Tendances : de quoi le printemps-été 2021 sera-t-il fait ?

Après une période aussi disruptive que celle qui vient de s'écouler, la question des tendances du printemps-été 2021 peut sembler encore incertaine. La saison apportera néanmoins son lot de silhouettes majeures et de points forts sur lesquels les acheteurs peuvent s’appuyer. Contactée par FashionUnited, Célina Bailly, responsable du cahier de tendances Femme Casual de l'agence Promostyl, détaille les envies stylistiques de la saison estivale 2021.

Comment la crise actuelle et la période de confinement que nous venons de vivre vont-elles influencer les envies des consommateurs à l’été 2021 ?

Le consommateur va aller vers des choses beaucoup plus confortables et plus créatives. Les gens vont acheter davantage de couleurs, des teintes naturelles comme des verts, des jaunes, quelque chose qui apporte plus de joie. On a d'ailleurs un thème qui s'appelle « Joy » [NDLR : dans le Trendbook Promostyl printemps-été 2021]. L'idée sera donc de combiner les couleurs entre elles.

Le confort sera donc toujours un critère primordial dans les achats?

Oui, c’est quelque chose que l’on ne perdra pas. D’autre part, avec ce ralentissement, on a pris conscience d’un certain bien être. Il y a une grosse tendance qui nous ramène vers la campagne, vers le bucolique, la liberté.

Pourriez-vous me résumer les silhouettes tendances de l’été 21 ?

Je dirais un bermuda large avec un polo XL, un peu dans l’esprit de la silhouette Jacquemus. Le cycliste demeure mais dans une version raccourcie, porté avec une longue veste. On aura aussi le débardeur avec un short taille haute. Une silhouette qui est déjà là depuis plusieurs saisons et qui devient très forte c’est la chemise XXL un peu djellaba mais plus chemise avec le col etc.. On la porte en silhouette coordonnée, un gros print sur la chemise et le même sur le pantalon, quelque chose de très frais, de tropical.

Y a-t-il des spécificités matières pour l’été 21?

Je crois beaucoup au jean très clair, délavé bleach avec une petite touche de rose. Il y a une silhouette Chanel [collection Resort 2020] qui est très parlante, elle se compose d’un foulard rose, d’une chemise XXL et d’un jean large. C’est un esprit un peu Miami beach.

Je me suis aussi attardée sur le cuir, un cuir végétal teint dans plein de couleurs différentes. On a beaucoup le total look cuir : chez Adeam, Staud, chez Givenchy aussi avec un top sans manches, chez SportMax, Marni, il était partout. L’engouement pour le cuir a été lancé par Bottega Veneta et tout le monde a suivi. Chez Khaite New York aussi, une marque que j’adore.

Et que pensez-vous du travail de Virginie Viard, la directrice artistique de Chanel ?

Je suis fan. C’est un univers qui me parle. Elle adore le rose et c’est une teinte que j'affectionne particulièrement. J’en ai notamment beaucoup placé dans le trendbook PE21 : il y a par exemple un thème inspiré de Miami, très Barbie, qui reprend la tendance make-up avec ces yeux très fluo, très Californie. J’adore ce que la directrice artistique fait, ses influences 80, elle a modernisé le look Chanel, elle joue avec les tendances. Avant c’était magnifique mais là elle modernise l’image, les looks. Il y un vent nouveau qui est très plaisant.

Des marques à suivre en particulier ?

Parmi les marques à suivre il y a Baum und Pferdgarten, Munthe dont les looks sont canons, conforts et tendances comme on a envie. Et puis les deux incontournables : Ganni et Cecilie Bahnsen.

Tendances : de quoi le printemps-été 2021 sera-t-il fait ?

Selon moi, il y a une fashion week qui est hyper importante à suivre c’est Copenhague. Les silhouettes donnent envie, c’est la Fashion Week qui m’inspire le plus. Je trouve aussi qu’il y a une avant-garde coréenne très importante. Mais si je ne devais aller qu'à une seule Fashion Week c’est à Copenhague que j’irais.

Est-ce qu’une marque catalyse plus que n’importe quelle autre l’esprit du moment?

Il y en avait une, c’était Bottega Veneta mais, personnellement, cela m’est passé. J’en ai eu énormément envie et puis le désir s'est s'évanouit. Je me tourne aujourd'hui davantage vers de nouveaux créateurs comme Staud ou même Proenza Schouler qui revient je trouve. Proenza Schouler s'est beaucoup inspiré de Bottega Veneta mais au dernier défilé la marque américaine a pris le dessus je pense.

Un autre créateur que j’aime beaucoup c’est Xiao Li. Je trouve que ses looks sont hypers modernes. Elle a modernisé l’esprit swim-sportwear, un peu casual mais très féminin et un peu futuriste, un esprit tech qui donne envie.

Tendances : de quoi le printemps-été 2021 sera-t-il fait ?

Des accessoires fétiches pour l’été 2021?

Les tongs. La forme tong, en bout de chaussures, la tong retravaillée de plein de façons différentes. La marque By Far qui revient à fond, ils font des petites sandales un peu 90’s.

Dans les sacs, je dirais toujours les petits sacs de By Far ou les sacs un peu ronds et géométriques de Coperni ou Staud.

Coperni, c’est une marque qui est toujours à surveiller ?

Oui. Je m’en suis beaucoup inspirée pour le Trendbook de l’automne-hiver 21-22. Pour moi c’est clairement une marque à suivre.

Chez Promostyl, vous travaillez habituellement sur quatre grands thèmes par saison. Quels sont ceux de l’été?

Il y a «Joy» : très luxe, prendre soin de soi. «On air» : techno, léger, le vide (j’ai inclus Bottega Veneta, Off-White). «Loud» : ou j’ai mixé l’esprit cow-boy amérindien version kitch, je me suis inspirée de la silhouette Miu Miu. J’ai aussi parlé de la marque Fenty dont la silhouette a d’ailleurs été reprise par Chanel. Et le dernier thème, «Raw» : axé hispanique, Provence, Espagne, Rosie Assoulin, de grandes robes avec des tournesoles, l'esprit folklore espagnol avec des crop-tops, de grosses manches. Et j'ai inclus un thème « wild nomade », inspiré de Munthe avec des look total cuir. Un dernier sous-thème très coloré.

Crédit : Image principale : Credit: STYLEDUMONDE via Copenhagen Fashion Week.
Mytheresa-Bottega Veneta, Cecilie Bahnsen PE20.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS