• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Haute Couture Paris : Schueller de Waal rend la couture éco-citoyenne

Haute Couture Paris : Schueller de Waal rend la couture éco-citoyenne

By Julia Garel

3 juil. 2019

Mode

La semaine de la haute couture parisienne A/H 19-20 est également l’occasion d’actions civiques, au grand bonheur de la ville de Paris. C’est ce qu'a démontré le duo néerlandais Schueller de Waal en s’associant à Pik Pik Environnement, une association qui a pour but l'éducation à l'éco-citoyenneté et à l'environnement urbain.

Le mardi 2 juillet, les designers ont ainsi présenté une collection, baptisée « Litter », sous la forme d’une initiative de nettoyage. Les mannequins ont ramassé des ordures dans les rues du 15e arrondissement parisien, arborant des pièces confectionnées à partir des chutes de tissus du studio et d’autres vestiges de l’industrie de la mode. Selon un communiqué du label, l'acte de nettoyage a, à la fois, inspiré la présentation et le principe de conception. À travers cette performance, les initiateurs visent à participer à la prise de conscience sur la situation actuelle du secteur et espèrent inspirer le changement.

Une collection articulée autour du vêtement de travail

Basée sur la répétition d’une silhouette, inspirée par le modèle d’une combinaison de travail, la collection est une suite d’uniformes de nettoyage. Leur conception révèle des détails multifonctions qui, grâce aux systèmes de ceinture peuvent êtres portés de différentes manières, créant ainsi une variété de silhouettes.

Les imprimés sont également pensés suivant une démarche de durabilité. Schueller de Waal a en effet collaboré avec l’artiste textile Aliki van der Kruijs dont le projet de recherche « Afterseason » porte sur le potentiel issu des déchets d’encre de l’industrie de l’impression textile. Ensemble, ils ont travaillé la couleur en appliquant au pinceau une couche de pigments violets sur les uniformes. Pour fixer les pigments, un revêtement réfléchissant, en écho à ceux qu’arborent les professionnels du traitement des déchets, a été appliqué.

Du matériel de bureautique ou d’usage domestique a également été incorporé à la conception, afin de combler le manque de matières textiles. Le papier aluminium a, par exemple, permis de recréer un tissu de brocart métallisé.

Côté accessoires, les souliers étaient des chaussures de sécurité de la marque néerlandaise EMMA Safety Footwear, connue pour sa mission de responsabilité sociale. Schueller de Waal a également collaboré avec le designer de chaussures Marko Bakovic sur une petite série de bottes de sécurité aux semelles en caoutchouc, entièrement fabriquées à partir de plumes récupérées.

La marque Schueller de Waal (ou SDW Studio) se compose de deux créateurs : Philipp Schueller et Rens de Waal. Sous le terme « Fashion Therapy », ils incitent à une production de vêtements plus durable et transforment le système de la mode en vue de lui trouver une nouvelle pertinence.

Photo: Schueller de Waal