Tourisme d’entreprise (I) : dans les ateliers d'Armor-Lux à Quimper

Sur la route des vacances, visiter une entreprise c'est tendance ! Cette semaine, direction la Bretagne, chez Armor-Lux, où la marinière règne en maître.

Fan du grand air et de la côte Bretonne, avez-vous déjà vu où la marinière Armor-Lux est confectionnée ? Direction, la zone de Kerdroniou, site inauguré en 2004, où la marque regroupe les activités de coupe (manuelle pour les tricots rayés et automatique pour les tricots unis), confection, le centre logistique, les bureaux et la vente directe avec un magasin de 1500 mètres carrés.

Tourisme d’entreprise (I) : dans les ateliers d'Armor-Lux à Quimper

Du fil au produit

Le succès d'Armor-Lux, qui symbolise aujourd’hui le made in France par excellence, réside dans son outil de production textile intégré verticalement. Composé de deux sites industriels, le premier, situé en centre-ville, regroupe les ateliers de tricotage et de teinture ainsi que le laboratoire d’analyses. Sur place, la griffe possède 85 métiers à tricoter circulaires de jauges et de diamètres différents qui lui permettent de produire en grande quantité les principaux types de tricots unis ou rayés (Jersey, Côte, Interlock) utiles à la réalisation des vêtements et sous-vêtements en coton. Ensuite, l’entreprise dispose de son propre atelier de teinture pour teindre des petites ou des grandes quantités de tricots écrus en barque, en jet, sur owerflow. Le must : les tricots produits par l'atelier de teinture sont labellisés Oeko-Tex® Standard 100 ce qui garantit l’absence de substances pouvant porter atteinte à la santé des utilisateurs. Un savoir-faire industriel unique reconnu depuis 2010 par le ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi qui a permis à la marque de décrocher le label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV). Le second site, c’est celui-ci que vous pouvez visiter où s’effectuent les autres activités (coupe, confection, logistique). Au final, Armor-Lux peut assurer la fabrication de chacune de ses pièces du fil au produit fini.

Tourisme d’entreprise (I) : dans les ateliers d'Armor-Lux à Quimper

L’âme de la Bretagne

Ici, en terre bretonne, l’entreprise créée en 1938 c'est toute une épopée. C’est Walter Hubacher qui, à l'époque, créa La Bonneterie d’Armor à Quimper pour produire des sous-vêtements de qualité, sous la marque Armor lux. En 1970, celle-ci crée ses premières collections de prêt-à-porter. En 1982, elle lance un réseau de boutiques. En 1993, grand changement, la Bonneterie d’Armor est reprise par deux industriels bretons qui souhaitent pérenniser l’activité de la société à Quimper : Jean-Guy Le Floch et Michel Gueguen (les actuels propriétaires). Aujourd’hui, l’entreprise n'en finit pas de grandir et de prospérer et fabrique également les tenues de La Poste, la SNCF ou encore de Carrefour et Leroy Merlin et produit des lignes de produits en coton équitable et biologique. Ses musts, qui représentent l'excellence du vêtement marin (comme le duffle-coat, le caban, la marinière, la vareuse, le ciré ou le pull marin), sont même portés par les fans de mode dans le monde entier. La qualité des textiles et le savoir-faire des couturières ont acquis une renommée internationale qui fait qu’en sortant de votre visite, vous n’aurez plus du tout envie d’acheter du Made in China !

Armor-Lux en quelques chiffres :

  • 80 ans d'existence
  • 92 millions d'euros de chiffre d'affaires
  • 550 salariés
  • 5 millions d'articles vendus par an
  • 1 500 nouveaux modèles créés par an
  • 2 000 clients
  • 60 boutiques détenues en propre et en affiliation
  • 3 sites de production implantés en France dont 2 à Quimper

Du lundi au vendredi, visite guidée gratuite de 45 minutes environ sur le site de la Z.I de Kerdroniou à Quimper. Contact : 02 98 90 05 29

Photos : Visuels d’ateliers Armor-Lux ©Samuel Bigot/ANDIA - Collection Armor-Lux été 2018.
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS