Li Edelkoort décrit la mode post-corona : « page blanche » pour le PE22

Le monde aspire à un aperçu de ce qui l’attend en période post-corona. En direct de Normandie, la prévisionniste des tendances Lidewij Edelkoort a partagé sa vision de la saison printemps-été 2022 lors d’un webinaire de la société Appletizer. Sur l’écran, Edelkoort apparaît heureuse, tournée vers l’avenir, elle apprécie la rupture dans laquelle le monde se trouve et s’enthousiasme de la feuille blanche qui suivra. Voici un aperçu de ses prévisions de tendances regroupées sous le thème « Blank Page ».

Pour ouvrir sur une note positive : Edelkoort estime que l’été 2022 sera sans coronavirus, ou du moins sera très proche d’une certaine liberté. Au PE22, un nouveau chapitre va commencer, estime Edelkoort, et il faut y penser dès maintenant. Le titre de sa prévision, « Blank Page » (« Page vierge »), fait référence à sa source d’inspiration, le papier, mais aussi à un nouveau départ. Un papier sur lequel esquisser la façon dont les choses peuvent et doivent être faites différemment. « À nouveau, nous regardons notre objectif, comment allons-nous l’atteindre ? » Edelkoort a eu l’idée de ses prévisions en novembre dernier, avant même la pandémie, la prévisionniste a toujours un timing parfait. Elle était déjà occupée à collecter des sources d’inspiration et, en février dernier, elle a emporté avec elle une pile de papier en Afrique du Sud où elle est finalement restée quatre mois car elle ne pouvait pas quitter le pays. C’est donc en Afrique du Sud qu’elle a trouvé le temps de réfléchir au thème présenté lors du webinaire.

La mode du PE22 : « La collection de base est l’épine dorsale d’une marque et est complétée par des ”bouffées de plaisir” »

Le webinaire regorge d’exemples tirés du papier. Papier robuste, carton, papier cadeau, papier crépon, ça va dans tous les sens. Comme on pouvait s’y attendre, le blanc et le beige prédominent dans les prévisions - un axe qui poursuit celui de l’AH21/22. Edelkoort sait traduire les différentes formes de papier en tissu. Par exemple, l’origami devient des stores plissés, le papier froissé des volants, la structure du papier de la laine ou du jacquard. La façon dont la prévisionniste de tendances parvient à attacher sa prédiction à un thème chaque saison et à faire paraître chaque référence logique reste un art. Bien que la majorité de la palette de couleurs passe du blanc au sable, il y a également des tons pastels et des histoires de palettes aux couleurs vives dans lesquelles Edelkoort a tiré l’exemple du papier crépon coloré et festif.

En plus de toutes les références au papier, Edelkoort introduit d’autres déclarations remarquables. Tout d’abord, elle croit en l’avenir du monoproduit. Elle se fie aux marques qui se concentrent sur un seul produit et le perfectionnent. De même, les magasins qui centrés sur un type d’article sont l’avenir. En outre, dans sa prédiction, un élément semble apparaître comme LA donnée du PE22 : le denim blanc à taille haute et à jambes larges. Ce denim est également rigide, explique Lidewij Edelkoort, comme celui que l’on portait autrefois et qui se façonnait sur le corps de celui qui le porte. « Ce sera la base de demain. Cette silhouette a également un impact immédiat sur tout ce qui l’entoure, car la taille haute rend les hauts plus courts, par exemple », explique la prévisionniste.

Enfin, Edelkoort décrit pour l’été 2022 deux tendances liées. La base du monde de la mode est un mélange de vêtements de sport et de mode. Ce type de combinaison est utilisé dans la vie quotidienne et tout ce qui l’entoure. Elle décrit le système de la mode comme un squelette : « La collection de base est comme la colonne vertébrale ». En plus de la collection de base, il y a une couche de vêtements distincts, très gais et visuellement intéressants à utiliser pour célébrer la vie. « Attachés au squelette, il y a ces petits élans de plaisir », dit Edelkoort. Ainsi : « La collection de base devient le revenu de base de la marque et les pièces de plaisir sont une folie tant pour le client que pour le créateur ». Le plaisir et la célébration de la vie seront un besoin majeur au PE22. Tout ce que nous pouvons espérer, est que la prédiction d’Edelkoort soit une prophétie auto-réalisatrice, de sorte que l’été 2022 soit effectivement sans corona et qu’il s’agisse bien de célébrer la vie.

Cet article a initialement été écrit pour FashionUnited.nl. Il a été traduit et édité en français par Julia Garel à partir de sa traduction en anglais.

Crédit : Maison Margiela Couture, AW17, via Catwalkpictures.com

 

Related Products

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS