Victoria Beckham et Burberry stars de la Fashion Week de Londres

La Fashion Week de Londres a démarré vendredi avec, en tête d'affiche, Victoria Beckham, qui fêtera les dix ans de sa marque en y défilant pour la première fois, et Riccardo Tisci, le nouveau designer star de Burberry.

Elle avait fait des débuts à New York en 2008, presque sur la pointe des pieds, sous les regards intrigués des spécialistes de la mode curieux de voir de quoi était capable l'ancienne Spice Girl.

Dix ans plus tard, c'est une styliste respectée par ses pairs, à la tête d'une entreprise évaluée à plus de 100 millions d'euros par la presse spécialisée, qui présentera pour la première fois dans son pays natal. "Il y a dix ans, lorsque Victoria Beckham a commencé, beaucoup ne la voyaient que comme une énième célébrité poussée par l'envie de faire de la mode", dit à l'AFP Andrew Groves, professeur de mode à l'Université de Westminster.

"Mais à force de travail et de détermination, elle a prouvé que ses détracteurs avaient tort".

Victoria Beckham et Burberry stars de la Fashion Week de Londres

'VB' sur Piccadilly

Se sachant très attendue sur ses terres, la créatrice de 44 ans, spécialiste du chic et sobre, a fait monter le buzz cette semaine en louant le mythique écran publicitaire de Piccadilly Circus, en plein coeur de Londres, une manière d'afficher aux yeux de tous sa réussite - et de réaliser un rêve d'enfant.

"Quand j'étais petite, mes parents (...) nous faisaient toujours faire le tour de Piccadilly Circus. Je regardais en l'air en me disant: +Ce serait génial d'y avoir mon nom en pleine lumière+", a-t-elle confié au quotidien The Telegraph.

Victoria Beckham et Burberry stars de la Fashion Week de Londres

Le défilé, prévu dimanche, devrait attirer quantité de stars et VIP, à commencer par la tribu Beckham -son mari David et leurs quatre enfants-, mais aussi peut-être, "croisons les doigts, quelques Spice Girls au premier rang!" (dixit Vogue).

L'autre moment fort de cette Fashion Week, consacrée aux collections printemps-été 2019, aura lieu lundi, avec la toute première collection de Riccardo Tisci pour Burberry.

Le designer italien, ex-Givenchy, a pris en mars la succession de Christopher Bailey. Son arrivée traduit la volonté de renouvellement de la vénérable maison britannique, reprise en main l'an passé par Marco Gobbetti, un Italien également, sur fond de résultats économiques moroses.

Burberry compte sur le créateur de 44 ans, spécialiste du streetwear de luxe, pour renforcer sa présence dans le très haut de gamme.

Victoria Beckham et Burberry stars de la Fashion Week de LondresSe préparer au Brexit

"Tisci semble le choix idoine pour Burberry", estime Naomi Braithwaite, professeure de mode à Nottingham Trent University interrogée par l'AFP. "Il n'a pas peur de prendre des risques créatifs et d'innover, des caractéristiques qui sous-tendent la philosophie de Burberry ces dernières années".

Originaire de Tarente (sud de l'Italie), diplômé de la prestigieuse école de mode londonienne Central Saint Martins, Riccardo Tisci a déjà commencé à imprimer sa marque en dévoilant récemment le nouveau monogramme de Burberry: un "B" blanc entrelacé de rubans rouges formant les initiales de Thomas Burberry, qui avait fondé la maison en 1856.

Victoria Beckham et Burberry stars de la Fashion Week de Londres

Vendredi, les premiers défilés ont fait la part belle aux couleurs: acidulées (citron, rose, vert menthe) chez le jeune espoir irlandais Richard Malone, âgé de 26 ans; printanières (lavande, anis) chez le Turc Bora Aksu. Dans un autre registre, Nicopanda, le label de Nicola Formichetti, ancien styliste de Lady Gaga et créateur de sa célèbre robe en viande, a mixé sportswear et paillettes pour obtenir un vestiaire festif inspiré par la culture pop des nineties, avec chapeau de cowboy translucide et shorts de plage étoilés.

Dans la matinée, Stephanie Phair, la présidente du British Fashion Council, organisateur de la Fashion Week, a évoqué l'imminence du Brexit, prévu le 29 mars, et souligné l'importance d'y "préparer" les entreprises du secteur, notamment via un "dialogue constructif" avec le gouvernement britannique.

Préoccupé, comme tous les autres pans de l'économie britannique, par la sortie de l'UE, le secteur de la mode emploie 890.000 personnes au Royaume-Uni et contribue à hauteur de 32 milliards de livres (36 milliards d'euros) aux richesses du pays.(AFP)

Fotos: catwalkpictures.com, Victoria Beckham SS19

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS