Materialise : Comment l'impression 3D apportera de la flexibilité à l'industrie de la mode

Qu'est-ce que la haute couture et les semelles de chaussures ont en commun ? Eh bien, ce sont deux domaines dans lesquels l'impression 3D a fait les plus grands progrès dans le monde de la mode.

Ces jours-ci, il semble que le battage publicitaire autour de l'impression 3D se soit un peu essoufflé. Un jour, nous pourrons peut-être imprimer un t-shirt ou un chemisier dans le confort de notre foyer, mais pour l'instant, cette réalité demeure probablement une vision lointaine. Quel est l'avenir de la technologie d'impression 3D dans la mode ?

Pour en savoir plus sur ce qui est possible aujourd'hui et à court terme, FashionUnited s'est entretenu avec Valérie Vriamont, business developer et consultante en innovation chez Materialise, société d'impression 3D. Fondée en 1990, la société belge a travaillé avec la designer Julia Koerner sur des épaulettes et une couronne imprimées en 3D portés par la reine Ramonda dans le film Black Panther - un film qui a remporté l'Oscar du meilleur costume cette année.

L'impression 3D est un mot à la mode, mais c'est aussi une technologie complexe. Quelles sont les idées fausses les plus courantes ?

Lorsqu'il s'agit de créateurs de mode haut de gamme, ils comprennent souvent mal le niveau de savoir-faire nécessaire pour utiliser la liberté de conception qu'offre l'impression 3D. En modifiant votre conception, vous pouvez également modifier les propriétés de vos matériaux. Un matériau qui peut sembler très rigide lorsque vous regardez sa fiche technique peut devenir très flexible lorsque vous utilisez correctement le design.

Lorsqu'il s'agit de produits destinés au grand public, beaucoup de marques doivent encore être convaincues que l'impression 3D permet d'obtenir l'esthétique souhaitée et qu'elle peut être utilisée pour produire en grande quantité de manière qualitative, cohérente et abordable.

Comment l'impression 3D aide-t-elle les entreprises de mode qui produisent pour le marché de masse ?

Dans le domaine commercial, nous sommes spécialisés dans les vêtements. Les marques aux collections classiques bénéficient d'un procédé de fabrication numérique. L'impression 3D leur permet de s'adapter en permanence aux tendances. Chaque fois qu'une marque souhaite adapter légèrement ses lunettes en raison d'une tendance, le fichier numérique le permet immédiatement. La valeur ajoutée n'est pas seulement l'agilité d'adaptation de la conception, mais aussi la possibilité d'avoir un inventaire juste à temps sans risque de rupture de stock. Les technologies de fabrication traditionnelles exigent des niveaux de stock élevés ; avec l'impression 3D, vous ne produisez que ce qui est commandé.

Materialise : Comment l'impression 3D apportera de la flexibilité à l'industrie de la mode

Photo : Cabrio Collection par Hoet

Combien de temps faut-il pour imprimer une paire de lunettes ?

Dans le domaine commercial, il peut être de 5 à 10 jours pour les lunettes. Il est difficile de préciser le nombre de personnes en même temps, mais il s'agit de grandes quantités. Pour les marques avec lesquelles nous travaillons, nous constatons que leur part de lunettes produites en 3D augmente par rapport aux autres méthodes.

Pour la lunetterie, le frittage sélectif au laser et la poudre de polyamide sont la technologie et le matériau à utiliser car ils permettent de produire des produits conformes aux exigences esthétiques et qualitatives du marché. Sur le plan commercial, il est important d'avoir un matériau durable qui peut être porté à long terme. L'accent est donc mis sur le frittage au laser. Le frittage laser vous offre la liberté de conception parce qu'il est à base de poudre, mais en même temps, nous sommes en mesure de finir le frittage laser avec une très haute qualité. Nous produisons des lunettes qui ne changeront pas après 2 ou 3 ans et qui ne se casseront pas si vous les laissez tomber.

 

Vous avez travaillé avec des designers comme Iris van Herpen dans le passé. Pouvez-vous citer quelques-uns des projets d'impression 3D les plus révolutionnaires dans le domaine de la haute couture pour Materialise ?

