La griffe Hervé L. Leroux renaît

Depuis le décès du couturier Hervé Leger en 2017, la maison avait été mise en sommeil. Aujourd’hui, elle écrit un nouveau chapitre de son histoire grâce à la sœur de celui-ci qui s'apprête à présenter les nouvelles collections durant la fashion week de Paris.

Lancée en 2000 par Hervé Leger Leroux et Jocelyne Caudroy (sœur de celui-ci présente à ses côtés depuis le lancement de sa première maison en 1985), la griffe Hervé L. Leroux jouissait d’une très belle réputation grâce à ses robes glamour et sophistiquées portées par de nombreuses stars (de Carole Bouquet à Iman Bowie, en passant par Penelope Cruz ou Salma Hayek). Mais la disparition du couturier en 2017 donne un coup d’arrêt aux activités.

Une continuité familiale

Trois ans plus tard, en 2020, Jocelyne Caudroy décide de relancer le nom de son frère et présentera en showroom du 28 février au 5 mars 2020, les nouvelles collections Hervé L. Leroux dont elle est aujourd’hui la directrice artistique.

« Il était évident pour moi de poursuivre le travail et la passion d’Hervé, confie Jocelyne Caudroy dans un communiqué transmis par la marque. Mon travail est le prolongement naturel de toutes ces années passées à travailler en binôme. Il y a à la fois la réédition de ses robes emblématiques mais aussi la création de nouveaux modèles, ceux qu’il n’avait pas eu le temps de réaliser ».

Le retour du drapé

Alliant élégance et savoir-faire français, la collection Atelier automne-hiver 2020, qui sera présentée durant la fashion week de Paris, mêle habilement nouvelles silhouettes ultra féminines aux incontournables robes drapées qui ont fait la renommée de la maison. Au total, plus de 20 modèles fabriqués en France seront dévoilés : robes, jupes, hauts dans une palette de couleurs inspirée par les pierres précieuses (rubis, saphir ou encore améthyste, coloris récurrent du couturier, contrastant avec le noir profond). Tandis que la technique consistant à fabriquer des pièces sans couture, ADN fort de la maison, sera perpétuée. Nouveauté, une petite ligne baptisée « Voyage » propose des pièces pour des escapades « chic et décontractées ».

La griffe Hervé L. Leroux renaît

Jacques-Emmanuel Falempin à la direction générale

Pour cette relance, une nouvelle structure a été mise en place. Si la société ne communique pas de détails quant aux investisseurs engagés, elle a nommé à sa tête Jacques-Emmanuel Falempin, déjà conseiller de Hervé L. Leroux par le passé. Consultant en management pour des marques de mode et de luxe depuis une vingtaine d’années, l’homme a notamment dirigé la griffe Maxime Simoëns de 2011 à 2013. Sa mission : réussir à redéployer l'aura de la maison et son image glamour.

Photo : Credit: Pierre Verdy / AFP - Silhouette Hervé L. Leroux, 2020.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS