NellyRodi entre dans une nouvelle ère

Fraichement installée dans l’hôtel Cromot du Bourg, inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques, l’agence de conseil en création et innovation fondée en 1985 se réinvente en Hub dédié à la création et l’innovation. Interview avec son dirigeant Pierre-François Le Louët.

Pourquoi ce déménagement ?

Nous étions à l’étroit dans nos trois sites au pied de Montmartre, il était temps de réunir toutes les équipes de NellyRodi et surtout d’inventer un nouveau projet : celui d’un hub dédié à la création et à l’innovation. Ce projet a séduit la Mairie de Paris qui nous a confié ce lieu après avoir entrepris une importante rénovation.

Parlez-nous de votre futur programme

Fidèle à l’histoire chamboulée de cet hôtel particulier (situé rue Cadet dans le 9ème arrondissement) dont nous occupons les parties classées monument historique, ce nouveau hub sera très ouvert : à partir du 22 octobre, nous lançons un cycle de masterclasses dédiées à l’innovation et nous accueillons Colombe Campana, directrice artistique de Tara Jarmon pour l’ouvrir. Avant la fin de l’année, nous organiserons également des concerts de musique classique et contemporaine car c’est ici, alors que l’hôtel appartenait à la famille Pleyel, que Chopin y a fait son premier concert parisien en 1832.

Nous avons fait l’acquisition d’un magnifique piano demi-queue Pleyel de 1928 en ébène de Macassar pour permettre aux pianistes de venir jouer. Nous ouvrirons également notre tissuthèque avec ses archives aux étudiants des écoles de création et animerons des workshops dédiés au textile. Enfin, nous sommes en discussion avec plusieurs galeries parisiennes pour ouvrir un « project space » dédié aux arts plastiques et décoratifs. Bref, cet hôtel particulier a eu mille vies dédiées aux industries créatives (un des premiers studio de photo était installé dans les étages, la cour a longtemps accueilli une imprimerie) et aujourd’hui nous souhaitons poursuivre cette histoire éclectique en dédiant l’hôtel Cromot du Bourg à la création et au monde de demain.

NellyRodi entre dans une nouvelle ère

Qui sont vos voisins dans ses locaux ?

Bianca Li (danseuse, chorégraphe, metteur en scène et réalisatrice) a également remporté l’appel à projet pour occuper l’ancienne imprimerie et installer sa compagnie et une école de danse. Nous attendons son installation avec impatience. Nos projets sont complémentaires et la cour de l’hôtel Cromot du Bourg a bien pour ambition d’être un nouveau lieu de création au cœur du 9ème arrondissement parisien. Le reste des bâtiments est occupé par des logements sociaux et des commerces de bouche.

Comment a évolué votre profession ? Quel est désormais le rôle d'une agence comme la vôtre ?

Notre mission n’a pas changé : nous inspirons les professionnels des industries créatives dans le monde entier. Mais la manière de le faire et nos outils ont beaucoup évolué depuis notre création à Paris en 1985. Nous avons aujourd’hui des filiales à Tokyo, New York et des correspondants dans une dizaine d’autres pays. Nos cahiers de tendances inspirent toujours beaucoup et sont réalisés avec la contribution d’immenses photographes et de stylistes que j’admire, mais les diktats de la mode sont révolus. Nous réalisons plus d’une centaine de missions de conseil chaque année. C’est important pour nous d’être fidèles à nos racines créatives et, en même temps, notre devoir c’est d’accompagner toujours au mieux nos clients et leur permettre de découvrir sans cesse de nouvelles méthodes et de nouveaux outils toujours plus performants.

Nous avons récemment renforcé nos méthodologies d’intelligence créative et de workshops, nous avons développé de nouveaux outils data qui nous permettent d’optimiser l’offre de nos clients, notre site nellyrodi.com connait un succès grandissant. Nous inventons sans cesse de nouveaux formats d’études, la dernière en date portant sur le consommateur chinois et les plans d’actions commerciales spécifiques à ce pays. Bref, l’enjeu est aujourd’hui d’aider nos clients à mieux comprendre leurs consommateurs, leur environnement concurrentiel totalement chamboulé par les acteurs venus du numérique et ensuite de mettre leurs marques sur de bonnes voies. Nous leur permettons enfin d’inventer des produits qui font sens grâce à nos équipes créatives et marketing expertes.

NellyRodi entre dans une nouvelle ère

Quels parallèles faites-vous entre NellyRodi et la Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin que vous présidez ?

Le métier de NellyRodi c’est de comprendre l’époque dans laquelle on vit. Et je crois que ces deux dernières années à la tête de la FFPAPF m’ont permis de réaliser une très grande actualisation des outils de cette puissante Fédération. Mon action fédérale est structurée autour de 5 priorités : la transformation numérique des modèles économiques, les nouvelles manières de vendre la mode, la modernisation des nombres opérations à l’export de la Fédération, l’accompagnement et le financement des jeunes marques et enfin la responsabilité environnementale et sociale des entreprises.

Ces 5 drivers n’ont rien de révolutionnaires, ils peuvent s’appliquer à beaucoup de secteurs mais aujourd’hui, deux ans plus tard, je crois que ces priorités sont mieux comprises. Plus de 1.000 chefs d’entreprises partout en France ont participé à des restitutions d’études et des workshops d’appropriation. Plus de 400 opérations sont réalisées chaque année à l’export, nous avons créé un nouveau programme d’accompagnement des jeunes marques, le salon Traffic est entré dans le paysage comme un événement incontournable de la fashion tech, nous avons renouvelé notre dialogue avec les grands organisateurs de salons internationaux et inventés de nouveaux outils pour promouvoir auprès des acheteurs les marques de mode françaises. Tout ceci en très peu de temps, avec beaucoup d’enthousiasme et de ténacité.

L'écosystème digital a bouleversé l'univers de la mode, comment l'avez vous pris en compte chez NellyRodi ? Celui-ci a t-il donné lieu à des nouvelles professions en interne, à de nouvelles façons de travailler ?

Oui, notre pôle digital est à présent composé de 3 personnes qui pilotent également une équipe externe de contributeurs au site nellyrodi.com notamment. Ce pôle est extrêmement important pour nous, il sert à la fois de veille en dialogue permanent avec notre pôle Consumer Trends, il réalise aussi de nombreuses missions de conseil, y compris pour des acteurs très installés du numérique pour leur permettre de mieux comprendre leurs clients. Il pilote également la création de nos nouveaux outils data réalisés en partenariat avec Google, Linkfluence ou Daco. Enfin, il contribue efficacement à la transformation de NellyRodi en général et nous permet d’avoir toujours une longueur d’avance.

Quels sites et applications utilisez-vous dans votre travail au quotidien ?

Mon téléphone portable c’est ma vie : Instagram, Salesforce, Linkedin, Chauffeur privé. La presse professionnelle online et la presse quotidienne. Nellyrodi.com et sur snapchat, je jette toujours un coup d’œil sur Konbini et Vice.

NellyRodi entre dans une nouvelle ère

Quel est le rayonnement de l’agence à l'international ?

Nous avons des filiales à Tokyo et New York et des correspondants dans une dizaine d’autres pays dont la Corée et la Chine qui sont des pays importants pour NellyRodi depuis longtemps.

Quels sont vos futurs projets en France et à l'étranger ?

À Paris, nous travaillons en ce moment pour un des plus beaux musées du monde, pour un des plus beaux événements sportifs du monde et pour de nombreux acteurs du bijou. Pour sept chaines de distribution de mode ou de souliers, nous réfléchissons à l’avenir de leur distribution, accentuons leur singularité et, aux côtés des équipes de style, nous les aidons à inventer de nouveaux produits. Nous accompagnons aussi de toutes petites marques de mode et de cosmétique vendues uniquement sur internet que nous soutenons financièrement ou que nous accompagnons pro bono ; mais nous avons signé aussi un contrat avec un des trois plus grands acteurs du numérique mondial pour l’aider à mieux animer son offre. Je piloterai une table ronde dédiée aux femmes d’affaires pour un acteur du luxe dans les semaines qui viennent.

Le 15 octobre, je remettrai les “achiever awards“ du Cosmetic Executive Women et, le même jour, j’aurai participé à une discussion sur l’innovation dans le cadre de la chaire ESCP Lectra et au Forum Mode & Savoir-Faire au Sénat. Enfin, ce moment chez NellyRodi, nous réinventons une marque de beauté en Corée, une marque d’optique en Espagne et développons des collaborations entre designers français et distributeurs chinois. Nous accompagnons aussi un gigantesque acteur de la technologie en Asie, mais, fidèles à nos racines textiles, nous sommes aussi très heureux d’aider les artisans de la région d’Ichinomiya au Japon à développer les plus beaux tissus en laine du monde. La richesse et la diversité des missions que nous réalisons chez NellyRodi est absolument unique, elle est possible grâce à une équipe extrêmement impliquée, à l’écoute de ses clients et heureuse de déployer l’innovation aux quatre coins du monde.

Photos : Portrait de Pierre-François Le Louët - Visuels hôtel Cromot du Bourg/NellyRodi.