Pour son défilé printemps-été 2020, Dior signe une ode à la végétation et à sa diversité

Ancré dans l'ADN de la maison Dior, le motif floral est un classique du vestiaire féminin et, désormais, un représentant des enjeux climatiques. C'était du moins l'approche adoptée par la griffe parisienne lors de son défilé printemps-été 2020 au décor botanique.

« Il me semblait indispensable d’inscrire notre héritage au cœur des enjeux actuels. Les fleurs et les plantes ne sont pas simplement des ornements décoratifs, ils sont l'essence de notre environnement. Nous avons le devoir d'en prendre soin, aujourd'hui plus que jamais » a déclaré la directrice artistique de la maison, Maria Grazia Chiuri, dans un communiqué.

La thématique de l'herboriste se retrouve aussi bien dans la scénographie que dans les looks. « Les silhouettes de Maria Grazia Chiuri évoquent ainsi – par leurs motifs et broderies, par la brillance et la texture du raphia, notamment – l’imaginaire d’une végétation luxuriante et se dévoilent telles des herbiers, ces inventaires du vivant », précise la maison dans un communiqué.

Pour son défilé printemps-été 2020, Dior signe une ode à la végétation et à sa diversité

Décryptage

Robe longue bustier en raphia, espadrilles brodées, combinaisons et ensembles courts en jacquard de soie sauvage réinvesti de fil coupé portés sur une chemise classique bleu, jeans décolorés comme blanchis au soleil, boucles d'oreille en pierre légèrement arrondie en forme irrégulière : les pièces d'apparence brut cache le raffinement qui distingue la maison.

Quelques robes sont faites en tissu sur lequel une artiste italienne applique les fleurs à même le textile pour qu'elles laissent apparaître leurs couleurs et leurs formes. Une technique qui permet d'obtenir un imprimé très naturel et délicat.

Une autre inspiration de la collection rend hommage à une communauté artistique fondée en 1900 et baptisée Monte Verità. La communauté rassemblait des philosophes et des artistes, séduit par l'envie de vivre en harmonie avec le rythme de la nature et de revenir à « une vie simple encadrée par une conception holistique de la santé encourageant la pratique du sport et de la méditation, favorisant le matriarcat, l’égalitarisme et l’expression de soi », précise la marque dans son communiqué.

Pour son défilé printemps-été 2020, Dior signe une ode à la végétation et à sa diversité

Une vision pré-industrielle

« Aujourd'hui, tout le monde est obsédé et veut que toutes les pièces soient pareilles, c'est une idée industrielle. Mais nous étions tellement fascinés, qu'on s'est dit, ok, nous pouvons prendre des risques », raconte Maria Grazia Chiuri.

Les chapeaux dessinés par le Britannique Stephen Jones sont inspirés par une photo récemment retrouvée d'un couvre-chef offert à Christian Dior par Catherine.

Pour son défilé printemps-été 2020, Dior signe une ode à la végétation et à sa diversité

« Ces chapeaux sont en quelque sorte comme l'ONU, une partie de la paille vient de l'Italie, l'autre des Philippines, une troisième de la France », raconte-t-il à l'AFP.

Photos : Dior

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS