Le chanvre : "la fibre standard du monde" est de retour

Dans la famille des matières durables et éco-responsables qui font progresser l’industrie textile, le chanvre fait son grand retour. Alors que certains se tournent vers des tissus « intelligents » et entièrement synthétiques, d’autres préfèrent le chanvre d’antan. De nombreuses marques de mode réutilisent cette fibre naturelle et résistante loin des stéréotypes hippies et en marge des débats sur la légalisation du cannabis dans plusieurs pays du monde.

Si beaucoup de célébrités font part en public de leur usage personnel de la substance récréative, il y a aussi de plus en plus de marques qui affichent des imprimés de feuilles de cannabis. C’est le cas de Viktor & Rolf, dans sa dernière collection Printemps-Eté 2019, bourrée d’ironie et de phrases insolentes sur des robes à frou-frou, ou encore Alexander Wang, Vivienne Westwood, Del Toro... Le message est clair : consommer du cannabis est tendance.

« Cannabis de luxe »

À New York, le grand magasin de luxe Barney’s, vient d’ouvrir un espace dédié au cannabis de luxe et au bien-être, proposant des accessoires haut-de-gamme –pipes, bangs, cendriers et autres- relatifs à sa consommation.

Même constat, il y a quelques jours, où le groupe américain de luxe, Ionic Brands -détanant un portefeuille de marques qui commercialisent du concentré de cannabis- a annoncé son intention de racheter Astley of London, l’iconique marque de pipes à tabac de luxe britannique. Astleys, fondée en 1862, a été relancée par son équipe de direction actuelle en tant que marque de pipes électroniques rechargeables pour fumer du cannabis. « Astleys inculquera le glamour, le statut et l'élégance d'antan et le livrera avec une sensibilité et une intelligence à la hauteur de l'âge moderne », indique le site d’Ionic Brands.

Le chanvre : la fibre standard du monde

Mais hormi l’usage de la légendaire Marie-Jeanne, sa fibre végétale, le chanvre (ou hemp, en anglais) est la plus exploitée au long de l’histoire. Pas en volume, puisque c’est le coton qui prend le dessus, mais sur le temps.

Le chanvre : "la fibre standard du monde" est de retour

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, par exemple, plusieurs pays équipaient leurs soldats avec des uniformes en chanvre pour la durabilité de ce matériau. Mais la fibre a toutefois été peu à peu interdite ou fortement réglementée au cours du xxe siècle -en raison des propriétés psychotropes de sa feuille- et a été remplacée par le coton, pourtant moins résistant que la plante verte. D’après une étude scientifique, l’avantage est que cette fibre versatile peut générer jusqu’à 25.000 produits différents allant du papier, en passant par la dynamite et jusqu’au cellophane. Un article de Popular Mechanics, a d’ailleurs baptisé le chanvre "la fibre standard du monde".

Le retour du chanvre dans la mode

Bien que le chanvre soit une fibre millénaire, avec l'interdiction de la plante de cannabis, le chanvre est arrivé très lentement dans la confection de vêtements.

En 1943, les cultures de chanvre étaient très étendues - elles atteignaient presque 60.000 hectares; mais six ans plus tard, il ne restait aucune trace de ces plantations.

Ce n'est qu’en 2000 que le chanvre a commencé à être cultivé à nouveau. Nomads Hemp Wear, a été l’un des premiers labels de mode à commercialiser des vêtements à base de chanvre. Une tâche ardue pour la marque canadienne car les procédés de manipulation du cannabis étaient alors rudimentaires et découlaient de l’interdiction de le planter. Depuis presque vingt ans sur le marché, Nomads a développé une variété de tissus élastiques comprenant du chanvre pour la confection de vêtements pour hommes et femmes, de vêtements de yoga, bijouterie, chaussures et accessoires.

Un an auparavant, en 1999, The Hemp Trading Company avait été créée à Londres, spécialisée dans les vêtements écologiques pour hommes. Cette société a été à l'avant-garde de l'utilisation du chanvre et fait partie des dix entreprises britanniques récompensées pour leur éthique en matière de consommation responsable.

À noter qu’aujourd’hui, le principal producteur de chanvre est la Chine, suivi par l’Europe, le Chili et la Corée du Nord sur une trentaine de pays. Dans l’Union Européenne, le chanvre se cultive sur près de 15.000 hectares de terre et la France, l’Allemagne et le Royaume Uni en sont les principaux producteurs.

Tuffery : un fabriquant de jeans français qui utilise du chanvre

C’est à Florac, en Lozère, que l’entreprise familiale Tuffery a réinventé il y a quelques mois (sous le nom d’Atelier Tuffery) le jean en remplaçant le coton par du chanvre. Celui-ci est cultivé sans intrants chimiques et avec très peu d’eau mais capable d’enrichir le sol en azote. « Une pièce qui peut devenir un incontournable du vestiaire, grâce à ses qualités thermorégulatrices, sa robustesse et son aspect naturellement chiné », promulgue son site web.

La société Tuffery a été fondée en 1892 et c’est à l’époque Célestin Tuffery, qui était à l’initiative du premier jean en chanvre de France. Aujourd’hui, l’entreprise est co-gérée par Julien Tuffery et son épouse Myriam, quatrième génération de la famille, tous les deux ingénieurs de formation dans le traitement de l’eau et l’agroalimentaire.

Il y a trois ans, la coopérative Virgo Coop les a contactés pour rétablir la filière chanvre dans le Lot et en Occitanie. « Toute notre zone était chanvrière, c’est du bon sens historique », expliquait Julien au site Luxe n’ You. « La culture du chanvre est pertinente, elle consomme beaucoup moins d’eau, demande moins d’intrants et réduit le bilan carbone. C’est une plante efficace qui permet aussi des rotations agricoles. »

Julien Tuffery, qui espérait vendre 200 jeans en chanvre et qui en a livré 600 en 2018 après avoir équipé l’équipe de rugby du Racing 92, se félicitait auprès du Parisien : « Nous avons associé les outils modernes et le savoir-faire familial et nous sommes au début de notre développement ».

Cannabis Jeans

La Colombie s’y met aussi. D’ailleurs, une des initiatives les plus courantes dans le pays sudaméricain est de créer des vêtements à base de matières organiques comme le chanvre.

À Bogota, Cannabis Jeans propose des chemises à 60.000 pesos (16 euros), des jeans à 150.000 pesos (40 euros), des t-shirts à 110.000 pesos (30 euros), mais aussi des baskets et des sacs à dos. Le tout, biensûr, confectionné dans du chanvre.

Levi’s et son « chanvre cotonnisé »

La société américaine continue à innover et à investir dans la mode durable. Elle présente sa collection Printemps / Été Wellthread ™ x Outerknown de Levi’s® (Outerknown étant la marque du surfeur Kelly Slater) à base de chanvre modifié pour lui donner l’aspect du coton.

Des techniciens des fibres ont donc adouci le chanvre avec une composition de 70 pour cent chanvre coton et 30 pour cent de coton pour un jean. Pour Paul Dillinger, vice-président de l’innovation produit chez Levi’s : «Nous savons que le chanvre est bon pour l’environnement, mais il s’est toujours senti grossier. (...) C’est la première fois que nous sommes en mesure de proposer aux consommateurs un produit à base de chanvre cotonisé qui soit aussi agréable, sinon meilleur, que le coton».

Alors cannabis ou chanvre, les marques peuvent désormais étudier cette variante et l’incorporer dans leur production pour le plaisir des consommateurs avisés.

Photos: Pixabay

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS