Alexandre de Betak: tout ce qu'il touche devient de l'or

Il est le succès personnifié. Pour Alexandre de Betak (1968), l’expression artistique fait partie intégrante de ses gênes. Le célèbre chorégraphe des plus beaux défilés de mode internationaux s’amuse à créer des évènements stimulants nos sens. Retour sur les débuts de sa carrière et la sortie d’un livre à la rentrée.

En 25 ans, l’artiste français compte plus de 900 évènements, expositions et défilés à son actif. Maître de la mise en scène, les images le fascinent et le transportent ailleurs, dans des mondes imaginaires où il nous invite volontier, non seulement pour nous faire rêver, mais aussi pour nous réapprendre à utiliser nos sens et mettre en éveil cette conscience de la beauté perdue, parfois même oubliée.

Alexandre de Betak: tout ce qu'il touche devient de l'or

Une passion pour les images transposées de la réalité

Enfant, il s’intéresse à la photographie. « Quand j’avais sept ans, mon grand-père m’a donné un appareil photo : un petit Kodak 127. J’ai commencé à me passionner pour les images et j’ai tout de suite su que j’allais en faire mon métier », disait-il à BoF.

De Betak commençait à 19 ans à faire ses armes pour la créatrice Sybilla Sorondo à Madrid en organisant son défilé. Trois ans plus tard, en 1990, il ouvrait son agence à Paris, Bureau Betak, puis une autre à New York en 1993. Le secret d’une ascension si rapide ? « Proposer l’antithèse de ce que les gens étaient habitués à voir », a t-il confié.

Alexandre de Betak: tout ce qu'il touche devient de l'or

Certains le nomment le « Fellini de la Mode » car il a, comme la maître italien, plusieurs cordes à son arc. Directeur artistique, il est également producteur et scénographe. Il aime augmenter la réalité de la mode avec des images 2D et 3D superposées. On se souvient d’ailleurs du défilé de Victoria’s Secret retransmis sur internet en 2000, qui a avait fait grimper les ventes de la marque d’une façon vertigineuse...

Alexandre de Betak: tout ce qu'il touche devient de l'or

Au cours de ces vingt dernières années, Alexandre de Betak a travaillé pour Christian Dior, Victoria's Secret, Viktor & Rolf, Hussein Chalayan, Rodarte, The Row, Michael Kors, Diane Von Furstenberg, Moncler, Anthony Vaccarello, Isabel Marant, H & M, Roberto Cavalli, John Galliano, Berluti, Peter Pilotto, Lacoste, Jason Wu, Mary Katrantzou, Jacquemus, Hermes, Kanye West, Visionnaire, Tiffany's, Hugo Boss, Lanvin, Givenchy, Donna Karan, Celine ou Sybilla, entre autres.

Alexandre de Betak: tout ce qu'il touche devient de l'or

Au delà de la mode, le design et la déco

Sa passion pour le design l'a conduit à concevoir des objets et des espaces grâce à des collaborations prestigieuses avec Artcurial, Swarovski, AD Magazine et Domeau & Pérès.

Il a dévoilé des pièces telles que la silhouette en diamant taille humaine de Gisele Bundchen, une étagère et un banc de verre acrylique (plexiglas) et en cuir, qui ont été définis par leurs contours de lumières pour Domeau & Pérès ainsi que la célèbre *Disco Vespa* GT 125 en verre miroir pour Artcurial.

Côté déco, il a également conçu le restaurant parisien Black Calavados rue de Serbie, la "Chambre Disco" pour l'Hôtel Amour, Le Baron, club parisien à Shanghai ou encore sa superbe maison aux airs de seventies à Majorque, où il mélange volontier des pièces uniques fabriquées en pierre brute ou en argile avec la technologie.

En 2015, le magazine AD (Architectural Digest) organisait son exposition annuelle, AD Intérieurs, et de Bétak y participait pour la première fois. Il réalisait un « Salon de Joie » au charme lunaire et orienté sur des jeux d’ombres et lumières. «Un lieu pour se délecter, se détendre et profiter», disait-il. Ayant toujours été fasciné par l'art cinétique, l'espace et les robots, il a profité de cette occasion pour créer une salle de projection sur la lune avec un décor rétro futuriste tournant autour d'un grand lit recouvert d’une pile d'oreillers. Les imprimés spécialement créés et reprenant les codes lunaires avec des photographies personnelles, des néons, miroirs au plafond et de l'art cinétique ajusté aux murs, ont été l'environnement idéal pour une salle joyeuse en plein coeur de Paris.

Alexandre de Betak: tout ce qu'il touche devient de l'or

Alexandre de Betak est à la tête de certains des spectacles les plus novateurs et les plus créatifs de l'industrie, malgré qu’il ait dit il y a quelques mois: «Mon spectacle préféré est celui que je n'ai pas encore fait». Un exemple de sa poursuite constante de la perfection, dans un monde ou, finalement, tout est possible lorsqu’on a suffisemment d’imagination.

Et pour combler les amateurs de beaux livres, Alexandre de Betak est l’auteur d’une anthologie baptisée « Betak : Fashion Show Revolution ». Dans cet ouvrage, qui sera disponible à partir du 25 septembre prochain, l’artiste compile ses plus belles scénographies de défilés (Phaidon, 89,95 euros).

Photos du site www.bureaubetak.com: Défilé Zegna SS18, Universita delgi Studi di Milano, Milan. Victor & Rolf FW 17-18, Musée d’Histoire Naturelle Paris. Rodarte SS18, Port Royal Abbey, Paris. Dior Couture FW17-18, Les Invalides, Paris. Raf Simons SS18, Chinatown, New York. Le « Salon de Joie » à Paris en 2015, AD Interiors.

Alexandre de Betak: tout ce qu'il touche devient de l'or Au mois d'août, FashionUnited se centrera sur "Travailler dans la Mode". Cliquez ici pour lire les sujets sur ce thème.
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS