco Moschino, qui l'engage, avant de travailler un temps pour Vivienne Westwood qui lance alors sa marque.

A photo posted by OOB MAG & OOBEAUTY (@oobmag) on

Sa rencontre avec Walter van Beirendonck, l'un des "six d'Anvers", lui permet de découvrir ce groupe de créateurs belges qui va dans les années 1990 imposer de nouveaux codes à la mode parisienne, un visage plus minimal, intellectuel, parfois sombre. Il repère notamment Raf Simons, qu'il encourage à se lancer en faisant une mini-collection de t-shirts puis accompagne sa carrière pendant 17 ans.

Son conseil aux créateurs, face à la concurrence du prêt-à-porter des grandes enseignes? "Il faut que les collections ne soient pas juste meilleures en terme de finition ou de choix de matières, mais beaucoup plus inventives et géniales en terme de style. Etre toujours plus extrême, plus fort, ce que j'ai toujours défendu et encouragé", dit-il. (AFP)

Photos: Catwalkpictures

Rodarte fera une présentation à Paris

Les designers de Rodarte, Kate et Laura Mulleavy, ont annoncé des changements majeurs pour cette marque de Los Angeles. Un représentant de la marque a confirmé que Rodarte ne défilera plus à la Fashion week de New York.

La marque fera une présentation privée lors de la Fashion week de Paris en mars. A partir de cette saison, Rodarte abandonnera le format traditionnel du calendrier de mode et alignera ses futurs défilés avec la Fashion week Haute Couture en janvier et juillet dans la capitale française, tout comme Vetements. Ce nouveau changement aidera Rodarte à livrer sa collection dans un délai plus court et à mieux s’aligner avec la période d’achat.

Une troisième collection sera également ajoutée au calendrier de production annuel de Mulleavys, bien que d'autres détails restent à préciser. La troisième collection - qui sera probablement présentée à New York, mettra en valeur des articles de lifestyle plus accessibles tels que des articles en cuir et des pantalons.

Photo : Rodarte pour Opening Ceremony

Tendances clés des Accessoires Printemps/Eté 2018

L'équipe d'accessoires de Trendstop vous rapporte les tendances clés pour la saison printemps/été 2018. Ces thèmes essentiels ont été suivis par nos experts de tendances, depuis leurs concepts émergents sur les défilés jusqu'aux styles portés dans la rue, afin de confirmer leur valeur commerciale et leur longévité saisonnière.

Cette semaine, les lecteurs de FashionUnited peuvent découvrir un aperçu exclusif de trois tendances d’accessoires essentielles présentées dans notre rapport de prévisions printemps/été 2018. «Courbes en Oeil de Chat » retravaille des formes classiques d'oeil de chat avec des constructions molles, tandis que « Corail Cristalin » fait référence à des formes pointues et organiques notamment sur des colliers incrustés de pierres. Les sacs surdimensionnés confèrent de la douceur dans «Clutchs Surdimensionnés », comme les cuirs souples et le velour, créant des formes malléables.

Courbes Oeil de Chat

Tendances clés des Accessoires Printemps/Eté 2018

Les formes classiques d'oeil de chat sont retravaillés avec des formes ovales et des bords arrondis, créant une forme plus courbe. Les coins ailés aigus et les bords arrondis sont accentués pour un style rétro plus doux.

Corail Cristalin

Tendances clés des Accessoires Printemps/Eté 2018

Des cristaux scintillants font référence au récif corallien comme des fragments de pierres précieuses et des paillettes stratifiées déclinées dans des tons océaniques translucides. Les colliers et pendentifs incrustés de cabochons géants en onyx à facettes sont rehaussés de diamants prennant la forme de fleurs de mer et d'anémones.

Les Clutchs Surdimensionnés

Tendances clés des Accessoires Printemps/Eté 2018

Les clutchs surdimensionnés sont mous et fabriqués dans des textures spongieuses et tactiles. Les cuirs souples et les velours permettent de créer des formes malléables non structurées, comme un petit oreiller, pour un style confortable.

Offre Exclusive

Les lecteurs de FashionUnited peuvent obtenir un accès gratuit au Rapport de Tendances des Sacs à Main printemps/été 2016 de Trendstop, contenant l’essentiel des accessoires clés de la saison. Pour obtenir votre rapport complémentaire, veuillez cliquer sur la bannière.

Tendances clés des Accessoires Printemps/Eté 2018

Trendstop.com est l'un des principaux bureaux de tendances du monde pour les professionnels de la mode et de la création, réputé pour son analyse et ses prévisions de tendances. Parmi ses clients on retrouve H&M, Primark, Forever21, Zalando, Geox, Evisu, Hugo Boss, L'Oréal et MTV.

Photo: courtoisie de Trendstop: Marco De Vincenzo, Y Project, Kenzo, Lanvin, Salvatore Ferragamo et Jil Sander, le tout de la saison Printemps/Eté 2017 et Milan Street Style.

