• Home
  • Actualite
  • People
  • Amancio Ortega part en retraite: le fondateur d'Inditex quitte ses obligations dans 53 filiales du groupe

People

Amancio Ortega part en retraite: le fondateur d'Inditex quitte ses obligations dans 53 filiales du groupe

By Angela Gonzalez-Rodriguez

18 déc. 2017

L’heure est arrivée. Amancio Ortega, le fondateur d’Inditex vient d’abandonner son poste au sein des 53 filiales du groupe textile espagnol. Son départ se produit six ans après avoir cédé la présidence du groupe à Pablo Isla. C’est officiel: le fondateur du plus grand groupe mondial de distribution de mode part en retraite.

L’entrepreneur, qui abandonnait ses fonctions exécutives chez Inditex en 2011, figurait comme le mandataire conjoint dans plus de 50 filiales liées aux marques du groupe, mais aussi sur le plan de la logistique, le design ou la supervision des marques appartenant au groupe.

Amancio Ortega finalise son départ de la tête du groupe ; un processus démarré en 2011

Des sources du secteur affirment qu’il s’agit « d’une simple procédure administrative qui culmine le processus commencé en 2011 » (lorsqu’il cédait ses pouvoir à Isla) mais indiquent qu’Ortega est toujours le propriétaire d’Inditex à 59,9 pour cent à travers sa filiale immobilière, Pontegadea.

Les révocations des positions du fondateur d'Inditex ont été publiées dans le Registre Mercantile de La Corogne (Galice, Espagne) coïncidant avec la publication des comptes trimestriels du groupe.

Pablo Isla, PDG d'Inditex, a récemment défendu que le «chiffre d'affaires le plus important dans l'histoire de l'Espagne» a été réalisé par son prédécesseur et le fondateur de l'entreprise, Amancio Ortega. Isla a évoqué la «culture» que le créateur de Zara a transmise au reste de l'entreprise, basée sur «l'esprit d'entreprise, le travail en équipe, le non-protagonisme et l'ambition avec humilité», caractéristiques du groupe textile galicien "dans tous les départements et dans tous les pays."

Cet article a été publié sur FashionUnited.es, écrit par Angela Gonzalez-Rodriguez et traduit par Anne-Sophie Castro.

Photo : courtoisie du groupe Inditex.