Le Made in France s’offre une rue à Paris

Du 15 mai au 15 juillet 2018, un concept éphémère réunira 100 entreprises françaises rue de Vertbois à Paris. Rencontre avec Virginie Millet, une des instigatrices du projet.

Parlez nous du concept “La rue du Made in France“ ?

Avec Françoise Naudet, nous sommes toutes les deux passionnées de Made in France. Nous nous sommes rencontrés dans le cadre d’un groupe de travail et cette idée est née en quelques mois. Nous voulons fédérer et faire découvrir nos savoir-faire français. Le concept de rue est inédit. Nous avons loué des locaux à la famille Smadja et avons proposé aux marques de se regrouper afin de créer un événement unique aux yeux du grand public.

Qu’allez-vous proposer ?

Sur la période du 15 mai au 15 juillet, plus de 100 entreprises françaises seront à découvrir installées dans 2 concept stores et 5 boutiques individuelles ou mutualisées. Mode, food, sport, beauté, design, art de vivre, les univers seront variés et seront ponctués d’animations et ateliers.

Parlez-nous des deux concept stores ?

Il s’agit de “L’Appartement Français“ (qui a déjà tenu un pop up store sur le boulevard Beaumarchais et qui cherche actuellement un emplacement pérenne) qui sera au n°16 de la rue de Vertbois et de “L’Ecrin“ au numéro 24. Le premier regroupera plus de 80 marques sélectionnées par Emilie Auvray et David Remy et le second est imaginé par Thierry To, le fondateur des baskets Luhmen fabriquées à Romans sur Isère. Il comprendra une trentaine de marques.

Le Made in France s’offre une rue à Paris

Et concernant les autres boutiques, quelles marques seront présentes ?

Tout d’abord, au numéro 22 Droite de la rue se tiendra la boutique du label Origine France Garantie (OFG). Son caractère sera d’informer et d’expliquer mais aussi de présenter les jeans 1083, La Manufacture Degorce, les brosses à dents Bioseptyl ou encore la collection de chaussures made in France d’Eram. Au numéro 22 Gauche, une boutique mutualisée regroupera les sous-vêtements hommes Garçon Français et la griffe de mode et accessoires mixte Orijns. Au numéro 30 sera installé Le Jacquard Français créateur et fabricant de linge de maison. Suivra au numéro 7, les jeans Dao Davy confectionnés à Nancy dont le tout nouveau modèle en lin. Le collectif “Pépite France“, qui est un incubateur d’étudiants entrepreneurs, fera découvrir des projets innovants (n°45 rue de Volta). Enfin, le bar à vins “Chez toi ou chez moi“ valorisera une belle carte (n°20 rue de Vertbois).

Avez-vous reçu beaucoup de candidatures pour participer ?

Oui, plus de 100 demandes au total. Toutes ont été étudiées et nous avons surtout regardé le sourcing et la provenance. Nous avons aussi permis aux marques de se regrouper pour des questions de budget. “La Rue du Made in France“ est avant tout une démarche collective!

Où en est le Made in France, est-ce une mode ou bien plus ?

Il y a une vraie prise de conscience de la part des consommateurs et du grand public dans tous les domaines. Je pense que nous sommes seulement au début des choses et qu’il reste beaucoup à faire en termes d’offre. Chaque marque est véritablement une belle histoire et aventure entrepreunariale humaine. Aujourd’hui, le consommateur réclame plus de transparence ; sans compter que les réseaux sociaux et le digital font que les marques ne peuvent plus tricher. Cela amène une autre forme de consommation.

Comment voyez-vous l’avenir de “La rue du Made in France“ ?

L’idée est de pérenniser le rendez-vous afin qu’il ait lieu chaque année à Paris et pourquoi pas aussi dans d’autres villes de province. Nous voulons transmettre et apporter de vraies valeurs!

Photos : La rue du Made in France