Tourisme d’entreprise (III) : dans les ateliers de lingerie Allande

Sur la route des vacances, visiter une entreprise c’est tendance ! Dernière étape en Haute-Vienne, à Le Dorat, où l’entreprise familiale fabrique des dessous 100 pour cent français depuis 1994.

Peu de personnes le savent, mais en Nouvelle-Aquitaine, de nombreuses entreprises ouvrent leurs portes sur rendez-vous surtout l’été. C’est le cas de la société de lingerie Allande dont le succès repose sur la vente direct.

Un modèle atypique

Plus qu’une simple entreprise, Allande c’est avant tout une histoire familiale qui débute en 1994. A l’époque, Philippe Lefebvre achète un atelier de fabrication textile en Haute-Vienne pour faire de la lingerie fine et décide de la commercialiser sous un concept innovant. Sous le nom d’Allande, celle-ci devient ainsi la première société française de vente à domicile à proposer des modèles de lingerie haut de gamme fabriqués exclusivement dans l'Hexagone à des prix accessibles. Aujourd’hui, ce sont 1.700 vendeuses, réparties sur 30 régions à travers la France, avec à leur tête une directrice régionale, qui proposent les collections. Un réussite unique.

Tourisme d’entreprise (III) : dans les ateliers de lingerie Allande

Une passion familiale

Très vite, le père est rejoint dans l’aventure par sa fille, Catherine Lefebvre. Diplômée d’une école de commerce, il l’a met au défi de diriger le bureau de style. Guidée par son amour des belles matières et son sens de l’esthétique, elle apprend vite et se voit épaulée dans sa mission par son mari qui s’occupe des achats de tissu auprès des fournisseurs et analyse les meilleures ventes. Depuis juillet 2017, celle-ci a même repris le flambeau familial et succède à son père à la tête du groupe pour pérenniser celui-ci. Aujourd’hui, elle dirige 90 mécaniciennes réparties sur 2 sites, l’un à Epinal et l’autre à Le Dorat. Sur ce dernier, on trouve même un centre de formation pour les vendeuses et les mécaniciennes. Unique en France, Allande produit environ 1.700 pièces par jour avec 2 collections par an comprenant chacune 9 thèmes différents et jusqu’à 30 tailles par modèle (du bonnet A à F).

Tourisme d’entreprise (III) : dans les ateliers de lingerie Allande

Un savoir-faire labellisé

A une époque difficile, Allande a fait le choix de garder une production française avec des ouvrières qualifiées. Un savoir-faire qui fait la qualité des collections et les voit récompensées du label EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant). Outre les mécaniciennes, 5 personnes oeuvrent au bureau de style et 2 collaboratrices au bureau d’étude. Toutes les étapes de création et d’industrialisation sont gérées sur place. Dentelle de Calais, broderies Suisse, imprimés italiens, l’entreprise privilégie les belles matières pour mettre en valeur chaque pièce de lingerie : du bonnet, à la basque, jusqu’à la bretelle tout est coordonné. Tandis que les essayages se font sur de nombreuses personnes pour un bien-aller parfait. Fort de sa réussite, en 2007 la famille Lefebvre a étoffé son offre et lancé la marque de prêt-à-porter Tanaïs. Le succès des deux marques a depuis traversé nos frontières et s’impose en Belgique, en Suisse, au Luxembourg, au Danemark, au Canada, aux Etats-Unis et en Outre-Mer.

Allande en quelques chiffres :

  • 1.700 vendeuses à travers toute la France
  • 210 salariés en France
  • environ 20 opérations pour fabriquer un soutien-gorge
  • jusqu’à 18 composants différents pour réaliser un soutien-gorge
  • environ 20 millions d’euros de chiffre d’affaires

Visite sur réservation (de 30 min à 1h) au 2, avenue Georges Pompidou, 87210 Le Dorat, Tél. : 05.55.60.60.44.

Photos : Allande
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS