• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Thinking MU : une marque espagnole qui utilise des vêtements recyclés et du chanvre

Mode |INTERVIEW

Thinking MU : une marque espagnole qui utilise des vêtements recyclés et du chanvre

By Anne-Sophie Castro

25 sept. 2019

Les entreprises éco-durables qui recyclent les déchets gagnent en force sur le marché de la mode, inspirant à la fois de nouveaux entrepreneurs et consommateurs. C’est à Barcelone, ville pionnière dans le domaine de la mode durable, que quatre amis - Pepe Barguño, Miquel Castell, Alex Arenas et Carlos Cortadellas – ont créé Thinking MU en 2010. Depuis, la marque s'est développée en France et à l'international. Rencontre avec Pepe Barguño, l'un des fondateurs au parcours atypique, diplômé en sociologie et en botanique.

Comment définiriez-vous Thinking MU?

Nous avons créé une marque de mode urbaine ou « hipsters » avec une attitude positive.

Parlez-nous des trois collections que vous commercialisez. Quelles matières utilisez-vous?

Nous divisons nos collections en trois sections. D'une part, nous avons la collection principale composée de matières organiques, de colorants biodégradables non toxiques et respectant les garanties d'un commerce équitable avec les certificats GOTS et OCS.

D'autre part, nous avons la collection appelée Trash, qui est notre projet zéro déchet dans lequel tous les vêtements contiennent un pourcentage important de matériaux recyclés qui, associés à d'autres fibres durables telles que le Tencel, le coton biologique ou la laine, nous fournissent toujours de nouveaux tissus certifiés GRS et RCS.

Aussi, une partie de notre collection est réalisée avec du chanvre. Cette matière biologique, l’une des plus durables de l’histoire, pousse rapidement et atteint les quatre mètres de hauteur en quatre mois avec très peu d’eau. Le chanvre alcalinise les sols acides et maintient le sol ferme. Et en plus tous nos vêtements de chanvre sont teints avec des fleurs.

Où sont fabriqués vos vêtements?

Nous produisons nos collections à Barcelone, au Portugal, en Inde et en Chine.

Où est distribué Thinking MU en Europe?

Nous sommes présents dans presque tous les pays d’Europe et nous avons également des points de vente au Japon, en Corée du Sud et aux États-Unis. Mais nos principaux marchés sont la France, l'Allemagne et la Belgique.

En France, comment se différencie votre marque? Existe-t-il une difficulté sur ce marché en raison de la forte offre de produits éthiques?

Non, au contraire. Ensemble, nous avons créé un marché qui n'existait pas et nous avons sensibilisé les gens à la nécessité d'une consommation plus durable, ainsi qu'à l'existence d'une réalité qui en a besoin pour changer.

Dans ce cas, nous nous différencions par notre proposition graphique, notre conception, notre façon de communiquer et, surtout, par notre engagement en matière de transparence. Nous pensons qu'il est très important de tout expliquer et de montrer que nous sommes fidèles aux valeurs que nous transmettons et qu'il ne s'agit pas d'une question de marketing, contrairement à d'autres marques.

Quel serait votre message aux personnes qui ne consomment pas encore de mode recyclée ou durable ?

Ils doivent ouvrir les yeux! Le 21ème siècle dans lequel nous vivons offre une multitude de façons de consommer des produits de mode qui ne nuisent pas à la planète.

Quels sont vos projets pour la fin de l’année et 2020?

Nous préparons plusieurs choses intéressantes. Nous avons toujours de nouvelles collaborations, de nouvelles familles de produits et nous recherchons en permanence de nouvelles fibres et de nouveaux tissus durables avec lesquels travailler et progresser.

Pour cette saison, nous avons introduit des vestes entièrement imperméables en coton biologique.

De plus, notre objectif pour 2020 est de transformer 25 pour cent de la collection en Trash, 25 pour cent en vêtements en chanvre et le reste, soit notre collection standard, en matières organiques.

Photos : Thinking MU