Paris - Des strass sur les camélias, blouson matelassé brodé de perles : Chanel dévoile ce mercredi soir à Paris des vêtements « trésor » lors d'un défilé mettant en lumière les savoir-faire uniques de brodeurs, plumassiers et autres métiers d'art.

Après Hambourg et New York, le traditionnel défilé des Métiers d'art a lieu cette année à Paris, au Grand Palais, où la maison présente ses collections haute couture et prêt-à-porter. Il a été avancé d'un jour en raison de la grève prévue jeudi en France contre la réforme des retraites.

Comme chaque année depuis 2002, la maison du luxe française célèbre avec ce défilé la virtuosité des brodeurs, plumassiers, paruriers, bottiers, chapeliers ou gantiers.

Sur Instagram, Chanel a dévoilé la préparation du rendez-vous avec des images de la directrice artistique Virginie Viard à l'oeuvre dans les ateliers de brodeurs Lesage et Montex ou chez le plumassier et fleuriste Lemarié. « Je veux que ce soit un trésor de porter un vêtement Chanel », dit, dans une de ces vidéos, l'ex-bras droit de Karl Lagerfeld qui lui a succédé après sa mort en février 2019.

« On met le strass partout, c'est quand même plus lumineux », renchérit sur une autre vidéo Christelle Kocher, directrice artistique de Lemarié en train de confectionner un blouson blanc en camélias, fleur iconique de la maison Chanel, accrochée sur les invitations au défilé.

On verra également un blouson noir matelassé brodé de perles multicolores ou une veste brodée de perles blanches et d'épis dorés.

Chanel a acquis depuis 1985 plus de trente maisons et manufactures de mode qui emploient quelque 5 000 salariés, au service de sa propre création mais qui travaillent également pour d'autres maison du luxe.

La maison est en train de construire un nouveau site des métiers d'art à la porte d'Aubervilliers, dans un quartier populaire du nord de Paris, qui sera inauguré à l'automne 2020 et réunira 600 personnes dans des ateliers modernes et lumineux.

Le bâtiment de 25 500 m3, conçu par l'architecte Rudy Ricciotti, auteur entre autre de MuCEM à Marseille et du Département des Arts de l'Islam au Musée du Louvre, accueillera onze maisons.

« Quand on a commencé à travailler avec ces maisons dans les années 1985-1990, elles étaient éparpillées un peu partout dans Paris. Ces ateliers sont devenus trop petits. Pour qu'ils continuent à se développer et attirent de nouveaux talents, il fallait redonner une impulsion à l'histoire », avait expliqué à l'AFP en octobre le président des activités mode de Chanel, Bruno Pavlovsky. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS