Changement de lieu cette saison pour Designers Apartment qui s'installe au Palais de Tokyo. On constate de ce fait un regain d'énergie pour cette organisation supervisée par la Fédération de la Haute Couture et de la Mode. Cette nouvelle implantation de Designers Apartment permet aussi au Paris Fashion Week Center de s'illustrer tel un dispositif de promotion de la jeune création française. Pour les jeunes marques, il est intéressant d'être présent dans ce lieu parisien voué à l'art contemporain. Leurs créateurs sont souvent artistes eux-mêmes, ils s'y sentent par conséquent en harmonie avec leur personnalité. Ayant pour vocation de mettre en évidence le rôle de l'industrie en tant qu'incubateur de marques émergentes et en offrant à ces dernières un soutien et une formation à l'année ainsi qu'un showroom pendant la semaine de collections à Paris, on a vu ainsi les créateurs de Y/Project et Victoria/Tomas intégrer le calendrier officiel des défilés. Les designers qui rejoignent Designers Apartment bénéficient d'un accompagnement sur le plan commercial. Le nouvel espace, permet à 13 labels de disposer d'une superficie plus grande pour présenter leur collection, certains, choisissant même d'organiser leur présentation dans l'espace.

Les collections des créateurs :

Dawei : marque qui présente une collection inspirée par le romantisme.

Savoar Fer : modèles élaborés autour d'un travail de plis. Chaque saison, la créatrice mise sur un artisanat précis en élaborant ses modèles autour de sa propre personne.

Quoï Alexander : crée sans recourir à la couture en optant pour systèmes de fusion, de rivets ou de lacets.

Clara Daguin (Finaliste, Festival des Jeunes Créateurs de Mode de Hyères, 2016) : s'intéresse à nos interactions avec la technologie pour la retranscrire dans ses modèles

Arthur Avellano : collection unisexe élaborée à partir de latex et de textiles à carreaux tissés, dans les nuances bordeaux, rose et kaki.

GNDR : marque de luxe qui puise son inspiration dans le mouvement "sans genre" ; courant actuellement présent dans le paysage sociétal du monde entier.

Afterhomework : relève d'un label collaboratif regroupant plusieurs jeunes créatifs parisiens. Les pièces sont géométriques, déstructurée, et visent une mode générationnelle, inspirée par les phénomènes de société. Les collections sont entièrement confectionnées à Paris.

Coralie Marabelle (Grand Prix de la Création de la Ville de Paris 2017) : style féminin et travail sur la broderie, au bénéfice d'une certaine élégance.

Da/Da Diane Ducasse : collection femme aux belles matières qui s'amuse à réinterpréter les codes du vestiaire masculin.

Kenta Matsushige (Grand Prix, Festival des Jeunes Créateurs de Mode de Hyères, 2014): impregnées de la culture japonaise du créateurs, ses créations sont épurées et architecturées.

Mazarine (Grand Prix de la Création de la Ville de Paris 2015) : Marque puisant son inspiration dans des époques inconnues ou des lieux imaginaires. La marque présente des modèles entre le flou et le tailleur. La collection, made in France et quasi sur mesure, réunit vision traditionnelle "couture" et esthétique contemporaine.

Nïuku : Niuku a pour signe distinctif des collections unisexes, minimales et androgynes. Les collections de la marque sont pensées pour traverser les saisons et les époques, faisant fi des tendances. L'intégralité des modèles est fabriquée en France.

Proêmes de Paris : collections poétiques avec une attention particulière apportée à des motifs souvent exclusifs. La marque fabrique majoritairement ses modèles en France et en Italie.