• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Collina Strada psychédélique au premier jour de la New York Fashion week

Collina Strada psychédélique au premier jour de la New York Fashion week

By AFP

8 sept. 2021

Mode

Image: courtesy of Collina Strada

New York - La marque Collina Strada a lancé mardi la Fashion Week de New York, qui retrouvait les défilés physiques après une longue pause pour cause de pandémie, avec une collection tout en couleurs au milieu de fleurs et d’herbes folles.

Le lieu n’était pas choisi au hasard. Dans un vieux quartier industriel de Brooklyn, au décor de hangars et d’entrepôts, c’est sur un potager urbain niché sur le toit d’un immeuble qu’Hillary Taymour, l’âme de Collina Strada, a présenté sa collection femmes printemps-été 2022. Une manière pour elle de réaffirmer son engagement pour une mode plus durable.

Avec un aspect fripes résolument assumé, la collection se veut aussi joyeuse et accessible. Entre les orange, vert et jaune très vifs et les imprimés de fleurs et d’étoiles, se déploient des motifs et des couleurs psychédéliques, une inspiration déjà vue dans de précédents défilés de la marque.

Robes longues tombant sur des baskets, matières brillantes superposées sur des tissus plus classiques, Hillary Taymour joue sur des codes de liberté, avec des looks qui ne dépareraient pas dans les quartiers branchés de Brooklyn. Liberté aussi dans la manière de défiler : chez Collina Strada, les modèles ont tous les âges, toutes les couleurs de peau, toutes les tailles, et elles traversent la piste en marchant, en sautillant, en courant, ou bien avec le bras en écharpe ou en fauteuil roulant. Mais le plus souvent, avec le sourire, entre les allées du potager.

Autre événement de la soirée, le défilé du créateur américain Christian Siriano a eu lieu lui dans Manhattan, dans le décor plus classique du Gotham Hall, une ancienne banque transformée en salle d’événements. La Fashion week doit s’accélérer à partir de mercredi avec des défilés toute la journée, jusqu’à dimanche et sa clôture avec Tom Ford.

Après deux éditions, en septembre 2020 et février 2021, dominées par les présentations et défilés virtuels à cause de la pandémie de coronavirus, la Fashion Week de New York retrouve cette fois les défilés physiques et quelques créateurs vedettes qui l’avaient abandonnée, comme Thom Browne ou Joseph Altuzarra. (AFP)

Crédit : Carmen González for FashionUnited