Pourquoi les Français sont beaucoup moins nombreux à vouloir faire les soldes?

Près d'un Français sur six déclare avoir l'intention de participer aux soldes d'été cette année, soit une chute de plus de 15 points par rapport aux déclarations d'intentions observées lors des soldes d'hiver ou de l'an dernier, selon deux sondages.

Selon une étude Ifop menée pour Spartoo sur un échantillon représentatif de 1.004 personnes interrogée sur internet entre les 10 et le 12 juin, 58 pour cent des personnes sondées envisagent de participer aux soldes d'été, qui débutent le 24 juin prochain. Ils étaient 76 pour cent à avoir la même intention en janvier dernier lors des soldes d'hiver, note l'Ifop qui avait alors mené le même type d'enquête. Une autre étude conduite en ligne par Yougov pour Ma-reduc.com les 2 et 3 juin auprès de 1.007 personnes montrait également que seuls 59 pour cent des Français déclaraient vouloir faire les soldes cet été. Pour les soldes d'été 2014, le site avait mené une étude similaire montrant que 82 pour cent avaient l'intention de faire les soldes. Ce recul peut notamment être expliqué par la crise, qui plombe le pouvoir d'achat des Français, indique l'Ifop.

L'étude Yougov montre ainsi que près de la moitié des personnes interrogées déclarent que leur situation économique personnelle s'est détériorée par rapport à l'an dernier. Mais ce suivi moindre des soldes peut aussi être le résultat d'un intérêt de plus en plus faiblissant des Français pour cet événement autrefois très attendu, alors que les périodes de promotions et de réductions se multiplient désormais à tout moment de l'année. D'ailleurs dans beaucoup d'enseignes, comme La Redoute avec ses "Ventes Exclusives" à -70 pour cent, les systèmes de "soldes avant les soldes" ont d'ores et déjà commencé depuis plusieurs jours auprès de leurs clients fidèles.

Quand les français tournent le dos aux soldes

Résultat: alors qu'à l'été dernier, 64 pour cent des Français estimaient que les soldes étaient la stratégie numéro un pour réaliser de bonnes affaires et faire des économies, ils ne sont plus que 47 pour cent à le penser actuellement, les soldes étant désormais devancés par les promotions ponctuelles en magasin, prisées par 50 pour cent des personnes interrogées par Yougov. Quelques éléments peuvent toutefois nuancer quelque peu ce recul des intentions d'achat pour les soldes: le premier est que selon l'Ifop, 16 pour cent des Français sont encore indécis quant à leur participation, et pourrait donc finir par décider de participer au traditionnel rendez-vous de la chasse aux bonnes affaires. Par ailleurs, les personnes de moins de 35 ans, qui font souvent partie des plus gros acheteurs pendant cette période, sont 72 pour cent à avoir l'intention de faire les soldes d'été, dont 82 pour cent chez les seuls 18-24 ans. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS