Lidewij Edelkoort : "Nous devons standardiser la création"

« Nous cherchons toujours ce qui est nouveau, alors qu'en fait c'est vieux. Il faut arrêter cela, les tendances durent longtemps », dit Lidewij Edelkoort, prévisionniste de tendances. Une déclaration qui fait son effet, d’autant plus lors d'un séminaire de tendances, et encore plus quand il sort de la bouche d’une des plus grandes trendcasteuses. Même si nous sommes habitués aux déclarations audacieuses de Lidewij Edelkoort, celle-ci a provoqué un rire nerveux du public, lors de son séminaire « Portraits of Fashion », à Amsterdam, au Pays-Bas.

De nombreuses personnes se sont réunies au Théâtre de Meervaar, dans le centre-ville, une fois de plus, dans l'espoir de mettre à profit les paroles de Lidewij Edelkoort et sa grande sagesse. Lidewij Edelkoort ne déçoit pas et passe la journée à discuter vingt tendances de premier plan, autour de son concept de portraits, qui domineront l'industrie de la mode, au cours des prochaines saisons. La célèbre prévisionniste passe ensuite l'après-midi à discuter des tendances spécifiques consacrées à l’Activewear. Tous les spectateurs qui assistent aux séminaires de Lidewij Edelkoort espèrent trouver l’inspiration. « Un après-midi comme cela est un véritable cadeau », avoue Daphne Weimen, qui dirige sa propre entreprise de design d'intérieur. Elle a assisté à l'un des séminaires de Lidewij Edelkoort l'an dernier et mis en œuvre quelques-unes des tendances dans son propre travail. « Par exemple, la couleur bleue. » Elle s’installe alors dans la salle avec son ordinateur portable à la main.

Lidewij Edelkoort : "Nous devons standardiser la création"

Lidewij Edelkoort s’est inspirée des jeunes, pour ce séminaire de tendances, plus particulièrement de la culture du selfie. Les portraits peints d’autrefois se sont ainsi transformés en selfies, pris à l'aide d'un smartphone. Il est devenu important pour les consommateurs, de pouvoir porter des pièces qui peuvent être prises en photo ou capturés par eux-mêmes, grâce à l'appareil photo de leur smartphone. Ils le font en prenant un selfie, ou tout autre forme de photographie comme Snapchat par exemple, où ils prennent une photo de leurs chaussures du jour vues d'en haut. Lidewij Edelkoort apporte beaucoup d'attention à la tendance des colliers, comme on le voit par exemple chez Burberry et Giambattista Valli. Les boucles d'oreilles vont également devenir un accessoire clé, selon Lidewij Edelkoort. Elle prend pour références les portraits d'aristocrates, de nobles et de poètes du passé, pour qui les colliers et boucles d'oreilles avaient un rôle important.

Lidewij Edelkoort : « la standardisation permet d'économiser beaucoup de temps et d'argent »

La plupart des tendances mentionnées par Lidewij Edelkoort ne doivent pas être prises au pied de la lettre, comme les couches de dentelles, l'imprimé floral, et l'émergence d'autres motifs, qui vont faire un passage abstrait dans la mode. « Cela a mis du temps à venir, l'abstraction. Mais nous avons tellement de choses à dire en ce moment, que nous devons revenir à ce que nous savons déjà. »

Non seulement Lidewij Edelkoort a beaucoup à dire sur les tendances dans la mode - elle s’aventure dans l'état actuel de l'industrie de la mode, comme elle l’avait fait en 2015 avec son manifeste Anti-fashion, désormais célèbre. A l’époque elle avait exhorté l'industrie à se diriger vers un nouveau système, en abandonnant le système actuel de la Fast fashion. Une fois de plus, elle pris le temps de faire passer son message. « Le système de la mode doit changer. » Elle revient sur ses déclarations précédentes, toujours d’actualité, sur le cycle des vêtements neufs qui arrivent dans les magasins et la façon dont l'industrie continue d’abreuver constamment les magasins de nouveaux vêtements. « En fait, nous avons besoin de standardiser les vêtements qui sont déjà parfaitement conçus. » Le public a été surpris par cette déclaration, l'industrie de la mode se nourrissant de nouveautés pour son profit. « Il permettrait d'économiser beaucoup de temps et d'argent. »

Ecrit par Caitlyn Terra pour FashionUnited NL, traduit pour FashionUnited FR par Aurore Hennion

Photos : Catwalkpictures : Burberry AW17, Giambattista Valli AW17, Céline AW17