Tendances : ce qui va cartonner en boutiques à l’hiver 2020

En cette rentrée 2020, FashionUnited vous donne un aperçu des tendances phares qui vont marquer la nouvelle saison. Un best of pour les détaillants en mal d’inspiration, pour les réassorts ou encore pour mettre ses vitrines à la page. Décryptage !

Tendances : ce qui va cartonner en boutiques à l’hiver 2020

Image : The Frankie Shop, Nap Loungewear

1. Loungewear sophistiqué

On ne peut ignorer le marché du loungewear sur lequel bien des détaillants ont dû se rabattre pour faire face à la période de confinement. Leggings, longs gilets duveteux et vêtements amples embrassent le vestiaire d'individus assignés à résidence sans pour autant tomber dans le négligé. Le marché se fond dans celui du bien être, bannissant les textiles synthétiques pour mieux faire rêver à travers des matières nobles - de préférence issues d'une production éco-responsable et facile d'entretien - et des designs sophistiqués, faits de sweat shirt en cachemire et d’un shirting ample.

Référence : on pense notamment à la jeune marque Nap loungewear et à ses ensembles en soie lavable à la machine, à la marque « Made in Ukraine » The Sleeper (198 000 follower sur instagram), au cachemire de l’italien Falconeri et à ce pantalon vanille molletonné de la marque The Frankie Shop (déjà en rupture de stock sur l'eshop européen).

Tendances : ce qui va cartonner en boutiques à l’hiver 2020

Image : Chanel, backstage AH 20-21

2. Shiny 80’s

Virginie Viard, directrice artistique de Chanel, a définitivement fait des années 80 une tendance forte des saisons à venir. En extrayant avec subtilité le clinquant des bijoux imposants, la créatrice a formulé une nostalgie 80’s avec modernité. Chaîne à maillons dorés, rose vif, ceinture bijoux et répétition du motif de la croix religieuse comme autant d’hommages à Madonna. On oublie donc les vestes à larges épaules et on regarde plutôt du côté des détails shiny.

Le site Tag-walk confirme d’ailleurs la tendance en indiquant une augmentation de 63 pour cent de colliers chaîne dans les défilés automne-hiver 2020 en comparaison avec la saison printemps-été 2020.

Tendances : ce qui va cartonner en boutiques à l’hiver 2020

Image : Acne Studios, campagne AH 20.

3. Ligne tailoring

Tandis que Virgil Abloh a progressivement délaissé le streetwear pour le tailoring, les pièces de costume - pantalon à pinces, chemise, veste croisée - ont conquis les podiums de l’automne-hiver 2020. Le travail à distance, démocratisé par la période de pandémie, amène cependant à quelques ajustements. Les pièces de tailoring doivent répondre à un besoin de confort et une esthétique plus casual qu'en contexte de travail au bureau. Sur ce point, la campagne d'Acne Studios AH 20 vise juste. Les silhouettes endossent des vestes et des pantalons surdimensionnés que l’on devine confortables.

Quant aux manteaux d’hiver, la plateforme de mode européenne Stylight indique que les modèles longs, aux lignes claires et aux détails soignés (doubles rangées de boutons, revers profond et ceintures à la taille) font l’objet d’une forte demande sur son site web : plus de 209 pour cent de clics par rapport à 2019. On le retrouve chez Max Mara mais aussi chez Fendi, Dior, Miu Miu, Prada et Isabel Marant.

Tendances : ce qui va cartonner en boutiques à l’hiver 2020

Image : Dior campagne AH 2020, Icicle

4. Carreaux classiques

Qu’il s’agisse de l’imprimé prince-de-galles ou du pied-de-poule, les carreaux sont presque toujours présents dans les saisons automne-hiver. Maria Grazia Chiuri chez Dior, Marine Serre et Icicle, la marque chinoise qui monte, l’ont notamment travaillé en total look dans leur collection AH 20-21. Stylight confirme la tendance en démontrant le succès rencontré par le plaid tartan (une matière dans laquelle différentes couleurs sont tissées) : plus 451 pour cent de clics pour les manteaux et blazers à carreaux tartan.

Tendances : ce qui va cartonner en boutiques à l’hiver 2020

Image : Prada AH 20-21, Celine Homme

5. Touche de fantaisie, partout, tout le temps

Interrogé sur les nouveaux comportement de consommation en mars dernier, Vincent Grégoire, directeur du pôle inspiration chez l’agence Nelly Rodi, nous avait parlé des différents groupes de consommateurs à venir. Parmi eux : ceux qui voudront tout envoyer balader, les hors système, ceux qui prônent la fête, la célébration de l'absurde et du non-sens. Les détails frangés, les cuirs glossy et les sequins adoptés au sein d’un dressing de routine, sont certainement à caser dans cette catégorie. Sans frontière, cette dose de fantaisie touche aussi bien le homewear que le sportswear, la maille que le tailoring. Brillante ou mouvante, elle a pour rôle d’extraire le consommateur de sa léthargie par des fils de lurex, des franges 20’s et des longueurs en satin.

Elle se distingue par un boa rose et de vieux bijoux dorés chez Marine Serre, dans la ligne baptisée « La touriste à la maison » de la marque montante TL-180, dans la collection « Dancing Kid » de Celine, dans toute le défilé AH 20-21 d’Ami Paris ou encore dans les jupes frangées du défilé AH 20 Prada.

Crédits : Icicle, Dior, Celine, Acne Studio, Prada, eshop The Frankie Shop, e-shop Nap Loungewear, Chanel

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS