• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Milan Fashion Week : Prada opte pour le changement

Milan Fashion Week : Prada opte pour le changement

By Julia Garel

26 févr. 2021

Mode

La collection femme de Prada automne-hiver 2021 par Miuccia Prada et Raf Simons a été présentée jeudi, dans le cadre de la Fashion Week milanaise. Baptisée « Possible feeling II: transmute », elle présente des pièces inspirées par l’idée de changement et de transformation, ouvrant vers de nouvelles possibilités.

« Les hommes et les femmes détiennent chacun du masculin et du féminin en eux-mêmes »

« Cette collection explore l’espace qui existe entre des pôles conventionnellement opposés, entre simplicité et complexité, élégance et praticité, limitation et libération : une transmutation », peut-on lire dans un communiqué relatif au défilé. L’idée du show est ainsi celle d’une « croyance dans le fait que les hommes et les femmes détiennent chacun du masculin et du féminin en eux-mêmes ».

Les silhouettes jouent les contrastes entres des pièces très près du corps portées sous des vêtements aux coupes droites, enveloppantes ou amples. On remarque notamment une combinaison moulante à l’imprimé all-over, des bodys ajustés en maille jacquard extensible, des manteaux-capes qui découvrent les épaules et des jupes et robes longueurs genoux. « L’accent mis sur le corps sert à mettre en évidence l’action, l’activité », écrit la marque dans son communiqué. On note une place importante faite aux pièces de tailoring, notamment par le biais de tailleurs-pantalons qui expriment, selon la marque, « un classicisme universel ».

Mais l’idée de transformation revendiquée par Prada tient surtout à la fonction changeante des pièces. Ce qui est évident est remis en question, repensé, les robes du soir deviennent des combinaisons utilitaires et les manteaux classiques se teintent de couleurs lumineuses et plus osées. Les matières traditionnellement associées à un genre sont recontextualisées, indique Prada. Tout est ici affaire de combinaisons à priori contradictoires dans le but de mieux représenter une certaine liberté.

Les avant-bras sont mis en avant par des imprimés au graphisme art-déco, et tandis que les pièces principales font masse par le biais de teintes monochromes, les extrémités - cou, bras, mains, jambes, pieds - sont couverts de motifs et de couleurs qui accrochent le regard.

Une certaine opulence et un sens du glamour se joue dans les coupes, les matières - fausse fourrure, paillettes - et dans le choix de couleurs audacieuses. La palette balance ainsi entre des teintes vitaminées et des nuances au chic plus sombre.

Parce qu’elle a l’intention de réutiliser les accessoires des défilés du groupe Prada, la direction a expliqué que les matériaux utilisés sur le plateau des défilés virtuels hommes et femmes automne-hiver 2021, « seront recyclés et trouveront une nouvelle vie, après les événements, dans des installations spéciales pour produits et pop-ups à travers le monde ». Enfin, ces matériaux seront donnés à Meta, un projet d’économie circulaire basé à Milan, qui propose des solutions durables pour l’élimination des déchets produits pour des événements temporaires, par le biais de la collecte et de la récupération de matériaux pour la vente et la location.

Prada, groupe de luxe coté à Hong Kong, a enregistré un chiffre d’affaires net de 3,2 milliards d’euros en 2019, en hausse de 3 pour cent par rapport à l’année précédente. Le bénéfice net a augmenté à 256 millions d’euros (+24,8 pour cent).

Vous ne voulez manquer aucune actualité liée à l'industrie de la mode ? N'attendez plus et faites comme de nombreux autres professionnels du secteur : Inscrivez-vous à la newsletter de FashionUnited !

Cette article a été écrit en collaboration avec Isabella Naef

Crédit : Prada automne/hiver 21-22, via bureau de presse.