Mode à Milan: "Dames de coeur" avec Dolce & Gabbana

Hommage royal aux "Dames de coeur" chez Dolce & Gabbana dimanche à Milan pour un des derniers défilés de la semaine de la mode femmes, célébrées joyeusement tout au long des défilés printemps-été 2018. Le duo sicilien s'est déchainé cette année avec des robes, des vestes associées à des pantalons ou des hauts rehaussés de motifs portant des "Dames de coeur" façon cartes à jouer.

Une collection typique de l'esprit joueur de cette maison de couture comportant aussi des couronnes d'or portées par de nombreux mannequins. "Toutes les femmes sont des reines et toutes les femmes vivent dans leur coeur", a expliqué Stefano Gabbana à l'AFP à la fin de ce défilé où le décor était en partie formé de cartes à jouer à taille humaine.

Mode à Milan: "Dames de coeur" avec Dolce & Gabbana

Les fashionistas à Milan ont pu apprécier d'étonnantes tenues trois pièces, très colorées, constituées de bandes étroites de tissu brillant, d'amples revers sur de larges pantalons arrivant à peine au cheville. Et les couturiers, Italie oblige, ont aussi rendu hommage à la cuisine, l'autre passion de ce pays, avec notamment une robe en soie imprimée de motifs dévoilant des cannoli, gateaux typiquement siciliens.

Mode à Milan: "Dames de coeur" avec Dolce & Gabbana

L'hommage aux femmes a été sans conteste l'un des temps forts de cette semaine de la mode printemps-été à Milan cette année, y compris pour la maison de couture Prada, dont nombre de créations sont nées cette année sous les doigts de femmes, artistes graphistes. Plus rebelles chez Mosquino, les femmes ont affiché crânement leur liberté en portant des blousons de cuir de motards ou des casquettes rappelant celle porté par Marlon Brando dans le film, "The wild one" (l'équipée sauvage).

Mode à Milan: "Dames de coeur" avec Dolce & Gabbana

Trussardi s'envole

Liberté aussi pour Trussardi avec le thème de l'envol. Cette maison de couture, l'une des plus anciennes en Italie, a décidé dimanche de faire décoller la fashion week en proposant une collection résolument aérienne, avec motifs d'avions ou "robes parachutes". Cette collection printemps-été 2018 est "inspirée par l'esprit d'entreprise libre des grandes voyageuses comme Amelia Earhart", a expliqué la styliste Gaia Trussardi, dans les notes de présentation de son défilé à Milan.

Et tant pis si cette aviatrice américaine a connu une fin tragique. Elle et son co-pilote ont disparu au-dessus de l'océan Pacifique, il y a 80 ans alors qu'ils tentaient un tour du monde. Les tenues présentées par Trussardi s'inspirent de ces pionniers de l'aviation en jouant avec les foulards de soie ou les ceintures à boucle.

Des silhouettes abstraites d'avions apparaissent sur les costumes d'hommes, ces derniers étant de plus en plus présents sur les passerelles de défilés en principe réservés à la mode femmes. Une demi-douzaine de maisons de couture ont fait ce choix cette semaine à Milan.

Le voyage ou l'exotisme restent des thèmes d'inspiration essentiels pour Trussardi. Des imprimés de fleurs, souvent tropicales, se retrouvent sur les robes ou tuniques de cette collection qui n'a pas non plus eu peur de montrer ce qui ressemblait à des peaux de serpent.

Fidèle à ses origines, - Trussardi était en 1911 au moment de sa création un fabriquant de gants -, les accessoires ne manquaient pas, comme des sacs aux ornements de cuir ou portant de nombreuses étiquettes rappelant les anciennes malles de voyage. (AFP)

Foto: D&G SS18, Catwalkpictures

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS