Les "Moocs" et les Fashion Tech Days: un nouveau souffle au secteur en toute créativité

C’est à Roubaix qu’Annick Jehanne a créé sa société. Une entreprise sociale, sous forme de coopérative baptisée « Hubmode » qui consiste à former et perfectionner le savoir-faire des professionnels de la mode. Ici, les sociétaires sont les formateurs et des acteurs du textile et de la mode et les profits sont reversés en mécénat de formation. Un outil intelligent de l’ère du 2.0 où les « Moocs », venus tout droit des Etats-Unis, continuent à bouleverser l’enseignement supérieur.

FashionUnited : Comment est né Hubmode ?

Annick Jehanne : Hubmode a démarré début 2016. Ce projet est né de mon expérience comme directrice de Centrales d’Achat Mode : j’ai constaté la perte de savoir-faire produit des équipes et la difficulté de trouver des formations métier, souples et accessibles . L’arrivée de nouveaux outils et la propagation des Moocs m’a donné l’idée de former les professionnels en Moocs.

À quel type d’entreprise « les Moocs » sont-ils dirigés ?

À tous types d’entreprises, aux créateurs, boutiques de mode ou grands groupes.

Les "Moocs" et les Fashion Tech Days: un nouveau souffle au secteur en toute créativité

Quels types de formations online sont dispensées ?

Nous avons démarré notre activité par les demandes de nos clients très portés sur le savoir « produit » c’est-à-dire les fibres, les tissus, la confection et actuellement le denim. D’ailleurs, le Mooc sort le 1er Juillet en version publique.

Quel est l’avantage d’étudier sur cette plateforme ?

Les Moocs sont en ligne durant un mois, toutes les ressources sont en ligne, il n’y a aucune obligation d’être connecté a un moment précis.Chacun peut donc organiser son temps de formation comme il le souhaite, suivant ses disponibilités. Il n’est donc pas necessaire de déplacer les collaborateurs durant des journées entières à un cout élevé.

Combien coûte un « Mooc » ?

Le coût est dégressif selon le nombre d’apprenants achetés par les entreprises. De 50 a 100 euros hors taxe selon la longueur de la formation.

Pour vous, de quoi ont besoin les groupes de mode aujourd’hui pour être plus performants et compétitifs ?

Les groupes de mode ont besoin de collaborateurs pointus, informés des nouvelles technologies et comportements clients, mais également nourris des savoir-faire accumulés. Egalement de collaborateurs curieux, débrouillards et qui savent travailler en groupe en interne et en externe. Ils doivent aussi former différemment des jeunes habitués des jeux et de Youtube !

Les "Moocs" et les Fashion Tech Days: un nouveau souffle au secteur en toute créativité

Avec quelles marques travaillez-vous déjà ?

La Redoute, Bonobo, Cache Cache, ID Group et Gemo, entre autres.

De quelles nationalités sont les entreprises qui adhèrent aux « Moocs » ?

Pour le moment françaises car nous voyons qu’il y a beaucoup à faire et nous sommes attachés a faire progresser la filière mode française, mais nous démarrons la traduction de certains Moocs. Chez nous tout se passe « à la demande » des entreprises.

Quels sont vos projets?

Cette année nous enrichissons notre catalogue de Moocs : « Confection des Vêtements », « Maille T-shirt et Tricot », « Eco Conception Mode », « Mode Intelligente et connectée ».

Nous démarrons également à la rentrée une session de cinq formations pour les boutiques indépendantes de mode, qui inclut des ateliers en magasin mais également un Mooc pour les vendeurs.

Nous travaillons aussi sur l’insertion des personnes « en panne momentanée » et créons une formation passerelle pour les personnes au RSA qui souhaitent devenir vendeur de mode rapidement grace a un apprentissage « factuel ».

À long terme nous regardons de nouveaux modes d’apprentissages par le jeu et l’expérience. Se former doit être un plaisir, une surprise, mais aussi un challenge.

Nous allons bientôt utiliser une deuxième fois le crowdfunding pour augmenter notre capital et produire encore plus de Moocs !

Les "Moocs" et les Fashion Tech Days: un nouveau souffle au secteur en toute créativité

En quoi consiste l’évènement Fashion Tech Days ?

Je co-pilote les Fashiontechdays pour la troisième fois, avec de nombreux partenaires grandes entreprises et start-ups mode et innovantes,et les membres de l’Association NORDCREA www.nordcrea.fr.

C’est le seul évènement BtoB de rencontre entre les innovateurs de mode, là ou les grands groupes font alliance avec des start-ups. L’innovation est partout, des fibres aux sites et redéfinit très rapidement les façons de faire du business. En définitive, parler ne suffit plus: il faut agir !

Quel sera le thème cette année ?

Le thème est « L’homme au cœur de l’innovation » car on parle et voit beaucoup d’effets technologiques,mais on voit également que sans une profonde compréhension des nouveaux mécanismes humains, les marchés ne sont pas là. Nous parlerons donc de mode qui fait du bien, de mode qui simplifie la vie, de mode qui fait plus grâce aux réseaux.

Quelles conférences y aura-t-il aux FTD ?

Il y a de nombreuses et très courtes keynotes, afin d’éviter les discours et d’aller droit au but sur ce qui nous apprend, nous inspire, nous surprend. Nous les dévoilerons plus tard car nous sommes un peu copiés… Cette année il y aura beaucoup d’interactivité : on pourra toucher, construire, expérimenter, réver. Quant aux artistes, il sont d’avantage présents, car ce sont les plus visionnaires !

Photos: courtoisie Hubmode

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS