Victoria Hernando et Gildas Pennec ont fondé leur marque Margareth&Moi en 2003 après leur rencontre au sein d'une maison de couture. Un duo apprécié par une clientèle privée et internationale pour laquelle les deux créateurs (qui ont remporté en 2004 le Grand Prix de la création de la Ville de Paris) conçoivent des robes du soir sur mesure.

C'est surement ce gout pour la noblesse des matières et cette volonté de créer une mode atemporelle qui a séduit Cymbeline, maison spécialisée dans le marché de la robe de mariée de moyenne et haute gamme dont elle est l’un des leaders européens et mondiaux. Au total, 6 modèles qui reprennent les codes du talentueux duo dans un esprit couture : des robes structurées, taillées dans des étoffes précieuses, inspirées par la vision d’une mariée majestueuse dans la grande tradition des mariages à la française.

Chaque modèle évoque un univers aux résonances singulières. Une robe décolletée, parée d’une étole en soie thaïlandaise nouée dans le dos, réinvente les fêtes galantes de Watteau. Une deuxième création, austère et solennelle, puise dans l’inspiration espagnole, réminiscence de Balenciaga. Un modèle en ottoman dessine une silhouette plus futile, dans l’esprit du XVIIIe siècle, et semble faire surgir le sourire mutin d’Audrey Hepburn dans Sabrina. Un smocking en soie blanche apporte sa touche de modernité féminine masculine. Une étole cache-coeur boutonnée dévoile à peine un décolleté en mousseline Fortuny. Une première collection de robes de mariée envisagée avec enthousiasme de part et d’autre, et qui annonce peut-être le début d’une longue collaboration.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS