• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Demain, tous en lin ?

Demain, tous en lin ?

By Julia Garel

3 déc. 2020

Mode

Nous habillerons-nous tous de lin dans les années à venir ? C’est en tout cas ce que semble prédire un récent rapport publié par le moteur de recherche Tagwalk et La Confédération Européenne du Lin et du Chanvre (CELC). Mardi 1er décembre, Alexandra Van Houtte, fondatrice de Tagwalk, intervenait dans un webinar organisé par le CELC pour promouvoir cette fibre européenne et annoncer les chiffres éloquents de son adoption par les maisons de couture et marques internationales au printemps-été 2021.

Pour cette étude, Tagwalk a analysé plus 200 millions de données et le premier chiffre qui en ressort est celui d’une hausse de 25 pour cent d’intégration du lin en 2020 par rapport à 2019, toutes matières confondues. Plus surprenant encore : 64 pour cent des marques incluses dans le rapport l’ont utilisé pour la première fois (Dior, Thom Brown, Fendi, Louis Vuitton) et 24 pour cent de ces griffes étaient des marques de luxe. Parmi les grandes maisons (Prada, Acne, Miu Miu), leurs collections présentaient 16,1 pour cent de lin. De manière globale, le lin a fait un bond avec +102 pour cent de looks en lin sur les podiums du PE21, soit 2,3 pour cent (220 silhouettes) vs 1,2 pour cent (129) pour le PE 2020.

Parmi les nombreux exemples à disposition, Alexandra Van Houtte prend celui de Fendi et de sa collection PE21. Les équipes de la maison italienne ont travaillé le lin de manières diverses, avec des broderies délicates, de façons féminines sur des robes midi et des pantalons très larges, mais aussi en jouant sur le masculin/féminin avec un tailoring oversize et pointu.

Maison Margiela, dont John Galliano est le directeur créatif, a, elle aussi, utilisé le lin pour la première fois et présenté 27 pour cent de silhouettes dans cette matière. Le lin y côtoyait d’autres matières comme le mohair, la laine ou le satin.

Minimalisme, Workwear et Tayloring

Le rapport met également en avant la versatilité du lin. La matière n’est plus limitée à des styles bucoliques et bohèmes. Elle jouait cette saison dans les univers des tendances actuelles - Minimaliste (10,4 pour cent des looks), Bold Colors (9,5 pour cent), Androgyne (6,6 pour cent) ou Workwear, (4,7 pour cent) - et s’appliquait à des styles moins attendus comme celui du Tayloring (28,9 pour cent des looks, soit + 48 pour cent vs 2020). Fait intéressant, le lin n’est pas utilisé par les hommes et les femmes de la même façon. « Chez l’homme les chiffres de lin l’hiver les chiffres sont beaucoup plus hauts que chez la femme », souligne Alexandra lors du webinar. La femme, elle, garde globalement plus le lin pour l’été. Une habitude qui pourrait être en passe de changer si l’on en croit les chiffres de l’étude. Autre précision quant aux lignes masculines : seulement cinq marques présentaient du lin dans leurs collections Homme à l’été 2021, mais pour environ 26 pour cent des looks, indique le rapport.

Le lin : entre innovation et accessibilité

Outre les avantages éco-responsables que présente la fibre, « le lin est accessible à tous, c’est la matière que tout le monde peut s’offrir » précise Alexandra. Marie Emmanuelle Belzung, déléguée générale de la CELC, présente lors du webinar, donne l’exemple d’Uniqlo : la multinationale travaille avec le CELC et propose de bons basiques en lin à 34,90 dont la fibre a été cultivée entre Caen et Amsterdam. De plus, Alexandra note que les marques ne mettent pas le côté sustainable du lin en avant dans leur communiqué de presse, « je trouve ça super bien, c’est juste la norme », ajoute-t-elle. Enfin, Marie Emmanuelle Belzung parle de la dimension confort du lin. « On arrivera sûrement un jour à un produit sport et loisir avec du lin comme composante principale ». L’innovation dans l’industrie du lin est justement l’une des raisons majeures dans son adoption par les marques. Il y a eu deux avancées très fortes ces dernières années, fait remarquer Marie Emmanuelle : la maille et le lin lavé que l’on était jusque-là habitué à voir dans le linge de lit - le concept-store Merci a été assez prescripteur sur la question.

Crédit : Oysho webshop (2019)