La lingerie "made in France" n'a pas dit son dernier mot

Défiée de toutes parts, la lingerie "made in France" entend riposter à la concurrence asiatique et aux grosses machines comme la firme américaine Victoria's Secret, en misant sur son savoir-faire centenaire.

Quatorze marques françaises, dont Chantelle, Maison Lejaby, Simone Pérèle ou Aubade, ont uni leurs forces pour un défilé en commun en marge de la Fashion Week à Paris, une première qui s'est tenue dimanche soir au coeur de la capitale. Pas de mise en scène tape-à-l'oeil ou de mannequins mondialement connues comme pour le grand show pailleté de Victoria's Secret, début décembre à Paris, vu par plus de 50 millions de personnes sur la plateforme YouTube. Préférant une contre-attaque tout en élégance, l'événement parisien "Lingerie, mon amour" a choisi la sobriété, de la musique classique et des mannequins relativement peu connues pour mettre en valeur les dessous féminins.

Éventail à la main, des mannequins ont défilé en portant perruques blanche et crinolines, dans un Versailles imaginaire à l'esprit boudoir. Outre ce clin d'oeil à Marie-Antoinette, "l'une des premières femmes à s'être libérée du corset", selon les organisateurs, le défilé a également rendu hommage au New Look d'après-guerre de Christian Dior, ou aux femmes fatales de Saint Laurent, immortalisées par le photographe Helmut Newton en vestes de smoking et porte-jarretelles.

Un dernier tableau plus romantique a mis en scène des sylphides en tutu, mettant en valeur des dessous aux couleurs pastel et des détails raffinés.

La lingerie "made in France" n'a pas dit son dernier mot

La France, leader du haut de gamme

La force de la lingerie française, "c'est la corseterie, c'est-à-dire l'assemblage de 30 à 40 pièces. C'est un produit très technique qui requiert une grande expertise", explique Karine Sfar, de la fédération française. Grâce à ce savoir-faire, l'Hexagone est le numéro un de la lingerie haut de gamme et bénéficie d'une longueur d'avance en matière de qualité et de mode. Mais en nombre de pièces produites, elle arrive seulement en quatrième position derrière la Chine, Taiwan et le Sri Lanka.

"Un vêtement aussi intime doit être confortable et rendre les femmes plus belles", poursuit Mme Sfar. D'autant plus que "les femmes achètent de la lingerie pour elles-mêmes", renchérit Alain De Rodellec, en charge des ventes chez Chantelle, écartant en partie l'idée qu'elles le font "pour séduire ou pour un rendez-vous galant". En dépit de ce discours, les enseignes de lingerie sont loin d'être des bastions féministes. "On ne peut pas dire ça, quand quasiment aucune des marques de lingerie n'est tenue par une femme", glisse la patronne de la fédération.

En attendant, le monde de la lingerie espère bien être reconnu comme faisant partie à part entière du milieu de la mode. "C'est le rêve de beaucoup de créateurs de défiler à la Fashion week. Il y avait une grande dame de la lingerie, Chantal Thomass, qui a voulu le faire, mais ça reste difficile de l'intégrer", selon M. De Rodellec. Qui "espère" pourtant "que ça arrivera un jour". (AFP)

Photo: Empreinte and Lingerie, Mon Amour

A quoi ressemble vraiment le shopping en réalité virtuelle ?

Tous les détaillants ne croient pas en l'avenir du shopping dans le monde virtuel. Toutefois, le géant du e-commerce Alibaba est l'une des premières entreprises à avoir lancé une expérience d’achat en réalité virtuelle complète, pour les consommateurs, grâce à l'application Buy+.

Contrairement à d'autres expériences de shopping en RV (Réalité virtuelle) lancées par certains détaillants, qui ne fonctionnent qu’avec des systèmes RV tels que le HTC Vive ou Oculus Rift, Alibaba Buy+ fonctionne avec un casque Cardboard et un smartphone. Afin d’offrir aux clients, la liberté de parcourir les articles à vendre, dans un centre commercial virtuel, les consommateurs peuvent « visiter » les grands magasins célèbres, tels que Macy à New York, en RV, sans avoir à quitter le confort de leur maison. Les clients peuvent même faire un achat en temps réel, sans être redirigés vers le site Web d'un détaillant, en utilisant Alipay d’Alibaba.

Officiellement lancé la semaine avant le Singles’day, le festival de shopping mondial d'Alibaba, en collaboration avec un casque VR Cardboard, le centre commercial RV auraient réuni plus de 30 000 personnes, dans l'heure d'un lancement, selon Alibaba.

Vous voulez en savoir plus sur la RV et Alibaba ? Alors cliquez ici pour l’article complet.

Photo: Courtoisie du groupe Alibaba