Mondialisation, fast fashion : le groupe Uniqlo veut montrer qu'il a compris le message

Le groupe Fast Retailing qui produit et vend les produits d'Uniqlo ( mais aussi de Comptoir des Cotonniers, de J.Brand, de Princesse tam.tam ou encore de Theory entre autres) sent que le vent gronde contre la distribution de vêtements en général et la fast fashion en particulier. Les manifestations des ouvriers au Bangladesh, deux ans après la catastrophe du Rana Plaza, ainsi que les nombreuses études mettant en lumière les pratiques dérangeantes de la fast fashion d'un point de vue environnemental et sociétal, ont marqué les esprits. Le groupe japonais au chiffre d'affaires mondial de 1,38 trillion de yens le sait et il a donc décidé à sa manière, de prouver qu'il n'est pas un groupe international de distribution d'habillement comme les autres mais que sa mission qui consiste à "concevoir des vêtements d'une authentique qualité, porteurs de valeurs inédites, pour contribuer à améliorer la qualité de vie de chacun à travers le monde entier" n'est pas un vain mot.

La dernière collection féminine d'Uniqlo inspirée du shalwar kameez (la tenue traditionnel du Bangladesh) est un modèle du genre. Non seulement elle mise sur la régionalisation de la tendance, une valeur qui retrouve des couleurs à l'heure de la mode interchangeable à l'échelle du globe, non seulement elle utilise (et le fait savoir) des matières naturelles d'excellente qualité, mais en plus, d’après Yukihiro Nitta, chargé de la responsabilité sociale d'entreprise au sein de Fast Retailing, elle soutiendra des programmes éducatifs destinés aux femmes travaillant dans l'industrie textile au Bangladesh. Un pied de nez en quelque sorte à ses concurrents (H&M, Zara and co.) dont les étiquettes fumantes ont été retrouvé dans l'immeuble calciné et dévasté où plus de 2000 ouvriers du textile - dont une grande majorité de femmes - ont perdu la vie pour nous vêtir il y a quasiment 2 ans jour pour jour ; un message qui dit clairement: notre groupe se soucie de la vie des ouvriers du textile, et tout particulièrement dans le pays le plus touché par les dégâts collatéraux du capitalisme mondial.

La collection est belle et désirable. « Notre but était de mêler les broderies délicates, les motifs tissés et les tons vifs du shalwar kameez aux lignes simples et au confort propre à notre marque», explique directrice de la création Leann Nealz. «Nous avons utilisé des matières naturelles comme la gaze et un coton d’excellente qualité qui offrent une sensation légère et confortable sur la peau. La gamme comprend des robes, des tuniques, des pantalons et des foulards, autant de pièces qui peuvent être superposées, portées de différentes manières et associées à d'autres articles de la marque».

"Permettre aux femmes d'acquérir un éventail de compétences pratiques"

Uniqlo, via son service de presse a adressé aux médias un communiqué qui tend à prouver le sérieux de son engagement: "L'un des nombreux problèmes sociaux du Bangladesh est son système éducatif inadapté, et les chances d'avoir accès à une éducation de base sont particulièrement limitées pour les femmes, lesquelles représentent l'essentiel des salariés du secteur de l'habillement dans le pays".

Concrètement, Uniqlo reversera une partie des bénéfices de la nouvelle collection à un programme de Business for Social Responsibility, une organisation internationale à but non lucratif disposant d'une solide expérience en matière de soutien éducatif apporté aux femmes dans les pays en développement. Ce programme permet aux femmes d’acquérir un éventail de compétences pratiques, notamment des notions de base en matière de nutrition, d'hygiène et de santé en lien avec la grossesse, l'accouchement et d'autres domaines. Ce programme viendra en aide à environ 20000 femmes salariées.

Mondialisation, fast fashion : le groupe Uniqlo veut montrer qu'il a compris le message

En 2010, Fast Retailing s'était déjà associé à Grameen Bank, l'un des plus fervents défenseurs de la responsabilité sociale au sein des entreprises, afin de créer Grameen Uniqlo Ltd. Cette entité a depuis fait appel à sa propre expertise en tant que revendeur de vêtements de marque distributeur pour planifier, produire et vendre des produits au Bangladesh et réinvestir les profits obtenus.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS