• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Dans l'intimité des Pompidou : des souvenirs du quai de Béthune aux enchères

Dans l'intimité des Pompidou : des souvenirs du quai de Béthune aux enchères

By AFP

22 oct. 2020

Paris - De Bernard Buffet à Niki de Saint Phalle, en passant par Miro, Braque, César: des oeuvres d’art des plus grands maîtres du XXe siècle qui décoraient l’appartement parisien de Claude et Georges Pompidou seront proposés pour la première fois aux enchères le 2 novembre, a annoncé mercredi la maison Cornette de Saint-Cyr.

Mis sur le marché par la famille, les 180 lots de la vente dont une partie du vestiaire haute couture de l’ex-Première dame, le tout résumant ce couple de collectionneurs épris d’art contemporain, de design et de mode, ami de nombreux artistes, feront l’objet d’une exposition publique à partir du 29 novembre dans les salons de la maison de vente.

Parmi les oeuvres qui proviennent de l’appartement du quai de Béthune, une huile de Bernard Buffet, offerte par l’artiste à Claude Pompidou et jamais proposée à la vente, est estimé entre 10 000 et 15 000 euros. Des lithographies de Niki de Saint Phalle et Georges Braque pourraient atteindre 3 000 euros.

Des modèles haute couture

Le catalogue propose aussi des modèles haute couture portés par Claude Pompidou décédée en 2007, et signés Cardin, Dior, Courrèges, Hermès ou Chanel qui habilla l’ex-Première dame pour l’investiture du président Pompidou. “Rompant très vite avec le protocole et la tradition, Claude Pompidou (…) a introduit au palais de l’Élysée un style plus moderne, moins rigide, qui contraste avec l’attitude effacée d’Yvonne de Gaulle”, rappelle la maison de vente.

“De l’art abstrait et des meubles design font ainsi leur entrée au palais. Mme Pompidou s’occupe personnellement de la décoration des lieux”. Signés du designer Pierre Paulin, la salle à manger et le fumoir des appartements privés de l’Elysée, ont rejoint les collections permanentes du Centre Pompidou. (AFP)