• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Comment lancer votre propre marque de mode? Partie I

Mode

Comment lancer votre propre marque de mode? Partie I

By Don-Alvin Adegeest

23 juil. 2015

Pour lancer son propre label de mode, internet est une mine d’information et de conseils en tout genre. Une simple recherche sur Google peut expliquer les étapes nécessaires pour bien lancer votre marque mais il existe aussi le guide Wikihow qui révèle les quatres étapes importantes du processus.

Et si c’était si facile... Des études de marché, des cours universitaires en ligne ou même tout l’argent du monde ne peuvent garantir le succès d’une marque dans l’industrie de la mode. Déjà, trouver une bonne idée qui permette à la marque de se différencier de la concurrence n’est pas une tâche facile et il est également très difficile de trouver un équilibre entre le commerce et la créativité, mais ce point sera développé ultérieurement.

Avoir une identité forte et connaître le profil de son client est essentiel dans les premières étapes de la création de la marque. Demandez-vous « qu’est ce qui fera vendre la marque ? » et quel est votre objectif? Comment se positionne la marque par rapport aux autres ?

Un concept fort, la clé du succès

Le créateur britannique Don-Alvin Adegees, explique : « L'idée pour créer ma marque m’est venue en vacances sur une plage du Mexique. Ma vision été très claire; créer une garde-robe de streetwear de luxe pour tous les jours. Le concept doit être suffisamment fort pour être identifié dans le produit, utilisé en marketing et vendu à des acheteurs, mais que de nombreuses startups ont du mal à atteindre ».

« Si nous voyons au peigne fin quelques marques indépendantes qui ont réussies, telles que Acne , Marcelo Burlon’s County of Milan ou James Perse, elles ont toutes un produit qui permet aux consommateurs de comprendre la marque. Acne ne commercialisait que des jeans lorsque la marque a débuté et les 100 premiers pantalons qu’elle a fabriqués ont été offerts à des amis ou des personnes influentes. Marcelo Burton est reconnu pour son streatwear illustré et dispose à ce jour d’un important groupe de fans. James Perse commercialise des t-shirts inspirés du monde du surf dans des tons neutres et ses produits sont reconnus dans le monde entier. Ce que ces marques ont en commun est un style tout à fait identifiable sur leurs produits. Lorsqu’une marque a une catégorie de produits phare, le consommateur la reconnaît plus facilement, les acheteurs peuvent comprendre l’essence de la marque pour ensuite la vendre dans leurs magasins et les médias arrivent à communiquer sans équivoque », ajoute-t-il.

Les gens ont besoin d’un motif pour acheter vos vêtements

« Dans l’ère numérique, l’identité de marque est presque aussi importante que le produit lui-même. Les consommateurs ont trop de choix devant eux –les grandes rues commerçantes sont saturées par les marques de mode- les gens ont besoin d’un motif valable pour acheter vos vêtements, que ce soit en rapport avec ce qu’ils voient dans la presse ou qu’ils s’identifient à ce que portent les célébrités ou ce qu’ils peuvent se permettre d’acheter. Avec le pouvoir des médiaux sociaux, votre message a toutes les chances d’être diffusé, mais le message doit être convaincant, il doit avoir un impact sur ses clients potentiels et doit être le plus clair possible », Don-Alvin Adegeest.

« Si vous arrivez à centrer vos ressources, le lancement de votre label sera plus facile, bien que pour la majorité, cette idée est irréaliste. Ce qui est réaliste est de planifier vos dépenses pour les quatre premières saisons, ou deux ans, en sachant que vous ne toucherez probablement pas de salaire au début et que chaque centime sera destiné à votre activité. Et de la même façon que votre activité prend de l’ampleur, vos dépenses augmentent et vous devrez songer à financer votre premier magasin, vos échantillons ainsi que la production.

Votre marque se développe et vos coûts augmentent

La mode est une industrie volatile. Une des raisons pour lesquelles de nombreuses marques ne parviennent pas à décoller dans les trois premières années est qu'il y a beaucoup trop de choses à faire soi-même. Le calendrier de la mode est très exigent avec ses saisons et ses présentations de collections, sa distribution en magasins, etc. En plus de la partie créative et commerciale, vous serez amené à contacter des fournisseurs de tissus, des usines, couturières, modélistes ou encore les compagnies maritimes si la fabrication se fait hors du pays, et tout cela juste pour réaliser vos premier prototype.

Avec autant d'influenceurs, un million de choses peuvent mal se passer. Vous êtes prévenus. Un exemple : pour confectionner les modèles de ma deuxième saison de mode masculine, mon usine a utilisé le mauvais fil sur ma collection de prototypes (du fil de polyester au lieu du fil de coton). Le fil de polyester ne se teint pas, mais qui pouvait le vérifier à ma place? Lorsque les échantillons sont arrivés de la teinturerie deux jours avant la Fashion Week de Londres tous les vêtements de couleur de ma collection étaient restés blanc et n’avaient pas pris la couleur. Inutile de vous dire que les pièces avaient l’air terrible. Avec LFW qui commençait quelques jours plus tard, j’ai dû présenter ma collection telle quelle.

En tant que créateur, vous devez contrôler constamment le travail des autres pour produire vos collections. Sachant qu'il y a tellement de facettes complexes et qu’il faut savoir anticiper pour éviter d’avoir des complications, cela vous donnera une longueur d'avance sur les autres. Le plus important à faire dès le premier jour est d'établir des relations clés avec vos fournisseurs et les usines car cela contribuera à votre succès initial.

Suite : 2ême Partie – Comment lancer votre marque de mode ?

Texte: Don-Alvin Adegeest pour Fashionunited.uk. Traduction et mise en page: Anne Sophie Castro