Freitag lance le premier jean entièrement compostable

Un jean produit en Europe, c’est suffisamment rare pour être souligné. D'autant plus qu'il s'agit d'un glorieux retour aux sources puisque le mot denim vient, comme chacun sait, de De Nîmes” et le mot jean, de “Gênes”. Quelle griffe se permet ce sourcing singulier? Elle répond au nom de Freitag, une marque zurichoise connue pour ses sacs faits à partir de matière recyclées, des bâches de camion principalement. Des sacs écolos et par nature, uniques qui s’illustrent également par leur design saisissant: le fait que le sac messager original “F13 Top Cat” figure dans les collections de design du MoMa de New York le prouve.

Fondée en 1993 par Daniel et Markus Freitag, deux frères sensibles à l’écologie depuis leur enfance passée à Zurich (Markus n’a toujours pas de permis de conduire et Daniel met un point d’honneur à aller à l’usine à vélo), la société qui emploie aujourd’hui 150 personnes, fonctionne à tous les niveaux en parfaite cohérence avec ses valeurs d'origine: l' utilise l’eau de pluie pour laver les bâches et le chauffage provient à 50 pour cent d’usines de retraitement de déchets et tout récemment. Une démarche élargie dernièrement avec le lancement d'une ligne de vêtements équitables baptisée F-ABRIC.

Des matières issues de cultures européennes équitables

Ce sont des vêtements à base de lin, de chanvre et de modal, des matières issues de cultures européennes équitables. Le lin est issu d’exploitations de la famille Cabot en Normandie. Les Pantalons, T-Shirts et chemises qui composent cette ligne audacieuse sont recyclables et compostables. Les boutons eux même se dévissent afin de pouvoir être réutilisés.

Cette ligne vient désormais de s’enrichir avec un nouveau denim. Un jean à cinq poches très résistant sans rivet ni fil de polyester, fabriqué en fibres libériennes de chanvre et de lin, et produit en Europe. Après le retrait des boutons, ce denim est biodégradable à 100 pour cent, puisque le fil des coutures, la doublure Herringbone et l’étiquette de la marque sont parfaitement compostables. Les lisières robustes et les coutures rabattues protègent les bords et les parties très sollicitées du vêtement.

Interrogé par Le Parisien, Daniel Freitag remarque que les français sont souvent surpris du cout relativement élevé des produits issus du recyclage. « En Allemagne, cela n'étonne personne » s’étonne- t’il avant de relativiser avec philosophie : « Les cultures sont différentes ».

Proposé dans les teintes Dark Blue et Black, l’E500 male Denim sera mis en vente à partir du 27 aout. Il faudra attendre le mois d’octobre pour pouvoir acquérir son équivalent féminin.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS