Bottega Veneta et l'art de la collaboration

"En collaboration avec": qui n'a jamais soupiré d'ennui en lisant cette annonce tant elle est désormais omniprésente dans le milieu de la mode. D'autant plus que, désormais, elle désigne pèle-mêle aussi bien l'intervention chèrement payée d'une it-personnalité, que l'association éphémère avec un artiste, chanteuse ou actrice, qui à défaut d'être en vue ont surtout été vus et revus partout.

Cette pratique a t'elle encore un sens? La réponse est double. Non lorsque la singularité des personnalités mises à contribution n'éclaire en rien l'essence même des marques qui les ont convoqués, surtout lorsque les collaborations artistiques ne cachent en fait qu'un simple acte de mannequinat déguisé. Oui lorsqu'elles sont le manifeste d'un acte créatif fort et exigeant.

A ce jeu, Bottega Veneta qui a fait du raffinement véritable et de la sobriété de bon ton une ligne de conduite immuable depuis sa création à Vicence en 1966, tire son épingle du jeu pour la campagne de sa collection printemps-été 2015. Pas de Kim Kardashian ou de Rihanna à l'horizon mais la mise en lumière du travail du photographe japonais, Nobuyoshi Araki. L'artiste connu pour sa photographie érotique sans tabou n'est pas un simple faiseur. Sa volonté de défier les normes de la société a fait l’objet de nombreux débats ( ses clichés à la fois les plus célèbres et les plus controversés représentent des femmes ligotées façon kinbaku-bi, une pratique érotique japonaise de sadomasochisme) et son oeuvre satisfait tous les plaisirs liés à la connaissance de soi en mêlant les thèmes de la mort et du désir, la domination et la soumission, la probité et la bienséance. Ses photographies figurent d'ailleurs dans de nombreuses collections, notamment à la Tate Modern de Londres et au San Francisco Museum of Modern Art.

Mettre en avant le talent

Artiste provocant. On pourrait craindre le retour aux gimmicks des années Tom Ford durant ses fastueuses et bruyantes années Gucci mais Tomas Maier, le directeur artistique de Bottega Veneta mets immédiatement le holà pour apporter un important distinguo: " Ce n'est pas de la simple provocation pour la provocation. Les images de Nobuyoshi Araki affichent une profonde honnêteté et une poignante humanité qui les rendent inoubliables ". Une honnêteté artistique qui fait toute la différence entre le porno chic et le chic tout simplement. Réalisée sur site à Tokyo (la ville où le photographe est né en 1940 avant d'étudier la photographie et le cinéma à l’Université de Chiba, puis de travailler comme photographe publicitaire et enfin de tourner son objectif vers des sujets plus subversifs), cette campagne met en scène les collections hommes et femmes et s’ajoute à la superbe série de collaborations artistiques qui ont contribué à la création du portfolio publicitaire de la marque qui a fait du cuir tressé sa signature, et de l'individualité son seul logo.

 

Related Products

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS