La mode non genrée et ouvertement sexy de Ludovic de Saint Sernin

Gagnant du prix du label créatif de l’ANDAM en 2018, Ludovic de Saint Sernin fait parti des créateurs dont la vision rafraîchissante attise l'enthousiasme d’une mode en quête de nouvelles normes esthétiques, libérée des étiquettes liées au genre. Avec sa marque éponyme le jeune créateur français poursuit une approche minimale et sexy, où le corps ne s’habille que pour mieux se dévoiler.

Collaboration Ludovic de Saint Sernin x Sunspel

L’actualité de la maison est marquée par la collaboration entre le jeune créateur et la maison anglaise Sunspel sur une ligne de sous-vêtements luxueux. Col roulé en maille côtelée et short assorti produits en blanc et noir, les pièces sont conçues pour être portées par un homme ou une femme. La collection comporte également un pantalon et un haut en jersey dont un lien coulissant permet un second porté. La collaboration est disponible dans les magasins Sunspel, Old Compton Street et sur sunspel.com à partir du 12 septembre 2019.

La mode non genrée et ouvertement sexy de Ludovic de Saint Sernin

Des pièces unisexes et sexy

En juillet dernier, sur la terrasse du Centre Pompidou son premier défilé avait fait grand bruit et réuni de nombreuses personnalités du milieu dont le créateur américain Ricks Owen et le français Olivier Rousteing - avec qui Ludovic de Saint Sernin a travaillé lors de son passage chez Balmain. La caméra du journaliste Loïc Prigent était là, elle aussi, pour filmer les pièces sensuellement mouillées au spray minéral et le fameux look devenu un succès viral : un garçon vêtu d’une simple serviette en laine mérinos nouée à la taille. Dans cette collection comme dans celle de l’automne-hiver 2019, les silhouettes sont ponctuées de cristaux Swarovski, avec qui la marque a, entre autre, collaboré pour la création du « million dollar brief ».

La mode non genrée et ouvertement sexy de Ludovic de Saint Sernin

Collection Ludovic de Saint Sernin automne-hiver 2019

Réputé pour ses sous-vêtements et ses lignes homme ouvertement sexy - dont un slip au laçage central -, Ludovic de Saint Sernin dessine également pour la femme des vêtements aux découpes et matières sensuelles. Selon un communiqué transmis par la marque, Ludovic de Saint Sernin s’inspire généralement des grands moments de la mode féminine et les transpose à l’homme pour formuler un discours nouveau. Cette saison, le point de départ de la collection automne-hiver 2019 a été la période des super modèles durant laquelle Naomi Campbell, Cindy Crawford, Christy Turlington et les autres ont hissé le statut de mannequin à celui de personnalité.

Le défilé homme et femme de la saison hivernale suit un minimalisme années 90. Top bustier rose, pantalon au corset dissimulé, chemise en soie, col roulé sans manches, mini-robe moulante transparente, top ajouré sur le torse, manteau en peau de mouton et bottes produites en collaboration avec le chausseur anglais John Lobb. Les looks ne présentent pas beaucoup de pièces à la fois, tout est simple, se porte à même la peau et est conçu sans distinction de genre.

Pour mieux appuyer son propos axé sur le corps humain, Ludovic de Saint Sernin s’inspire du corps moulé de la top Veruschka à l’occasion d’une collaboration entre Yves Saint Laurent et le couple d’artiste François-Xavier et Claude Lalanne en 1969, et créé des pièces à porter en céramique reprenant des parties du corps masculin : abdo, biceps et bas du dos.

La mode non genrée et ouvertement sexy de Ludovic de Saint Sernin

Le prochain defilé de Ludovic de Saint Sernin aura lieu lors de la fashionweek hommes à Paris en janvier, la date n'a pas encore été précisée. Les pièces de la maison parisienne sont disponibles sur le site de la marque, sur la plateforme MatchesFashion.com, chez L’Insane, aux Galeries Lafayette Hausmann et chez une sélection de revendeurs à travers le monde.

Photos : Ludovic de Saint Sernin

 

Related Products

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS