Adidas se sépare de son directeur créatif Paul Gaudio

Le fabricant allemand d’articles de sport Adidas et son directeur créatif Paul Gaudio se sont séparés fin août. La société basée à Herzogenaurach a confirmé l’information mercredi.

« Après plus de 20 ans de leadership créatif, d’innovation axée sur le sport et de stratégie de marque chez Adidas, Paul Gaudio a quitté l’entreprise », a annoncé Adidas à la demande de FashionUnited mercredi.

Gaudio travaillait chez Adidas aux États-Unis depuis 1992. Il a occupé divers postes jusqu’en 2000, selon son profil sur le réseau de carrière Linkedin. Après un détour chez Norton Motorcycles Inc, il a commencé en octobre 2007 en tant que responsable de la stratégie dans la division des performances sportives d’Adidas avant de devenir directeur de la création mondiale chez Adidas en août 2014.

Adidas ne commente pas les rumeurs

« Nous sommes très reconnaissants pour ses contributions au cours de son long mandat, y compris les six dernières années en tant que directeur créatif mondial. La vision créative de Paul, sa profonde compréhension des tendances de consommation et sa volonté de briser les barrières entre le sport et les arts ont joué un rôle important dans la construction de notre marque », poursuit la société. Adidas n’a pas commenté les raisons du départ de pour Paul Gaudio

Sur Internet, cependant, les spéculations vont bon train. Selon elles, la raison pourrait se trouver dans un commentaire posté par Paul Gaudio sur le réseau social Instagram. L’ex-directeur créatif d’Adidas a commenté un post consacré à Kyle Rittenhouse - un adolescent de 17 ans ayant tiré sur trois manifestants dans des circonstances floues aux Etats-Unis - et publié par le magazine américain Complex. Ce commentaire a été interprété par certains comme défendant l’adolescent.

« Il est aussi une victime ici », a écrit Paul Gaudio, alias « neckbelly » sur Instagram, sous le post de Complex avec une photo de Kyle Rittenhouse. « Est-un un enfant, qui l’a élevé ? Qui lui a appris ? Qui lui a donné une arme ? Je ne l’excuse pas… mais les adultes qui l’ont radicalisé et habilité devraient être punis. »

L'article a été écrit en collaboration avec Weixin Zha, journaliste pour FashionUnited Allemagne.

Crédit: Adidas media centre.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS