Pourquoi LVMH rebaptise Jean Patou

Renaissance, nouveau nom, plus court, plus moderne et nouvelle identité visuelle. Le groupe Lvmh, qui a pris son contrôle en 2018 a de grands projets pour la griffe patrimoniale : « Jean Patou a été acquis par LVMH dans l’optique de relancer le prêt-à-porter féminin de la Maison de couture française. Aujourd’hui, Jean Patou renaît avec un nouveau nom, Patou » explique Lvmh dans un communiqué. « Joy » le parfum iconique de Jean Patou, est dans le même temps passé sous l’égide de Dior

Guillaume Henry devient le nouveau directeur artistique de Patou. Il présentera la première collection de la Maison pendant la Semaine de la Mode à Paris en septembre 2019.

Patou renaît de ses cendres

D’ici là, la Maison dévoilera sa nouvelle identité visuelle avec plusieurs petits clips vidéo clins d’œil. « A le lire, on l’entend, Patou s’écrit en un seul mot, avec un seul « P », pour commencer. Patou comme un surnom, un mot, un ami, une invitation » lit-on sur le nouveau site de la griffe. Afin de mener à bien sa stratégie et imposer la marque sur la scène mode internationale, c’est à Sophie Brocart que le groupe a confié la direction générale de la maison. Celle-ci avait réintégré les rangs de LVMH en 2013 pour prendre les rênes de la marque Nicholas Kirkwood. Elle a également participé activement à la recherche de nouveaux talents, et encadré les lauréats du concours LVMH Prize.

Pourquoi LVMH rebaptise Jean Patou

La première « nouvelle collection défilera en septembre prochain lors de la semaine de la mode parisienne

Jean Patou a créé sa maison en 1914. « L’homme le plus élégant d’Europe », selon la presse américaine, a révolutionné la mode féminine. Esthète et pionnier, Jean Patou dessinait des robes du soir simples et chics, aussi bien que les premières tenues de sport décontractées. Il a notamment inauguré l’art de marquer ses créations d’un monogramme composé de ses initiales. Il disparaît en 1936 à 48 ans. La Maison, devenue une institution de la mode, voit alors se succéder les grands designers Marc Bohan, Karl Lagerfeld, Jean-Paul-Gaultier et Christian Lacroix, jusqu’en 1987. Guillaume Henry devra donc relever le défi de leur succéder. Le créateur a débuté chez Givenchy, est passé chez Paule Ka avant de prendre successivement la relève de Carven et Nina Ricci, en 2009 et 2015.

Outre Patou, le nouveau projet de Lvmh, Fenty, avec Rihanna, est déjà sur orbite, lancé très médiatiquement à Paris tout récemment.

photo : patou

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS