• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Fendi célèbre son sac Baguette à la Fashion Week de New York

Fendi célèbre son sac Baguette à la Fashion Week de New York

By AFP

12 sept. 2022

Mode

ANDRES KUDACKIAFP

New York - Avec un show très pop et urbain pour célébrer l'un de ses accessoires phare, le sac Baguette, la marque Fendi a donné vendredi soir le coup d'envoi de la Fashion Week de New York, marquée par un retour en force des défilés physiques.

Pour souffler les 25 bougies de ce petit objet devenu un incontournable de la mode après avoir été adopté par Sarah Jessica Parker dans la série "Sex and the city", Fendi avait mis les moyens.

En plus de son inventrice Silvia Venturini Fendi et du directeur artistique de ses collections femme, Kim Jones, la marque italienne, propriété de LVMH, a collaboré avec le créateur Marc Jacobs, Tiffany and Co, Sarah Jessica Parker elle-même et le fabricant japonais de sacs Porter.

Résultat : le sac à main compact et rectangulaire, connu pour se porter sous l'épaule - comme une baguette de pain - , est décliné sous toutes ses formes, et son dessin s'intègre même sous forme de poches, sur les gants, parkas, sweats ou bonnets.

À Manhattan, sous une musique électro et house aux basses puissantes, devant un immense miroir trouble, défilent garçons et filles aux looks jeunes et urbains, pulls confortables, jupes et chaussettes montantes, casquettes ou bonnets sur la tête.

Fluo

Dans l'enceinte de l'imposant Hammerstein Ballroom, le style décontracté se fait plus élaboré avec des jupes parachute, capes d'opéra en cellophane et larges chapeaux en fourrure - "recyclée", précise Fendi - sur des tons fluorescents.

Très présents, l'argent et le jaune fluo sont considérés comme des "couleurs locales", la première comme un reflet des façades vitrées des innombrables gratte-ciels de cette jungle de béton qu'est New York, la seconde pour rappeler les gilets de sécurité des ouvriers omniprésents dans la ville, explique Fendi dans sa note de collection.

Ce défilé événement - Fendi présentera sa collection printemps-été 2023 à Milan - avait été annoncé par Linda Evangelista, la mannequin-star des années 90, qui a fait une brève apparition à la fin du défilé, un an après avoir annoncé qu'elle devait se mettre en retrait des projecteurs et parce qu'un traitement esthétique l'avait "défigurée". De nombreuses autres vedettes étaient au rendez-vous, Sarah Jessica Parker évidemment, ou l'acteur et mannequin sud-coréen Lee Min Ho, accueilli par les cris d'une foule en délire à sa sortie sur la 34e rue à Manhattan.

"Irremplaçable"

Après plusieurs saisons de quasi absence ou de formats diminués en 2020 et 2021 à cause du Covid-19, la Fashion Week de New York, qui inaugure la série des quatre grands rendez-vous de la mode avant Londres, Milan et Paris, retrouve son rythme effréné, avec 101 défilés au calendrier officiel jusqu'à mercredi, et autant de files d'attentes de fashionistas en tenues chic ou extravagantes.

"Le spectacle vivant est quelque chose d'irremplaçable", souligne à l'AFP le directeur général du syndicat américain de la mode (CFDA), Steven Kolb. Vendredi, la marque new-yorkaise Proenza Schouler avait ouvert le bal par un défilé dans le hall monumental d'un des premiers immeubles Beaux-Arts de la ville, dans le district financier de Manhattan. Avec Fendi, mais aussi l'Italienne Marni ou COS, qui fait partie du groupe suédois H&M, le syndicat américain de la mode se félicite de voir plusieurs marques européennes taper à sa porte cette saison.

"Cela rehausse la réputation internationale de New York", souligne Steven Kolb, qui y voit aussi la reconnaissance de la taille du marché des Etats-Unis. Parmi les grands noms qui défileront cette saison à New York figure aussi l'Américain Tommy Hilfiger.

Avant même la crise sanitaire, New York devait composer avec de grosses défections comme Ralph Lauren ou Calvin Klein, désireux de changer de rythme ou partis montrer leur collection ailleurs. Et la place américaine doit encore se passer cette saison d'un grand talent comme Kerby Jean-Raymond, fondateur de Pyer Moss. (AFP)

FEndi
NYFW
WOMENSWEARCATWALKSEASON