Nous avons plusieurs projets. Notre dernier en date était avec Julia Kerner. C'était un projet très intéressant car Julia comprend parfaitement le potentiel de l'impression 3D. En fait, elle est capable de rendre les matériaux plus flexibles en utilisant des structures 3D bien conçues.

Quels sont les avantages de la technologie 3D pour la haute couture ?

Vous pouvez créer des formes que vous ne pourriez vraiment pas créer avec d'autres technologies. Il y a des designers qui travaillent de façon très organique ou très sculpturale-statique en 3D, mais aussi avec le volume. Il s'agit de toute la créativité qu'ils peuvent traduire grâce à la liberté de conception.

Materialise a également travaillé sur des semelles de chaussures avec des sociétés comme Adidas et Phits. Pourquoi utiliser l'impression 3D pour les semelles ?

Vous pouvez bénéficier de fonctionnalités améliorées. Les données sont utilisées pour voir où vous avez besoin de plus de force et nos structures peuvent fournir cette force. Vous pouvez également aller plus loin, là où la technologie permet la personnalisation. Vos pieds seront scannés pendant que vous bougez et ensuite le scan utilisé avec un logiciel qui crée une semelle intérieure imprimée personnalisée. De nos jours, les semelles intérieures utilisent encore la plupart du temps une empreinte statique.

Materialise : Comment l'impression 3D apportera de la flexibilité à l'industrie de la mode

Picture: 3D-printed insole

Quelle est la prochaine étape pour Materialise ?

L'accent est maintenant mis sur les matériaux, c'est pourquoi nous avons entamé un partenariat stratégique avec BASF. Le département R&D de Materialise est toujours à la recherche de nouveaux matériaux, de nouveaux looks et de nouvelles sensations. L'accent a été mis de plus en plus sur le développement de finitions haut de gamme, car le produit doit être attrayant sur le plan esthétique. C'est tout aussi important pour l'impression. Lorsque vous traitez avec des consommateurs finaux, ils s'attendent à la diversité ; ils s'attendent à ce que vous évoluiez avec les tendances. C'est ce que nous faisons.

Quel est l'avenir de l'impression 3D dans la mode ?

Nous verrons de plus en plus d'applications dans le domaine commercial parce que la technologie numérique vous offre une flexibilité de fabrication et que les marques commencent à la comprendre. La technologie se développe, ce n'est donc qu'une question de temps avant que l'impression 3D ne soit largement adoptée par un certain nombre d'industries.

Comment pouvons-nous déjà voir cette tendance aujourd'hui ?

Il y a une dynamique très intéressante dans l'industrie. Le nombre de fournisseurs de matériaux et de machines a été très limité, mais au cours des deux dernières années, il y a eu beaucoup de nouveaux venus. Je pense que cela évoluera beaucoup plus vite qu'au cours des 20 à 30 dernières années. Aujourd'hui, tant les fabricants de machines que les fournisseurs de matériaux voient les marchés potentiels de l'impression 3D et sont prêts à investir et à développer de nouveaux matériaux. Ce n'est pas un hasard si BASF, qui est active dans la production en vrac de matières premières, s'intéresse au développement des matériaux d'impression 3D, car les gens comprennent et voient le potentiel de ce marché. Il y aura beaucoup d'évolution dans ce marché à un rythme beaucoup plus rapide que celui observé au cours des dernières années.

L'impression 3D révolutionnera-t-elle l'industrie de la mode ?

Il est audacieux de dire que cela va révolutionner l'ensemble de l'industrie mais, oui, cela apportera beaucoup de flexibilité, ce qui est exigé par le client final. Les consommateurs finaux veulent de nouvelles choses rapidement et ils veulent des choses durables rapidement. Les marques et les entreprises de mode subissent la pression du marché et ont besoin de trouver des technologies flexibles et durables. Ainsi, le rôle de l'impression 3D dans les produits commerciaux à la mode ne fera que s'accroître.

Materialise : Comment l'impression 3D apportera de la flexibilité à l'industrie de la mode

Picture: 3D-printed statement piece designed by Julia Koerner

Pictures: Materialise; Homepage picture: © Matt Kenneda/Marvel Studios 2018 - Costume Design Ruth Carter

Cet article a été traduit et édité en français par Sharon Camara.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS