Gap fait le pari de devenir plus "éco"

Gap, le numéro trois mondial en distribution de mode par chiffre d’affaires, se fixe l’objectif d’utiliser dans sa production des cotons issus de sources cent pour cent durables.

Par ailleurs, le groupe américain prévoit que 80 pour cent des matériaux techniques de l’enseigne Athleta soient respectueux de l’environnement. Gap espère atteindre son premier objectif en 2021 et celui d’Athleta en 2020. La société explique avoir commencé à travailler avec ses fournisseurs pour atteindre ses buts.

H&M et Inditex ont déjà investit dans la durabilité

H&M a été un des pionniers dans l’incorporation de pratiques durables dans sa chaîne d’approvisionnement. Le groupe suédois a mis en marche en 2015 le projet Close the Loop pour renforcer son modèle d’activité vers l’économie circulaire.

De son côté, l’espagnol Inditex investit dans de nouvelles matières et a commencé à collaborer avec le Massachussets Institute of Technology pour développer des textiles recyclés. Le groupe a d’ailleurs commencé à distribuer des collections durables.

En 2016, Gap a vu ses ventes reculer de 1,8 pour cent pour un total de 15 516 millions de dollars (14 688 millions d’euros). Le groupe a conclu l’année sur une baisse de son bénéfice, ayant réduit de 26,6 pour cent, pour un total de 676 millions de dollars (639,9 millions d’euros).

Photo: Gap facebook