Ayant racheté la société Body Labs en octobre 2017, Amazon se lance dans la numérisation du corps. Pour ce faire, un petit groupe d'utilisateurs a été sélectionné aux Etats-Unis. Pendant 20 semaines, et ce 30 minutes par jour, le corps de ces participants (forme, taille, mouvements) va être détaillé par le logiciel de Body Labs. Le but de l'opération étant pour le géant du e-commerce de parvenir à proposer à ses futurs clients les vêtements les mieux adaptés à leur morphologie. Parallèlement au dispositif d'analyse, les participants sont conviés à répondre en ligne à un sondage, ce dernier permettant de définir les variations de poids éventuelles ainsi que l'état de santé physique au cours de l'année précédente.

Si l'opération réussit et qu'Amazon entreprend d'étendre le service à ses client, la plateforme de e-commerce pourrait être en mesure de proposer des conseils vestimentaires adaptés à la morphologie d'éventuels acheteurs. D'après un article du Wall Street Journal (3 mai 2018), selon un rapport de Morgan Stanley, "Amazon devrait devenir le premier détaillant américain de vêtements en 2018". Aujourd'hui, l'entreprise se classe juste derrière Walmart qui détenait 8,7 pour cent de part de marché en 2017, contre 7,9 pour cent pour Amazon.

Développer un système permettant aux clients d'essayer les vêtements virtuellement, directement sur le site, avec probablement la possibilité d'acheter l'article venant d'être essayé, s'avèrerait bénéfique pour Amazon. Avec un pareil dispositif, le site pourrait mieux cibler les attentes de de ses clients et également limiter le coût occasionné par les retours de marchandise. De même, l'attrait d'un tel nouveau concept pourrait séduire de nombreux utilisateurs et ainsi accroître les ventes en ligne du site Américain.

A lire aussi : Amazon, deuxième campagne pour Find avec des influenceuses

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS