Kim Kardashian s'approprie le mot « kimono » et crée la controverse

Il y a quelques jours, l’icône de mode Kim Kardashian a annoncé la création d’une marque de shapewear baptisée Kimono. Selon le magazine People, la ligne comprendrait des bikinis, des culottes, des soutiens-gorge, des body et des leggings. L’approche inclusive revendiquée par la marque induit une large proposition de tailles, allant du XXS aux 4XL. Tous les produits sont proposés dans une palette de 9 teintes nudes, une nuance ADN du clan West Kardashian.

Mais voilà, derrière le logo aux arrondis imaginés par son mari Kany West, des réactions furieuses font rage et pointent un sujet récurrent dans la mode : l’appropriation culturelle. En cause cette fois : l'utilisation du terme « kimono », un mot relatif à la culture japonaise et au vêtement qu’il désigne.

Les accusations se sont faites plus virulentes encore lorsque la presse a annoncé la demande de dépôt de marque par Kim Kardashian. Selon Vanessa Friedman du New York Times, le hashtag #KimOhNo irrigue la controverse et une pétition à l’encontre de la marque a été créée sur le site change.org.

Jeudi, Kim Kardashian a finalement réagi aux accusations par le biais d’une déclaration au New York Time : « Le dépôt d'une marque est un identifiant qui concerne la source et qui me permettra d'utiliser le terme pour ma ligne de gaines, mais cela n'exclut ni ne restreint l'accès de chacun, à la création de kimono, cela ne limite pas non plus l’utilisation du mot kimono en référence au vêtement traditionnel. »

Kim Kardashian a également déclaré qu’elle ne « concevra ni ne lancera de vêtements ressemblant, de quelque façon que ce soit, au traditionnel kimono . »

La star américaine n’envisage pas de modifier le nom de sa marque. Son lancement est prévue pour début juillet.

Photo : Kimono Facebook

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS