• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Kobi Levi, l'art au bout des pieds

Mode |INTERVIEW

Kobi Levi, l'art au bout des pieds

By Anne-Sophie Castro

6 déc. 2016

Des souliers de luxe en forme de pastèque, de coq, de balle de base-ball, de cigne ou de bouteille de champagne ? Il fallait y penser! À 41 ans, ce designer israélien, qui travaille depuis son atelier de Tel-Aviv et ne vend ses créations que sur son site web, nous parle de ses oeuvres d’art qui chaussent et séduisent de plus en plus de pieds de stars.

Parlez-nous de votre parcours. Où avez-vous fait vos armes ?

J'ai grandi à Tel-Aviv. J'ai étudié les beaux-arts depuis l'école primaire et j’ai toujours été créatif. Petit, les chaussures me fascinaient, je les voyais comme des sculptures portables ! Du coup, mes chaussures sont toujours empreintes d’art, de peintures et de sculptures. Quand j'ai commencé mes études de design, j'ai décidé que les chaussures seraient pur moi la meilleure façon d’exprimer l'art : un art portable. Dès le début de mes études, je réalisais le design complet de la chaussure, de l'esquisse à la pièce finale. Je suis même allé voir le travail des cordonniers orthopédiques afin d’apprendre leurs techniques de fabrication de chaussures. Je peux donc aujourd’hui utiliser ces outils pour mes propres créations. Pour moi, il est très important que les chaussures soient réellement portables, je fais des dessins qui prennent vie, et pas seulement un "objet en forme de chaussure". Mes pièces sont de véritables oeuvres d'art.

p> Une fois mon diplôme en poche, j'ai travaillé avec des marques commerciales de chaussures et parallèlement j'ai continué à créer mes chaussures, par simple amour pour l’art, je n’avais aucun autre but à l’époque. Pendant environ dix ans, seuls ma famille et mes amis voyaient mes créations, je n’ai même pas pris de photos. Quand je me suis finalement décidé à organiser une session de photos et télécharger les images sur un blog en 2010, les images sont devenues virales et m’ont permies de prendre des commandes, de répondre à des interviews, d’organiser des expositions...et depuis j’ai enchaîné de nombreux évènements en tout genre.

Comment définiriez-vous votre style?

Mes créations sont des pièces d'art portables. Mon style est une combinaison d'art, de design et de mode. J'aime les aspects de chacun de ces domaines, donc j'ai intuitivement fait mon propre 'mix'. Je m'inspire de divers aspects de la vie: la nature, les objets, les situations quotidiennes, la culture pop, les gens, les animaux, etc. Je mélange des images familières iconiques et les redéfinis en créations glamour.

Où commercialisez-vous vos créations ?

J'ai mon propre site marchand (www.kobilevidesign.com) et une galerie où les créations peuvent être commandées. Chaque paire est faite main par moi-même dans mon studio. Je les livre en édition limitée de vingt paires seulement, toutes numérotées et signées.

Quels sont vos meilleurs marchés?

Mes chaussures sont achetées et exposées dans le monde entier. Cependant les deux marchés les plus importants sont actuellement l'Amérique du Nord et l'Europe Occidentale.

Les célébrités parlent de vous...Qui achète vos créations ?

Mes chaussures ont été vues sur le video clip de Lady Gaga «Born this way» où elle portait des «bottes doubles». Whoopi Goldberg a porté différents styles dans la série télévisée « The View » ainsi que dans « Sister Act », et récemment, deux designs, 'Chewing-gum' et 'Flamingo' qui ont été mis en vedette dans la video de Fergie's M.I.L.F. $.

Quel serait l’odre de prix de vos chaussures ?

Entre 800 dollars et 3 000 dollars environ. Tout dépend du design, des matières et du temps passé sur chaque création.

En tant que créateur plutôt « excentrique », aimez-vous les chaussures classiques ?

Oui biensûr. D’ailleurs mes souliers répondent à une esthétique classique à la base.

Pourriez-vous décrire l’industrie de la mode en Israël aujourd’hui ?

En Israël, la mode représente un très petit marché. La plupart des designers travaillent indépendamment. Il ya beaucoup de gens talentueux et créatifs ici, avec une forte motivation.

Quels sont vos projets pour 2017 ?

En janvier 2017, je présenterai une exposition qui aura lieu jusqu’au mois de mars et j’ouvrirai un pop-up store à Boca-Raton, en Floride (États-Unis). Je suis très excité par ce projet. Trois nouveaux modèles seront dévoilés lors de divers événements de la semaine d'ouverture.

Photos : Kobi Levi