• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Jean Paul Gaultier se sent « lifté » grâce à sa collaboration avec Glenn Martens

Jean Paul Gaultier se sent « lifté » grâce à sa collaboration avec Glenn Martens

By AFP

27 janv. 2022

Mode

Crédit : Colelction Jean-Paul Gaultier par Glenn Martens, photo par Arnaud Lajeunie (image via Lucien Pagès)

Paris - Jean Paul Gaultier a assuré mercredi avoir pris un coup de jeune avec la collection haute couture réalisée pour sa marque par le Belge Glenn Martens, une deuxième collaboration depuis qu’il a tiré sa révérence il y a deux ans.

« Je suis ravi, ravi, ravi ! C’est moi et, en même temps, il est allé au-delà », a déclaré le couturier de 69 ans à la presse dans les coulisses du défilé, dans le cadre de la semaine parisienne de la haute couture. « Comme si j’avais eu un lifting », a-t-il plaisanté.

Toutes les silhouettes sont corsetées et de nombreuses robes ont une longue traine évoquant les sirènes. Poursuivant le thème marin, une robe fourreau est entièrement brodée de coraux. D’impressionnantes traines sur une robe bleu nuit et une autre vert émeraude évoquent des vagues. De grosses mailles sculptent la silhouette comme cette robe longue en laine écrue, dos nu avec une fente en arrière. « J’adore : tout est technique, (haute) couture ! C’est au-delà de ce que je pouvais m’imaginer », a souligné Jean Paul Gaultier.

Crédit : Colelction Jean-Paul Gaultier par Glenn Martens, photo par Arnaud Lajeunie (image via Lucien Pagès)

Diplômé de l’Académie Royale d’Anvers, Glenn Martens est le directeur artistique de la marque Y/Project, où il fait de la mode expérimentale, et du géant italien Diesel depuis fin 2020. La folie joyeuse des défilés de Jean Paul Gaultier, dont les mannequins jouaient des rôles sur le podium, n’est plus au rendez-vous. Juchées sur des talons déments et inconfortables, elles évoluent concentrées, l’air absent. Au dernier passage, l’une d’elles perd une chaussure, essaie de la remettre, laisse tomber, avançant un pied chaussé, l’autre nu. Les notes du défilé, drôles avec des jeux de mots pour baptiser chaque look, ont cédé la place à une description neutre.

À la surprise générale, Jean Paul Gaultier a tiré sa révérence en janvier 2020 avec un défilé grandiose après 50 ans de métier. Désormais, il invite des jeunes créateurs et leur donne carte blanche pour faire une collection haute couture pour lui : la première avait été faite par la Japonaise Chitose Abe de Sacai à l’été 2021.

Jean Paul Gaultier s’ouvre pour sa part d’autres horizons. Dernier projet remarqué : il a été commissaire de l’exposition « CinéMode » à la Cinémathèque française, où il a raconté à travers les costumes des films l’histoire de l’évolution de la femme et de l’homme dans la mode. « C’est une autre étape. Je n’ai plus envie de faire de la mode tout court », avait-il déclaré à l’AFP en octobre à l’occasion de cette exposition.

Crédit : Colelction Jean-Paul Gaultier par Glenn Martens, photo par Arnaud Lajeunie (image via Lucien Pagès)
Crédit : Colelction Jean-Paul Gaultier par Glenn Martens, photo par Arnaud Lajeunie (image via Lucien Pagès)