Emploi: les syndicats de Vivarte (La Halle, André...) craignent des coupes drastiques

Les syndicats CGT et CFDT du distributeur Vivarte se sont dits "préoccupés" vendredi pour l'emploi au sein du groupe, craignant notamment l'annonce prochaine de coupes drastiques dans les enseignes La Halle aux vêtements et André. Inquiets depuis des mois, les deux premiers syndicats de Vivarte espéraient avoir des réponses lors d'un Comité de groupe mardi prochain, mais celui-ci a été annulé jeudi et repoussé au 8 avril. Karim Cheboub, secrétaire adjoint CGT au comité de groupe, a indiqué à l'AFP que la réunion du 8 avril serait précédée la veille de Comités d'entreprise extraordinaires dans les enseignes.

Les semaines à venir s'annonce lourde pour le groupe Vivarte

Jeudi, le magazine Capital a indiqué que Vivarte allait annoncer dans les semaines qui viennent un plan social touchant plus de 900 personnes à La Halle aux vêtements et une centaine de personnes chez André, citant "des sources concordantes des syndicats et de la direction". Sollicités sur ces chiffres, M. Cheboub et son homologue de la CFDT Jean-Louis Alfred ont indiqué ne pas avoir eu d'informations précises. "Personne n'a d'éléments concrets. Ce sont juste des extrapolations", a indiqué M. Cheboub, déplorant l'"opacité de la direction". "Ce qui est certain, c'est qu'il y a de grosses difficultés dans une des enseignes du groupe la plus importante, La Halle aux vêtements" qui compte "pas loin de 4.000 salariés" et chez André, qui en compte "un peu plus de 500". "Les conséquences sur l'emploi des salariés, c'est ce qui nous inquiète le plus", a-t-il dit, indiquant que "ce n'est un secret pour personne qu'il va y avoir des fermetures de magasins". Pour son collègue de la CFDT, M. Alfred, "la réalité de terrain, c'est que ça ne va pas concerner 1.000 emplois, mais des milliers d'emplois".

Sollicité par l'AFP, Vivarte s'est refusé à tout commentaire, indiquant simplement les "réserver aux partenaires sociaux". Le groupe n'a pas souhaité non plus donner d'indication quant au calendrier de ses prochaines rencontres avec les syndicats. Sur son site internet, l'ex-groupe André, qui regroupe 16 marques dont La Halle, André, Naf Naf, Minelli, San Marina, Kookaï, Caroll, Pataugas, etc., dit compter 22.000 salariés et 4.800 points de vente. Confronté au recul de ses ventes depuis plusieurs années, Vivarte a récemment changé de direction après avoir restructuré une dette de 2,8 milliards d'euros. A l'occasion de cette restructuration, le groupe avait dû changer d'actionnaires de référence, en faisant entrer les fonds Alcentra, Babson, GoldenTree et Oaktree au sein de son conseil d'administration. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS