• Home
  • Actualite
  • Mode
  • "La Fête Internationale de la Mode": la Tunisie toujours en lice

"La Fête Internationale de la Mode": la Tunisie toujours en lice

By Anne-Sophie Castro

13 avr. 2015

Mode

Une fois de plus, malgré les derniers évènements politiques et économiques qui ont récemment marqué la Tunisie, les acteurs de la mode du pays ont retroussé leurs manches pour ne pas rester sans rendez-vous. Cette fois-ci, c’est Neziha Nemri, experte en mode, qui a décidé de se mettre aux commandes d’un nouvel évènement qu’elle a baptisé «la Fête Internationale de la Mode».

Dans l’hôtel Carthage Thalasso situé à quelques kilomètres de Tunis où se déroulent ces «fashion days» les 10 et 11 avril, l’ambiance est plutôt calme –le ministère de l’intérieur a renforcé son système de sécurité aux alentours de l’hôtel- et les créateurs sont pleins d’espoir. «Notre pays mérite d’être reconnu pour son savoir-faire, son héritage et son industrie», explique Nehiza Nemri, qui a choisi de tout orchestrer elle-même de A à Z. Elle a choisi le lieu, a réalisé le casting des mannequins triés sur le volet –et parmi le peu de mannequins présents en Tunisie-, coiffeurs et maquilleurs et a sélectionnés les créateurs qui défileront durant les deux soirs programmés; l’un étant réservé aux jeunes talents venus de différents pays -Ibtissem Cherifi (Algérie), Sarah Tnaoui (France), Dorra Zayani (Tunisie) et Ayoub Moumene (Tunisie)- et l’autre aux créateurs confirmés déjà connus de la scène tunisienne: Olfa Layouni pour Again, Boutheina Bouraoui pour la marque de bijoux Hammaset, Nabila Jlassi, Siwar El Beji pour le Palais de l’Artisant, Faouzi Nawar, YSM Textiles, Naira Sabbagh et Olfa El Abed.

Pas de répit pour madame Nemri qui, malgré le manque de sponsors, veut mettre sur pied son rêve le plus cher: offrir à la Tunisie une place dans le calendrier international des défilés. Une tâche plutôt ardue et ambitieuse vu le niveau professionnel des grandes capitales de la mode et la formation et l’expérience des créateurs qui y participent. Dans un pays où rien n’est jamais sûr et la surprise peut arriver à tout moment, Neziha Nemri annonce à ses collaborateurs que l’évènement se déroulera finalement avec le sponsor d’une radio locale –Shems FM- et l’aide de partenaires presse pour sauver la mise.

«La Liberté», un message de paix pour la Tunisie

Le premier soir, le concours des jeunes talents ouvre le bal devant un jury composé notamment de Johnny Faldlallah, organisateur de la fashion week de Beyrouth et président du jury, Zeineb Gana directrice de la création de Mabrouk ou encore Claude Naim, directeur du magazine Salons News. Les quatre créateurs ont défilé sur le thème de «La Liberté» et c’est Dorra Zayani (Tunisie) qui a remporté le premier prix avec une petite collection de prêt-à-porter de cinq modèles créés pour l’évènement avec des jeans, shorts et robes dans les tons bleu clair, or et écru ainsi qu’une robe de mariée plutôt futuriste et entre-ouverte aux larges épaules. Le second prix a été décerné à Sarah Tnaoui (France).

Puis vient le tour des chevronnés le samedi soir, impatients de montrer à l’élite tunisienne leurs dernières créations pour la saison qui démarre juste du printemps-été 2015. Prêt-à-porter, tenues traditionnelles et bijoux artisanaux sont venus côtoyer la salle.

Si tout se passe comme prévu, la prochaine édition devrait avoir lieu l’an prochain aux mêmes dates.

fete de la mode
Tunisie